XALIMANEWS : Idrissa Seck suscite une vive polémique après avoir déclaré que le mot « Makka » (la Mecque) n’apparaissait pas dans le Coran.
Ainsi, après la réplique incendiaire de Sidy Lamine Niass à son encontre, c’est autour de son frère Ahmet Khalifa Niass de revenir à la charge.
Invité d’Rfm matin, le marabout-homme d’affaires à remonter les bretelles à Idy, en lui demandant de se concentrer dans l’arène politique au lieu de parler des choses qu’ils ne maîtrisent pas.
Avant de se demander : « pourquoi donner trop d’importances aux propos d’Idrissa Seck devant les paroles de Dieu et de son Prophète (PSL) »

 

3 Commentaires

  1. A PROPOS DE L’ÉTONNANTE DÉCLARATION DE IDRISSA SECK !!! UN PRÉLUDE À L’INÉLUCTABLE TSUNAMI POLITICO-RELIGIEUX ? Commentaire de Docteur Mouhamadou Bamba NDIAYE (le Rétro confirmateur du Mahdi)
    Franchement, je ne comprends pas ce qui l’a poussé à faire une telle déclaration (délires !!!) – un vrai suicide politique ! Et pourtant il semblait avoir un bon profil pour pouvoir engager le processus de dé-laïcisation indispensable pour réorienter notre pays sur la vraie voie de l’émergence.
    Au demeurant, toute cette actualité semble témoigner du tsunami politico-religieux, en rapport avec la mission du Mahdi (retour de Jésus). Oui, tout sera ébranlé – un signe prémonitoire de la proximité de l’Heure (fin du monde) !!!
    Et au delà, rappelons que le conflit israélo palestinien n’est pas de nature confessionnelle ; ainsi, l’Organisation de la conférence Islamique (OCI) doit continuer à appeler les palestiniens à plus de retenue et à condamner la violence sous toutes ses formes (Intifada, tirs de roquettes, etc.) et toutes les actions qu’elle entreprendrait devraient donc forcément s’inscrire dans le cadre du plan onusien de résolution du conflit; ce d’autant qu’il est conforme dans ses principes avec celui préconisé par l’Islam : ‘’combattre solidairement le belligérant récalcitrant, jusqu’à ce qu’il s’amende’’ (49. Les Appartements : 9-10 – Al-Hujurât).
    Oui, nous persistons à croire au rôle incontournable du Conseil de Sécurité dans la résolution des conflits, mais aussi à la nécessité absolue de faire respecter toutes ses résolutions par tous les moyens nécessaires et suffisants. Et à ce titre, l’embargo constitue une arme particulièrement efficace, pouvant aller de la rupture des relations diplomatiques à l’embargo économique ; et en vérité, s’il est respecté par tous, il ne sera plus nécessaire d’utiliser la force comme méthode de résolution des conflits.
    Et pour en savoir plus, suivre ce lien :
    https://docs.google.com/document/d/1apbjKAi3fynPvJQXc4LRYm7Mh3xOFjExQQBbm3jOjNQ/edit?usp=sharing

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here