Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Lundi 10 décembre, 2012

Al Makhtoum se mure dans un silence intriguant

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

 

10.06

Tivaouane s’apprête à rendre un dernier hommage à Serigne Mansour Sy

La cérémonie des funérailles de l’ancien Khalife général des tidjanes, Serigne Mouhamadou Mansour Sy, démarre lundi à partir de 10 heures à Tivaouane (92 km), a annoncé Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amin, porte-parole de la famille d’Elhadji Malick Sy.

‘’Après l’enterrement dans une case qui se situe dans le domicile du disparu, en face de la zawiya de Seydi Ababacar Sy, le porte-parole, Serigne Abdou Aziz, a libéré l’assistance et annoncé le début des obsèques pour ce lundi à 10 heures’’, rapporte le correspondant de l’APS.

Le porte-parole s’exprimait suite à l’inhumation de Serigne Mansour Sy, peu après 5 heures 10. La prière mortuaire a été dirigée par Thierno Bachirou Mountaga Daha Tall, Khalife de la famille d’Elhadji Oumar Tall, lequel était le maître spirituel d’Elhadji Malick Sy.

La dépouille du marabout est arrivée à Tivaouane vers 4 heures 45, en provenance de l’Aéroport militaire de Ouakam, à Dakar. Elle a été réceptionnée en présence des proches du défunt et du président Macky Sall qui avait affrété un vol spécial pour le rapatriement du corps.

Considéré comme « le recteur de l’université populaire de Tivaouane », Serigne Mansour Sy s’est éteint samedi soir à l’âge de 87 ans, à Paris (France) où il avait été évacué pour des soins médicaux. Ces quatre dernières années, sa santé avait décliné.

Plusieurs délégations politiques et religieuses sont attendues aux obsèques de l’ancien Khalife général des tidjanes, dont celle du Gouvernement et du Parlement sénégalais ainsi que celle du Maroc. Le fondateur de cette confrérie soufie, l’Algérien Cheikh Ahmed Tidjane Chérif, repose dans la ville marocaine à Fès.

Après l’inhumation de feu Serigne Mansour Sy, avant la prière du matin, Serigne Abdoul Aziz Sy s’est félicité du déplacement des disciples tidjanes et de leurs coreligionnaires. Il s’est aussi réjoui de la sérénité qui a prévalu et en a redemandé autant pour le reste de la journée.

Le porte-parole de l’ancien Khalife général a particulièrement relevé l’attention et l’accompagnement du chef de l’Etat, Macky Sall, lui témoignant toute la gratitude de la famille du disparu et de ses fidèles pour tous les efforts qu’il a jusqu’ici consentis, avec son gouvernement.

‘’Le président Macky Sall s’est personnellement donné pour un suivi médical du khalife, son évacuation en France et des dépenses afférentes’’, a-t-il souligné, indiquant que le chef de l’Etat s’est également chargé du rapatriement du corps, pour un coût de plus de 100 millions de francs CFA.

Demi-frère de feu Mouhamadou Mansour Sy, dont il était aussi son bras-droit, Abdoul Aziz Al Amin (84), a rendu hommage au disparu, en revenant sur la vie et l’œuvre du guide pour relever ses qualités humaines, intellectuelles et spirituelles.

Dimanche vers 22 heures, les préparatifs de la dernière demeure de Serigne Mansour Sy avaient entraîné la foule et les correspondants de presse dans la confusion, au point d’annoncer avant l’heure l’arrivée et l’inhumation du défunt au moment où le corps avait à peine quitté Paris.

Plus tard, Serigne Abdoul Aziz Sy a du revenir sur cet incident pour rappeler les fidèles à l’ordre qu’il leur avait donné de garder le calme et de suivre au pas les proches de la famille. La rumeur avait provoqué des scènes de grande émotion, nécessitant l’intervention des sapeurs-pompiers.

Massés sur l’esplanade de la zawiya de Khalifa Ababacar Sy, les talibés ne voulaient rien rater de l’évènement, espérant ainsi rendre un dernier hommage à leur guide spirituel. Cependant, certains disciples gardaient la sérénité, se consacrant à la lecture du Coran ou à des invocations.

