XALIMANEWS : C’est demain que sera proclamée la liste provisoire des candidats devant prendre part à l’élection du 24 février 2019.

Et, selon Les Échos, ce sera, sans doute, le jour le plus long pour deux des sept candidats retenus provisoirement : Karim Wade et Khalifa Sall. Pourront-ils passer ce cap fatidique ? Nous donnons notre langue au chat.

15 Commentaires

  1. Evidemment, ces deux candidatures vont être rejetées. Le choix de la date du grand combat de lutte opposant MODOU LÔ et BALLA GAYE II qui va cristalliser l’attention d’un grand nombre de nos concitoyens n’est pas fortuit! Les commentaires sur ces deux rejets vont être relégués au second plan au moins jusqu’à mardi, et encore !

  2. Le boycotte est une bonne idée face à la passivité des sénégalais aux dérives despotiques gravissimes de macky sall qui ne se produiraient dans aucun pays du monde sans qu’il n’y ait soulèvement. macky sall seule aux élections va le délégitimer sur le plan national et international et ce sera un sacré balafre sur la démocratie sénégalaise. c’est parce que Wade avait libéré les énergies laissé la démocratie s’exprimer que les gens avaient profité pour l’enlever du pouvoir mais s’il avait utilisé la force comme est en train de le faire macky sall comme l’avait fait Diouf en 88, je vous assure il ne quitterait pas le pouvoir. Personne dans l’opposition ne maîtrise le processus électoral, la carte électorale est modifiée à dessein, le fichier est saboté, rétention des cartes d’électeurs, les zones dans lesquelles macky est faible et certain de perdre comme Dakar Thiès Touba les bureaux de vote ont été modifiés création de nouveaux bureaux de votes, des électeurs déplacés sans les avertir etc. Bcp d’électeurs risquent de ne pas voter le jour j soit ils ne trouveront pas leurs noms sur les listes soit le bureau a été changé, à cela s’ajoute la mention au verso de la carte « n’est pas inscrit » pour bcp. Dans les zones où il est certain de gagner on a gonflé les électeurs comme Fatick, Matam etc.… tout est prévu pour que le vote se passe le plus normalement du monde. Vous pensez que l’opposition dans ces conditions peut gagner les élections ? Sans oublier un conseil constitutionnel complètement acquis à la cause de Macky sall et une administration soumise. en plus, Il maîtrise la plupart des médias. Donc vouloir aller dans ces conditions aux élections par l’opposition est un suicide car ils seront battus et le cc va déclarer macky gagnant au premier tour, la presse et les forces de l’ordre vont régler le reste. Si l’opposition devrait aller aux élections elle doit exiger sans condition le départ de Aly ngouye ndiaye au ministère de l’intérieur, l’audit exhaustive du fichier électorale avec la participation de tous , et la participation de tous les candidats ayant déposés une caution sans cela il ne devrait pas y avoir d’élection dans ce pays car il est évident que Macky sall n’a pas fait tous ces tripatouillages à savoir l’emprisonnement de karim wade et de son exil, l’emprisonnement de khalifa sall, l’instauration par force du parrainage, le maintien de aly ngouye ndiaye, pour perdre les élections. C’est pourquoi je pense que le boycotte est une bonne idée, si l’opposition ne parvient pas à faire sortir le peuple pour combattre l’arbitraire les violations du processus électoral et exiger des élections transparentes. Il faut savoir que le boycotte de l’élection présidentielle a bcp plus d’impact négatif sur la démocratie, sur l’état de droit en plus pose le problème de légitimité que le boycotte de l’élection législative. Et l’opposition ne doit pas s’en arrêter là car elle doit faire en sorte que le vote soit saboté le jour j et empêcher les gens de sortir et mettre un gvnmt parallèle au lendemain du 24 fev. Sachant qu’un boycotte réussie n’arrange pas macky sall sur le plan international par rapport à l’état de la démocratie et de l’état de droit qu’il a hérité de Wade et de Diouf, c’est pourquoi vous entendez tous ces vendus de la plume à sa solde de macky sall monter au créneau pour essayer de décourager l’opposition de cette idée.

    • Nous sommes en convergence totale sur tout, réellement. Il m’arrive même d’avoir l’impression d’être lasse. Evidemment cette stratégie consistant à laisser le sortant aller seul aux urnes le 24 février 2019, est la bonne, à mon avis, dans la mesure où toute la communauté internationale constaterait qu’il n’ y a pas d’élection présidentielle au Sénégal cette fois-ci. Ceux qui, dans le sillage de Cheikh Yérim Seck voudraient faire croire que ce serait faciliter le deuxième mandat à Macky Sall, se fourvoient lourdement, à moins que tous ceux-là rameraient dans le sens du pouvoir .

