Il faut effectivement avouer que le niveau du discours vole très bas chez les politiciens de ce pays. Des invectives si puantes et des attaques personnelles sur la vie privée des gens qu’on se croirait dans une querelle de borne fontaine, livrée par des protagonistes déchaînés par on ne sait quelle raison. Au lieu d’user de contre arguments pour réfuter la posture du camp adverse ou de l’attaquer dans ses réalisations, on semble de plus en plus prendre plaisir à blesser l’autre dans son intégrité, à le diffamer sans gêne et le calomnier avec ostentation.

Même dans les sports de combat, tous les coups ne sont pas permis. Même dans les guerres, il y a des armes qui sont bannies.

Un jeune responsable politique de l’APR lance à Oumar Sarr qu’il est «le champion des biens mal acquis et des femmes mal acquises». Vraiment renversant! Très rabaissant pour la femme, ce type de discours politique.

Pour plaire au chef et pour se prévaloir d’une capacité de réplique, on semble être prêt à toutes les idioties, même les plus ridicules. Ramener la femme en terme de bien qu’on peut acquérir -fut-elle de mœurs légères- au même titre que les milliards volés au pays, cela procède d’un manque de discernement, d’une misogynie manifeste et d’un manque de considération pour la statue de la femme.

De plus, que Oumar Sarr ait «volé» ou pas la femme d’un autre, quel est l’intérêt de cet événement dans nos vies? C’est une histoire de fait divers entre le cocu, la femme volage et le chaud lapin, n’est-ce pas?

Qu’à partir de cette affaire, qu’il soit par contre considéré de moralité douteuse pour prétendre nous diriger, cela est une autre chose. Et chacun jugera au moment opportun .

Ce qui horripile davantage c’est la tribune offerte à ce type de diatribe si avilissante, barrant la une de certains médias en ligne. Quand le sensationnel prend le dessus sur les autres informations de haute importance, celles qui nourrissent l’esprit et la culture, c’est qu’il est en train de se passer quelque chose de pathétique dans nos vies.

Pire, lorsque l’impertinent Bara Gaye traite Macky Sall de «candidat des homosexuels», l’outrecuidant Ameth Suzanne Camara, se croit intéressant et téméraire en lui rétorquant qu’il veut simplement se faire arrêter afin de retrouver en prison son mari, Karim. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, M. Camara qui, semble-t-il, a servi il n’y a pas longtemps à notre auguste assemblée nationale nous apprend que « depuis la mort de la femme de Karim Wade, tout le Sénégal est au courant que Bara Gaye s’est marié à Karim Wade». Vraiment scandaleux! On ne peut avoir la lumière allumée sur tous les étages de notre tête pour tenir, sans broncher, des propos pareils.

C’est à croire aussi que traiter son adversaire d’homosexuel est devenu l’insulte à la mode.

Et ils sont pourtant nombreux ceux qui se lèchent les babines devant un si horrible spectacle digne d’un combat des gladiateurs. Ceux qui en redemandent encore et encore, impatients de voir le prochain qui sortira le coup fatal.

Devrait-on s’en étonner si, dans ce pays, nos modèles actuels sont les lutteurs qui n’ont que la force des leurs bras à faire valoir et le venin que crache leur bouche pour intimider leur adversaire à l’approche des combats?

On finit évidemment par croire que le «raak ba naaw» est la solution qui vaille à la résolution de nos différends. Qu’un débat civilisé contradictoire n’est plus possible qu’avec l’insulte à la bouche. Que le pouvoir mystique est incontournable dans toute entreprise individuelle.

Vivement le réveil!

Lamine Niang, Montréal

[email protected]

PARTAGER

5 Commentaires

  1. tout à fait de concert avec vous mr Niang,au Sénégal c’est ce que nous enseigne nos soi disant autorités publiques.Enlieu et place de débats rationnels, on nous inculque le culte de la médiocrité au premier degré.Vraiment lamentable pour un pays épris de valeurs ou les écarts de langage semblent etre la sève nourricière de nos débats politiques.Pas du tout rassurant pour notre avenir.Merci pour votre lecture du jeu politique et votre clairvoyance mais c’est le Sénégal de maintenant. Dommage de devoir supporter cette profonde décadence.

  2. Bon ils viennent tous de la Galaxy Wade . Am PDS , diapal APR , téyel REWMI . Le débat politique s’est détérioré avec l’alternance de 2000 .Je suis apolitique mais franchement les autres partis sont mieux formés que ces arrivistes.
    En tout cas c’est mon avis

  3. Merci pour cet article qui vient à son heure pourvu qu’il soit suivi d’effet. J’ai été scandalisé d’entendre ce Camara insulter de la sorte Karim Wade. Autant je comdamne les propos de Bara Gaye autant je pense que ce Camara et tous ces responsables de l’Apr et des partis au pouvoir qui n’ont que des insultes à la bouche doivent être freinés et on le voit ils sont de plus en plus nombreux et excités. Ce Camara doit être désavoué par Macky Sall en personne qui se doit aussi de siffler la fin de la récréation. Par ailleurs le procureur devrait aussi s’intéresser à ce Camara qui à tenu des propos menaçants en public en plus de ses insultes. Sommes nous un pays civilisé ?

  4. bonne analyse mister,le senegal est entrain de traverser la phase la plus sombre de son histoire.actuellement c est l arrogance ki l emporte sur l argumentation.certains comme A.S CAMARA aiment se faire distinguer dans la mediocrite.je me demande comment une tete aussi taree peut occuper un poste de responsabilite ds une gde institution.et dire ke moustafa cisse lo est deputè CEDEAO ME FAIT NOIRCIR DE HONTE.L ARENE POLITIKE EST DEVENUE UN RING DE GLADIATEUR OU LE PLUS SAUVAGE SE FAIT DèCORER.MAIS OU SE CACHENT NOS VAILLANTS HOMMES,GARDIENS DU TEMPLE,SAUVEURS DE LA DMOCRATIE.HELAS VOILA UN PAYS TANT VANTè KI EST ENTRAIN DE SOMBRER DANS L IMPASSE ET LA MAUVAISE PASSE.MERCI LAMINE POUR CET ALERTE

  5. Bonne analyse gaindé. Notre pays est pris en otage par une meute d’hommes politiques qui ne comptent que sur leur arrogance et leur médiocrité pour se bâtir une triste popularité.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here