Dès 20 heures, les policiers avaient commencé à installer leur dispositif en fermant à la circulation des voies menant au domicile du khalife et en filtrant les allées-venues des passants. Ce cordon de sécurité maintenait la foule à distance respectable de la maison mortuaire.

03.17

La dépouille de Serigne Mansour Sy vient de quitter la base militaire de Ouakam,pour aller à Tivaouane

La dépouille de Serigne Mansour Sy vient juste de quitter la base militaire de Ouakam devant le Président de la République, les membres du gouvernement et les chefs religieux venus l’accueillir.
Le cortège vient de quitter pour aller à Tivaouane

01.29

Après avoir annoncé l’inhumation du khalife à Tivaouane, les reporters parlent de « fausse alerte »

Après avoir annoncé l’arrivée et l’inhumation du défunt Khalife général des tidjanes, Serigne Mansour Sy, dimanche dans la soirée à son domicile à Tivaouane, les correspondants de presse, dont celui de l’APS, sont revenus sur leurs annonces pour parler de « confusion » et de « fausse alerte ».

20.36

Décès de Serigne Mansour Sy : le cardinal Sarr rend hommage à un  »vaillant et dévoué serviteur de Dieu »
Le cardinal Théodore Adrien Sarr a rendu hommage à un  »vaillant et dévoué serviteur de Dieu et de la paix sociale », parlant du khalife général des Tidjanes, Serigne Mansour Sy, décédé dans la nuit de samedi à dimanche en France, à l’âge de 87 ans.

Le cardinal Sarr dit avoir  »appris avec grande tristesse, ce matin, la nouvelle du décès de Serigne Mouhamadou Mansour Sy, khalife général des Tidianes, vaillant et dévoué serviteur de Dieu et de la paix sociale ».

 »Serigne Mouhamadou Mansour Sy était un homme de relations, un homme de Dieu. Sa sagesse révélait qu’il était profondément habité par Dieu. Les générations à venir se trouvent déjà enrichies de l’image d’un ardent défenseur de la paix sociale et d’un guide qui menait toujours loin des sentiers de la radicalisation et du fondamentalisme religieux qui secouent le monde aujourd’hui », a affirmé Théodore Adrien Sarr.

Il a délivré dimanche soir, à son domicile, le message de condoléances de la communauté catholique à la suite du rappel à Dieu de Serigne Mansour Sy.

Le khalife général des Tidjanes, qu’on surnommait « Borom Daradji » (le directeur de l’école coranique) pour sa grande érudition, s’était rendu en France pour des soins médicaux.

Il avait accédé à la tête de la Tidjanya en septembre 1997, à la suite du rappel à Dieu de son oncle paternel, Serigne Abdoul Aziz Sy  »Dabakh ».

 »Au moment où toute la communauté musulmane, particulièrement la communauté tidjane, les Sénégalais, dans leur grande majorité, et de nombreux hommes de bonne volonté s’apprêtent à rendre un dernier hommage à l’illustre disparu, je viens m’unir à la peine et à la prière de sa famille à Tivaouane, de la communauté tidjane dans son ensemble, et de nos frères et sœurs musulmans du Sénégal et d’ailleurs », a ajouté Théodore Adrien Sarr.

19.02

Vibrant hommage du Khalife général des Khadres à Serigne Mansour Sy

Le Khalife général des khadres, Serigne Bouh Mouhamed Kounta, s’est rendu dimanche à Tivaouane où il a rendu un vibrant hommage au Khalife général des Tidianes, Serigne Mansour Sy, rappelant qu’il est du même âge que le défunt et a longtemps cheminé avec lui, à l’image des liens puissants qui unissent la famille d’El Hadj Malick Sy et celle de Cheikh Sidy Bouh Kounta de Ndiassane.

