Le Portugal s’est officiellement qualifié pour la phase finale de l’Euro 2020, dimanche, en s’imposant petitement sur une pelouse exécrable au Luxembourg (2-0). Ce succès permet aux Portugais de devancer la Serbie, virtuellement qualifiée pendant quelques minutes, mais qui a fait match nul contre l’Ukraine (2-2).

Le match : 0-2

Même s’il lui restait toujours la voie des barrages de la Ligue des nations en cas de désillusion, le Portugal n’aura pas besoin de passer par là pour défendre son titre à l’Euro 2020. L’équipe de Fernando Santos a validé son billet par le parcours classique de qualifications, ce dimanche, en s’imposant au Luxembourg dans la souffrance (2-0) pour terminer à la deuxième place du groupe B derrière l’Ukraine.

Résultats et classement du groupe B de qualifications à l’Euro 2020

Sur une pelouse à la limite du praticable, la Seleçao a ouvert le score par un but du maestro du Sporting Bruno Fernandes, sur une ouverture de Bernardo Silva (0-1, 39e). Dans un match sans relief, le Portugal a ensuite joué à se faire peur, en tenant le résultat fébrilement. Cristiano Ronaldo devra attendre 2020 pour atteindre le cap des 100 buts en sélection. Il a tout de de même porté son total à 99 en marquant le but du break en fin de rencontre en poussant une tentative contrée de Diogo Jota qui allait rentrer dans le but de toute façon (0-2, 86e). CR7 avait manqué le cadre sur un coup franc à la limite de la surface quelques minutes plus tôt (80e).

Avec 11 buts, il partage la tête du classement des buteurs de la campagne de qualifications avec l’Anglais Harry Kane et de l’Israélien Eran Zahavi.

La frustration : la Serbie y a cru

En ouvrant le score dès la 9e minute contre l’Ukraine sur un penalty de Dusan Tadic, consécutif à une main de Matviienko, la Serbie a été virtuellement qualifiée pour l’Euro, pendant que le Portugal était accroché au Luxembourg jusqu’à l’ouverture du score de Fernandes.

Si l’Ukraine a égalisé par Yaremchuk sur un ballon déposé par Tsygankov (33e), les Serbes ont repris l’avantage par Aleksandar Mitrovic, servi par l’inévitable Tadic (56e). Une égalisation luxembourgeoise aurait alors offert la qualification à la Serbie, mais celle-ci n’est jamais arrivée. La Serbie a fini par craquer, en se faisant rejoindre (2-2) sur un but d’Artem Besedin (90e+3).

L’équipe

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here