Onze personnes sont mortes et quinze portées disparues, après le naufrage d’une embarcation motorisée sur le fleuve Congo, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a annoncé aujourd’hui une responsable locale.

« Une embarcation motorisée surchargée a chaviré dans la nuit de lundi à mardi. Onze corps sont retirés des eaux du fleuve Congo. Il y a aussi des disparus », a déclaré à l’AFP Sabrina Dako, administratrice du territoire de Basoko dans la province de la Tshopo (nord-est).
« Nous avons enregistré 15 personnes disparues et 72 rescapés », a déclaré pour sa part Epis Lombo, fonctionnaire à Lokutu, cité dépendant du territoire de Basoko, située à 260 km à l’ouest de Kisangani sur le fleuve Congo. Cette embarcation privée qui « naviguait de nuit sans lumière a heurté une grosse pierre avant de chavirer », a-t-il indiqué.

Sur les cours d’eau congolaises, les balisages sont quasiment inexistants. Une mesure gouvernementale interdit aux embarcations de fortune de naviguer la nuit.
Les naufrages sont fréquents en RDC, tant sur les lacs que sur le fleuve ou les rivières, et les accidents se soldent souvent par des bilans très lourds en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l’absence de gilets de sauvetage à bord et du fait que beaucoup de gens ne savent pas nager. Fin mai, 50 personnes avaient péri dans le naufrage d’une embarcation de fortune dans une rivière du nord-ouest du pays.

 

lefigaro.fr

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here