Arrivé en début d’après-midi à Tivaouane au moment où Serigne Abdou Zaziz Sy Al Amine venait de terminer son adresse à ‘’la sérénité’’ à l’endroit des disciples, le Khalife de Ndiassane a particulièrement insisté sur la dimension intellectuelle du défunt qui, a-t-il dit, a créé beaucoup de ‘’daras’’ (écoles coraniques).

Serigne Bouh Mouhamed Kounta a également relevé les soins qu’il n’a cessé de prodiguer via ses prières aux malades et aux nécessiteux, nombreux à le solliciter constamment.

Le Khalife de Ndiassane a terminé en priant pour que le calme et la sérénité continuent d’habiter Tivaouane afin que la mission entamée par Seydi El Hadj Malick Sy se poursuive.

Peu après, Serigne Bouh Mouhalmed, le Khalife de Thiénaba, Cheikh Tidiane Seck, est arrivé aux environs de 15h à Tivaouane où il a été reçu par Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine.

A l’issue de cette audience, le marabout esr reparti sans faire de déclaration publique.

18.57

En deuil, la tidjanya sénégalaise à la recherche d’un Khalife général

La branche sénégalaise de la tidjanya, en deuil, devra trouver un nouveau guide après le décès de son Khalife général, Serigne Mouhamadou Mansour Sy, rappelé à Dieu samedi dans un hôpital parisien à l’âge de 87 ans.

La Tidjanya est fondée par Cheik Muhmmad Ibn Mukhtar Al Tidjani vers la fin du 18e siècle. Ce Cheikh reçut une formation coranique très poussée, en lus des études des textes fondamentaux du droit musulman.

Outre les cinq piliers de l’islam, l’appartenance à la Tidianiya repose sur trois conditions à respecter scrupuleusement : le lazim, récité individuellement après chaque prière du matin et celle de l’après-midi ; le wazifa, récité collectivement après la prière du crépuscule et la hadra récité en groupe après le crépuscule de chaque vendredi.

Lors des récitations du zikr, un pagne blanc est étalé sur une natte et c’est autour de ce pagne que les disciples tidianes s’adonnent à leurs rituels, rapporte Fatou Gassama dans sa thèse de Doctorat : ‘’L’immigration sénégalaise en France de 1914 à 1993, étude de l’implantation et du rôle des confréries musulmanes sénégalaises‘’ (Lille 3).

Les acteurs principaux de cette voie spirituelle sont Cheikh Maouloud Val, un érudit maure et Abd Al Karim, un savant peul du Fouta Djalon. Ils initièrent El Hadji Oumar Tall au Soufisme vers 1820. Plus tard, entre 1828 et 1830, le marabout sénégalais alla s’initier directement auprès de Mouhamad Al Ghali, un disciple direct fondateur de la Tariqa qui le nomma représentant de l’ordre tidiane pour toute l’Afrique de l’ouest.

Dés son retour des Lieux saints de l’islam, El Hadji Oumar Tall se lança dans une vaste entreprise de prosélytisme religieux et confrérique dans le but de rassembler sous sa bannière tous les musulmans ouest-africains. Il l’imposera parfois par la guerre sainte.

Après El Hadji Oumar Tall, disparu en 1864 à Diéguembéré (Mali), plusieurs familles représentèrent la Tariqa, soit par une présence discrète, soit de façon visible. Ainsi, de sa descendance à travers Seydou Nourou Tall et sa famille dans le Fouta Toro et à Dakar.

On peut citer aussi Cheikh Ahmed Dème et sa famille à Sokone, la famille Malick Sall à Louga, la famille Tall à Kolda, la famille de Thierno Mansour Barro à Mbour, la famille Amadou Tafsir Ndiéguène de Thiès, la famille Ba de Madina Gounass, etc.

Deux grandes familles émergèrent aussi : la famille Niasse de Kaolack et celle des Sy de Tivaouane dont l’ancêtre, El Hadji Malick Sy, apporta une contribution décisive à la vulgarisation de la tariqa. Héritier de la chaîne omarienne et mauritannienne, il fit de nombreux déplacements à travers le Sénégal et finit par s’installer à Tivaouane, devenue une véritable université populaire.

