XALIMANEWS : Les réactions continuent après la sortie d’un des cadres d’Oxfam qui accuse l’Ong de faire la promotion de l’homosexualité. l’Ong 3D, la Raddho, l’Osidea, le Forum du justiciable, le Collectif des organisations de la société civile (Cosce), dirigé par Valdiodio Ndiaye, des religieux à l’image d’Imam Madou Moctar Kanté, le mouvement Y en a marre, la Ligue sénégalaise des droits humains, étaient en conférence de presse aujourd’hui. Ils ont attiré l’attention du gouvernement sénégalais sur ce qu’ils appellent « l’agenda caché » de certains de ses partenaires.
« La collaboration avec les organisations internationales et nos partenaires doit reposer sur les principes et les valeurs qui sous-tendent le commun vouloir de vie commune de la nation sénégalaise. En aucun cas, nous ne pouvons promouvoir la promotion de l’homosexualité et ses pratiques assimilées sous prétexte des financements que nous recevons des organisations internationales. Nous marquons notre opposition à l’agenda caché de certains partenaires et organisations internationales qui, sous le manteau d’une présumée lutte pour la défense des droits humains, tentent de promouvoir le développement des communautés LGBTI, au Sénégal », ont-ils dit.

1 Commentaire

  1. UN DEVOIR D’INGÉRENCE ET D’INDIGNATION FACE AU PÉRIL HOMOSEXUEL !!! Oui, l’homosexualité suscite presque toujours une réaction de répulsion chez les croyants, toutes confessions confondues ; il ne peut pas en être autrement, car en vérité, toutes les religions monothéistes (Islam, Christianisme et Judaïsme) la considèrent comme une perversion, un fléau grandissant qu’il faut nécessairement combattre, au minimum par une condamnation verbale, et si nécessaire en la criminalisant et la pénalisant ; et tout cela fait qu’il est quasi impossible d’en parler s’en s’attirer les foudres de certains défenseurs des ‘’droits de l’homme’’ dits ‘’progressistes’’, au nom de la laïcité et d’une certaine ‘’démocratie sexuelle’’ ; il convient donc de rappeler objectivement le point de vue de l’Islam dans la sérénité et la sagesse, conformément aux recommandations coraniques [(16. Les Abeilles : 125 – An-Nahl) ; (4. Les Femmes : 59 – An-Nissâ’)].
    Indéniablement, l’homosexualité est une turpitude qui remonte à l’époque du Prophète Loth (contemporain de Abraham) ; elle fut à l’origine de la malédiction de Sodome et Gomorrhe – un terrible cataclysme rapporté dans la Bible et le Coran :
    (54) [Et rappelle-leur] Lot, quand il dit à son peuple : « Vous livrez-vous à la turpitude [L’homosexualité] alors que vous voyez clair. (55) Vous allez aux hommes au lieu des femmes pour assouvir vos désirs ? Vous êtes plutôt un peuple ignorant (pervers) ». (56) Puis son peuple n’eut que cette réponse : « Expulsez de votre cité la famille de Lot ! Car ce sont des gens qui affectent la pureté ». (57) Nous (Allah) le sauvâmes, ainsi que sa famille, sauf sa femme pour qui Nous avions déterminé qu’elle serait du nombre des exterminés. (58) Et Nous fûmes pleuvoir sur eux une pluie (de pierres). Et quelle mauvaise pluie que celle des gens prévenus ! (27. Les Fourmis : 57-58 – An-Nahl) [Voir aussi le Coran : (11. Houd : 74-83 – Hoûd) ; (27. L’Araignée : 28-35 – Al-Ankabût)] [Voir aussi la Bible : (Genèse 18-19) ; (1 Corinthiens 7 : 9-11)].
    Ainsi, l’homosexuel qui court un risque certain pour lui-même, constitue aussi un danger pour son entourage, comme l’enseigne le Coran :
    (25) Et craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement les injustes d’entre vous. Et sachez qu’Allah est dur en punition. (8. Le Butin : 25 – Al-Anfâl)
    Oui, selon le Prophète (PSL) : « Il n’est pas un peuple qui ne soit ouvertement livré à la débauche sans que la peste (fléau ou ‘’plaies’’) ne l’ait frappé, ainsi que des maladies qu’ignoraient ses ancêtres ». C’est dire que la pratique d’une turpitude comme l’homosexualité et surtout sa généralisation et sa manifestation ouverte dans la société doivent être l’affaire de tous – Un motif légitime d’inquiétude et d’indignation !!! Ainsi, légiférer pour prévenir ou freiner un tel fléau est une exigence pour un peuple qui croit en Dieu et donc à la réalité du châtiment, surtout en ces temps-ci où certains lobbies occidentaux font tout pour la promouvoir, alors que la Bible envisage explicitement la peine de mort pour ce délit :
    (13) « Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme ; ils ont fait tous deux une chose abominable : ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux ». (Lévitique 20 : 13).
    Quant au Coran, il envisage, comme pour l’adultère, une sanction (flagellation) dans certaines conditions (4 témoins), mais aussi la grâce pour les repentants (4. Les Femmes : 15-17 – An-Nisâ’). Ainsi, pour ce qui est de l’adultère et de l’homosexualité, les difficultés liées à l’établissement du délit (exigence de quatre témoins) et les dispositions de la loi coranique préconisant la clémence aux repentants, limitent considérablement l’effectivité des sanctions prévues pour ce délit (24. La Lumière : 2 – An-Nûr).
    Ainsi, en dehors de la pénalisation de la prostitution et de l’homosexualité ouverte, la stigmatisation reste pratiquement le seul moyen dissuasif réaliste, surtout en cette ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân) caractérisée par une crise des valeurs sans précédent, avec la généralisation de toutes les turpitudes. Et de rappeler que l’Islam n’a jamais préconisé que les homosexuels soient tués. Oui, un homosexuel musulman demeure un musulman et peut toujours accéder au salut s’il s’amende à temps – Dieu est Clément et Miséricordieux !
    (48) Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne un associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah un associé commet un énorme péché. (4. Les Femmes : 48 – An-Nisâ’)
    Au demeurant, l’homosexualité est un signe de la ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân), en rapport avec l’avènement du ‘’Fils de l’Homme’’ – retour de Jésus fils de Marie (Mission du Mahdi) …

    Et pour en savoir plus, suivre ce lien : https://docs.google.com/document/d/1bl8I5RqSg4X8KH-tgFvMOMbs3Mx77i-LNe0KZZC7YQU/edit?usp=sharing

Répondre à Dr Mouhamadou Bamba NDIAYE Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here