XALIMANEWS-Face aux tensions qui entourent les élections générales de mardi au Kenya, avec une présidentielle très indécise, les Kényans redoutent une flambée de violence et certains se préparent au pire.

Le chef de la police et le ministère de l’Intérieur ont tenté de rassurer les Kényans : plus de 150 000 policiers ou membres d’autres organes de l’État comme les gardes de parcs nationaux seront déployés afin d’assurer la sécurité des 41 000 bureaux de vote.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here