Lorsqu’El Hadji Malick Sy mourut le 27 juin 1922, son second fils El Hadji Babacar Sy (1885-1957) lui succéda, l’aîné, Ahmadou Sy (1883-1916) étant mort pendant la seconde guerre mondiale à Salonique (Grèce). Le troisième fils, Mansour Sy (1902-19567) décéda trois jours plus tard après son demi-frère Sérigne Babacar.

Cette disparition ouvre alors les portes du Khalifat à son 4e fils, El Hadji Abdoul Aziz Sy ‘’Dabbakh’’ (1904-1997) pour une période de 40 ans (1957-1997). Il a été remplacé par Serigne Mansour Sy ‘’Borom Dara ji’’ décédé samedi à Paris (France).

La Tidianiya est aussi fortement représentée par la famille Abdoulaye Niasse de Kaolack (1840-1922). Cette branche de la tidjaniya reçut une aura internationale grâce au marabout El Hadji Cheikh Ibrahima Niasse.

Ce dernier prôna une voie moderniste en encourageant une meilleure éducation des femmes, la création d’écoles et la généralisation de l’instruction qu’elle soit scientifique ou initiatique. Ce qui concourut au succès de la branche.

Parmi les familles tidianes, il y a également celle des Ba de Mécdina Gounass, ville fondée par Thierno Mamadou Seydou, originaire du Fouta. C’est une branche de la Tidianiya basée sur un islam rigoriste.

D’ailleurs toute la vie quotidienne à Médina Gounaass est fondée sur l’observance stricte des règles de l’islam avec une séparation stricte entre hommes et femmes dans presque toutes les activités de ce village.

Seuls les hommes sont admis au Daka, le grand rassemblement dans la brousse au cours duquel les fidèles s’adonnent au zikr, à la récitation du Coran, à une meilleure connaissance de Dieu.

17.31

Rappel à Dieu de Serigne Mansour Sy: La réaction de Tanor Dieng

Ousmane Tanor Dieng a aussi tenu à apporter son témoignage suite à la disparition de Serigne Mansour Sy. Borom Daara Yi a été rappelé à Dieu la nuit dernière en France. Le Khalife général des Tidjanes est parti dès suite d’une longue maladie. Ecoutez.

17.10

Baisse de la tension à Tivaouane, mais l’attente est toujours de mise

L’émotion est quelque peu retombée à Tivaouane en milieu d’après-midi, quelques heures après l’appel à la ‘’sérénité’’ de Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine qui a demandé aux nombreux disciples accourus dés l’annonce du décés du Khalife général des Tidianes de garder leur calme et de rentrer chez eux en attendant des informations sur l’arrivée de la dépouille mortelle du Saint homme qui se trouve à Paris.

Certains ont regagné leurs domiciles, mais beaucoup sont restés sur place. Assis sous les arbres à la devanture de la mosquée ou installés dans le lieu de culte même, ils attendent dans l’espoir d’avoir de plus amples informations sur cette disparition qui visiblement les affecte beaucoup.

D’autres, notamment les femmes sont toujours dans le domicile du Khalife général des Tidjanes où, peu après le discours de Serigne Abdou prononcé depuis la Grande mosquée, on a pu voir Serigne Maodo Sy et Serigne Mbaye Sy Mansour.

Ils sont ressortis de la maison mortuaire en compagnie d’un des fils du défunt, Serigne Moustapha Sy, pour se rendre chez Serigne Abdou Asy Al Amine, avant d’en ressortir 30 minutes plus tard. Ce dernier a peu après quitté également son domicile et n’a plus été revu.

N’empêche, beaucoup de disciples attendent stoïquement, dans une ambiance de poignants ‘’khassidas’’ (chants religieux) distillés par les multiples haut-parleurs placés aux quatre coins de l’esplanade de la Grande mosquée qui est proche de la maison du Khalife.

17.07

Disparition de Mansour Sy:le Cardinal Théodore Adrien Sarr se prononce à 18h

-Le décès du Khalife général des tidianes Sérigne Mansour Sy, ne laisse personne ni aucune religion indifférent.

