La justice française a renvoyé en procès la star de la Rumba congolaise, Koffi Olomidé soupçonné d’avoir à plusieurs reprises agressé sexuellement et séquestré quatre de ses danseuses entre 2002 et 2006, apprend-on.

Antoine Christophe Agbepa Mumba du vrai nom de Koffi Olomidé, la soixantaine révolue sera jugée en France où il est soupçonné d’avoir agressé et séquestré quatre de ses danseuses qu’il hébergeait dans un pavillon à Paris en marge de ses concerts.

Le chanteur doit normalement comparaître ce lundi devant le tribunal de Nanterre, en région parisienne.

Toutefois, sa présence n’a pas été confirmée par son avocat Me Marsigny.

En juin 2018, lors de l’annonce de son renvoi devant la justice française, le chanteur a « fermement » contesté les faits qualifiés de  » mensonges », dans un communiqué publié par son avocat.

Selon Me Marsigny, le chanteur a, devant les enquêteurs, accusé les plaignantes d’avoir « profité de cette procédure pour notamment obtenir un titre de séjour sur le territoire français ».

Le sexagénaire, marié et père de famille, a à plusieurs reprises échappé à ses ennuis judiciaires.

En 2016, il avait fait scandale après avoir été filmé , assénant un violent coup de pied à l’une de ses danseuses devant les caméras de télévision.

koaci.com

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here