      • C’est la seule solution à mon avis face à ce sabotage programmé des élections pour passer au premier tour. c’est pourquoi cette situation de blocage de mon point de vu est une chance pour l’opposition et pour le Sénégal de régler définitivement les questions électorales en s’opposant systématiquement à la tenue de cette élection dont les résultats sont déjà sur la table de macky dixit serigne mansour sy djamil, tant que toutes les conditions de transparence ne sont pas réunies; à savoir dégager complètement ngouye ndiaye des élections, auditer le fichier, annuler le parrainage et permettre la participations de toutes les personnes ayant déposées une caution. Si l’opposition venait à perdre ce combat devant macky sall qu’elle sache qu’elle perdrait la crédibilité pour longtemps devant les sénégalais et ouvrirait la voix pour macky sall à un troisième mandat.

  3. Même sous le nom de de D je vous reconnais , homosexuel et pédophilie, vous avez certes une belle plume, m ais vous ferez mieux d’ aller vous soigner.

  4. La Solution cest bakk de tapha tine lutteur:
    So beurre ma daan la so kheekhee ma doumala

    si macky les laisse passer, ils gagnent les elections en 2019
    si macky utilise le cc pour les eliminer, ils soutiennt le candidat le mieux place et faire tomber macky

    • Que faites-vous du fichier qui sera confectionné lorsque l’ensemble des parrainages aura été connu et mis dans le système informatique ? Ce n’est qu’après qu’on y insérera au moins 60% des parrains du sortant Macky Sall ayant été travaillés à l’esprit de façon méthodique Il suffira d’un seul clic pour que tout se passe comme voulu . Notez cela, on en reparlera le 25 février vers 14 heures, à moins que comme je le préconise, aucun candidat autre que le sortant n’aille aux urnes!

  5. La Solution cest bakk de tapha tine lutteur:
    So beurre ma daan la so kheekhee ma doumala

    si macky les laisse passer, ils gagnent les elections en 2019
    si macky utilise le cc pour les eliminer, ils soutiennt le candidat le mieux place et faire tomber macky

  6. La Solution cest bakk de tapha tine lutteur:
    So beurre ma daan la so kheekhee ma doumala

    si macky les laisse passer, ils gagnent les elections en 2019
    si macky utilise le cc pour les eliminer, ils soutiennt le candidat le mieux place et faire tomber macky

  7. Karim wade ne peut pas être candidat
    Sauf si le code électoral du Sénégal change en autorisant les délinquants ( c’est à dire ceux qui ont commis des délits dûment constaté par une juridiction) de participer aux élections
    Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui

  8. Pour la première fois dans notre pays, le conseil constitutionnel avance masqué et encagoulé pour donner la liste provisoire des candidats à une présidentielle.
    1) Il choisit un dimanche, ce qui est extraordinaire et exceptionnel. C’est sans précédant dans notre pays.
    2) Il choisit de se concerter probablement avec la présidence et un promoteur de lutte hyper partisan pour faire coïncider la lutte et les résultats du conseil constitutionnel.
    3) On savait que le calendrier juridique s’accélérait pour et avec le calendrier électoral, mais pour la première fois, la lutte est appelée au secours.
    Deux remarques s’imposent:
    _ Le journaliste chroniqueur pape alé niang nous avait dit de surveiller ce dimanche et la lutte pour les résultats: il a eu raison.
    _ Le conseil constitutionnel qui a besoin d’avancer masqué risque très très fort de nous servir une grosse très grosse forfaiture.
    Dans la logique , dans la légalité, ni le candidat karim wade, désinscrit par le ministre de l’intérieur et non par une instance judiciaire, ni khalifa sall dont le jugement n’est pas définitif ne peuvent être éliminer.
    MAIS QUAND C’EST UN CANDIDAT AUX ELECTIONS QUI NOMME LUI MÊME TOUT SEUL LES 7 SAGES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL EN UNE SEULE MANDATURE, CE QUI EST UNIQUE AU MONDE, ON VA SE FAIRE UNE IDÉE, CE JOUR DU CAHIER DES CHARGES QUI LEUR A ÉTÉ ASSIGNÉ.
    LE CC VA T IL DIRE LE DROIT OU RENDRE DES SERVICES ?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here