Les réactions et témoignages fusent de partout.Après les différentes confréries, c’est au tour des catholiques de présenter leurs condoléances à la famille des tidianes.

Ainsi le cardinal Théodore Adrien Sarr donne rendez-vous à la presse tout à l’heure à 18h à son domicile qui se trouve à la corniche.

Il va se prononcer sur la disparition de “borom daradji”.

16.30

Décès de Serigne Mansour : Un vol spécial affrété pour rapatrier le corps ce soir

Des sources affirment qu’un vol spécial a été affrété pour rapatrier immédiatement le corps de Serigne Masour Sy, rappelé à Dieu dans la nuit de samedi à dimanche. Le corps sera transféré du funérarium à l’aéroport du Bourget vers 17h30.

La dépouille du défunt khalife est donc attendu ce soir même à Dakar si les informations se confirment. Déjà, dans sa réaction suite à l’annonce de la disparition de Borom Daradji, le président de la République indiquait que tous les moyens seraient déployés pour un rapatriement dans de bonnes conditions.

senego.com

16.29

Abdoul Aziz Sy Al Amine invite les disciples à la « sérénité ».

16.28

Moustapha Niasse :  »Serigne Mansour Sy était un grande figure de la Oumah islamique »

16.27

La dépouille du Khalif des tidianes Serigne Mansour Sy est attendue aujourd’hui à 20h à l’aèroport LSS

16.26

Décès du khalife général des Tidianes : le CICES suspend les acticités récréatives

Le directeur général du Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), Cheikh Ndiaye, a suspendu dimanche les activités récréatives de la 21ème Foire internationale de Dakar (FIDAK), en raison du rappel à Dieu, le même jour, du khalife général des Tidjanes, Mouhamadou Mansour Sy.

Mouhamadou Mansour Sy s’est éteint dans la nuit de samedi à dimanche, en France, à l’âge de 87 ans. Celui qu’on surnommait « Borom Daradji » (le directeur de l’école coranique) pour sa grande érudition s’était rendu dans l’Hexagone pour des soins médicaux.

Il avait accédé à la tête de la Tidjanya en septembre 1997, à la suite du rappel à Dieu de son oncle paternel, Serigne Abdoul Aziz Sy  »Dabakh ».

 »Le CICES est en deuil avec la disparition brutale de Serigne Mouhamadou Mansour Sy, khalife général des Tidianes, à l’instar de toute la Oumah islamique du Sénégal et de l’extérieur. Et c’est pourquoi on a décidé de suspendre l’animation musicale et toutes les activités récréatives, en raison de ce douloureux évènement », a annoncé le directeur général du CICES, lors d’un point de presse.

La 21ème FIDAK, ouverte le 29 novembre, sera clôturée mercredi, selon la direction générale du CICES.

Des chants religieux et des récitations du Coran seront diffusés dans les stands et tout au long de la journée de dimanche, selon Cheikh Ndiaye.  »Nous aviserons si on va poursuivre la suspension de l’animation jusqu’à la fin de la foire, dont les activités vont se poursuivre conformément à nos engagements avec les exposants étrangers surtout », a-t-il précisé.

 »Une délégation du CICES se rendra à Tivaouane (Ouest) dans les meilleurs délais pour présenter ses condoléances à la famille tidjane et témoigner de la grandeur de l’illustre disparu, pour tous les services qu’il a rendus à l’islam et au Sénégal », a encore dit Cheikh Ndiaye.

16.24

[Vidéo] Rappel à Dieu du Khalife général des tidianes: hommage des sénégalais (micro-trottoir)

un silence intriguant

Les quotidiens de mardi font état d’un suspense pesant actuellement sur Tivaouane, la capitale de la Tidjania sénégalaise, qui attend de voir son nouveau Khalife prendre fonction, une attente qui a à voir avec la personnalité jugée énigmatique de Serigne Cheikh Al Maktoum, désigné pour le khalifat. Sur ce sujet, Le soleil donne le ton en soulignant à sa Une que ‘’Tivaouane attend la décision de Serigne Cheikh Tidiane Sy’’, à qui le khalifat de Tivaouane revient de droit, après le décès de Serigne Mouhamadou Mansour Sy, le précédent Khalife général des Tidianes.

‘’Devant le chef de l’Etat et sa délégation et les nombreux fidèles qui s’étaient réunis à l’esplanade des mosquées pour la cérémonie de présentation de condoléances suite à la disparition, du Khalife général des Tidianes, le porte-parole, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, s’est prononcé sur la succession de Serigne Mansour Sy’’, rapporte Le Soleil.

‘’Aujourd’hui, avec le décès de Serigne Mouhamadou Mansour Sy, le khalifat revient de droit à Serigne Cheikh Ahmed Tidjane Sy Al Makhtoum. Il devient donc le nouveau Khalife général des Tidianes’’, a déclaré Abdoul Aziz Sy Junior, dans des propos rapportés par le même journal.

‘’La balle est désormais dans le camp de Serigne Cheikh Tidiane Sy’’, souligne Walfadjri quotidien. D’où le titre du Populaire : ‘’Tivaouane à l’écoute d’Al Makhtoum’’. Le journal cite également Abdoul Aziz Sy Junior : ‘’Nous l’attendons, le khalifat, ça lui revient de droit’’, a dit le porte-parole, avant d’ajouter : ‘’Nous n’avons rien changé de nos traditions, ici c’est l’aîné qui vient toujours avant le cadet’’.

Sud Quotidien reconduit à peu de mots près la même manchette, relevant cependant que si Serigne Abdoul Aziz Sy Junior ‘’est parvenu à lever toutes les équivoques et interprétations liées à la succession, il reste à l’écoute du guide moral des Moustarchidini wal moustarchidaty qui ne s’est pas encore prononcé’’.

‘’Un silence intriguant’’, note en effet Libération, selon qui le Khalife désigné reste
‘’aphone et injoignable’’. ‘’Devant remplacer Serigne Mansour Sy Borom Daaraji à la tête du khalifat de Tivaouane, Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum s’est enfermé depuis dans un silence assourdissant. De quoi intriguer les uns et les autres’’.

‘’Serigne Cheikh, le Khalife désigné, absent’’, rapporte pour sa part Direct Info, non sans signaler que le Khalife désigné était absent lors des funérailles du défunt Khalife. ‘’Que nous réserve l’avenir immédiat ?’’, s’interroge ensuite le journal.

 

Serigne Cheikh Tidiane Sy devient khalife général des tidianes (porte-parole)

Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy dit al Makhtoum devient le cinquième khalife général des Tidianes, à la suite du rappel à Dieu de Serigne Mansour Sy, a annoncé, lundi à Tivaouane (92 km de Dakar), Serigne Abdoul Aziz Sy, porte-parole du défunt guide religieux.

Serigne Abdou Aziz Sy a toutefois précisé que la confrérie attend la décision du concerné, qui sera intronisé dès qu’il arrive.

Il s’exprimait au cours de la cérémonie officielle de présentation de condoléances, en présence du président Macky Sall.

Serigne Mansour Sy, décédé samedi soir à Paris (France), à l’âge de 87 ans, était à la tête de la confrérie depuis septembre 1997. Il a été inhumé lundi matin, dans la cité religieuse où il résidait.

BD/AD

Le Khalife général des Tidianes, Mouhamadou Mansour Sy, s’est éteint dimanche en France à l’âge de 87 ans, a-t-on appris de sources médiatiques.

Celui qu’on surnommait ‘’Boron Daradji’’ (le propriétaire de l’école coranique) pour sa grande érudition s’était rendu dans l’Hexagone pour des soins médicaux.

Serigne Mansour avait accédé à la tête de la tarikha tidjanya en 1997, suite au rappel à Dieu de son oncle, Serigne Abdoul Aziz Sy ‘’Dabakh’’.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

3 Commentaires
Participer au forum
  1. Sadaga Diop dit :

    INTRIGUANT ? VOUS AVEZ ECRIT INTRIGUANT ? lES JOURNALISTES RIQUERAIENT ALORS DE FÂCHER LES DISCIPLES DE CHEIKH AHMET TIDIANE SY AL MAKTOUM ! Quand on ne connait pas le sens des mots d’une langue qui n’est pas la tienne on se limite à ceux qu’on vous aurait enseignés c’est plus simple ! Si les Marabouts sénégalais se mettaient aux intrigues comme de vulgaires politiciens, Adouna Touki comme dirait mon ami M° Amadou Sall !

  2. HAQ ! dit :

    Pour rester HONNÊTE, MAME CHEIKH ne peut accepter ce qu’il a déjà hérité après SEYDI ABOUBACAR SY avant même que ce dernier ne quitte ce monde d’ici-bas.

    DEUK BI « NGUéWEUL » moko TASS MOKO YAKEU ndakh AADA, MO YAKEU KEUROU DINé YI, MO YAKEU KEUROU NITT GNI, MO YAKEU POLITIQUE BI ndakh beugue lou Yomb !

    Alors que les « communicateurs traditionnels » la ferment, que les journalistes et leurs commanditaires d’articles (chayatines intéressés par la DIVISION de CETTE FAMILLE RELIGIEUSE) la ferment !

    C’est IMPOSSIBLE de tracer une voix à UN HOMME DE DIEU DE LA TREMPE et LA DIMENSION SPIRITUELLE DE SEYID CHEIKH malgré la puissante pression des IGNORANTS OBNIBULéS par UNE TRADITION FORTEMENT ARCHAÏQUE ET DÉBORDANTE. C’est IMPOSSIBLE parce qu’il sait où IL DOIT PASSER. KILIFEU DEUG GOU MATT KILIFEU MOOY YILIF NDJABOTT mais pas le CONTRAIRE.

    Le « HOLD-UP » de 1997 avec la complicité de Abdou Diouf à Tivaoune ne se répétera pas parce que TOUT A ÉTÉ BRIDÉ THI KATANI YALLA !!!

    MAME CHEIKH EST HONNÊTE !
    MAME CHEIKH EST SÉRIEUX !
    MAME CHEIKH EST GÉNÉREUX !
    MAME CHEIKH EST GENTIL !
    MAME CHEIKH EST AIME !
    MAME CHEIKH EST CHEIKH !
    MAME CHEIKH YAYNA GNEUPE TAY !

    QUE LES CHAYATINES LA FERMENT QU’ILS SOIENT CHASSÉS PAR CETTE AYAATE DONT ILS ONT TANT PEUR :

    Bismil laahi rahmaani rahim
    ______________________________
    Allahou laa ilaaha ilahouwal hayoul hayoum la tahouzouhou sinatou walaa nawm, lahou maafis samawaati wama fil ardi mane zal-lezi yach-fa’ou ‘indahou ilaa bi iznih, ya’lamou ma bayna aydihim wama halfahoum, walaa yahoutouna bi chay’ine mine ‘ilmihi ilaa bima chaa’a wa chi’a koursiyouhous samawati wal ardi, walaa ya’oudou hifzouhouma wa houwa ‘aliyouol ‘azim
    ______________________

    Allahouma salli ‘ala seydina Mouhammad al fatihi limaa ouhliha wal hatimi lima sabaha nassiril HAQQ BIL HAQQ weul hgeudi ila siratikal moustaqima wa ‘ala aalihi HAQQA qadrihi wa miqdaaril ‘azim soubhaana rabika rabbil ghizzati ‘amma yassifoun wa salaamou ‘alal moursaline wal hamdoulilaahi rabbil ‘aalamine.

    AMIINE !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou !!!
    InchAllahou… dou DOG BA FAW !!!

  3. Sadaga Diop dit :

    Fermez le banc ! Je suis un néophyte en ces matières, mais j’ai le sentiment que ce HAQ est un initié qui nous aurait dit ce qui devaint être dit !!!!!!

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Revue de la presse

Al Makhtoum se mure dans un silence intriguant