En RDC, vingt-quatre heures après la nomination du Premier ministre, le président Félix Tshisekedi a procédé à une série de nominations. C’est son oncle monseigneur Mulumba, le jeune frère d’Étienne Tshisekedi qui va désormais gérer sa maison civile, ses affaires privées en quelque sorte. Pas de changement, en revanche, à la tête de l’armée congolaise.
Pas de chambardement au niveau du commandement des FARDC. Célestin Mbala Munsense reste donc chef d’état-major de l’armée congolaise. Il avait été nommé à ce poste en juillet dernier par Joseph Kabila et est réputé proche de l’ex-président. Félix Tshisekedi profite de cette série de nominations pour l’élever au grade de général d’armée. Une manière de le conforter, car jusqu’à présent, il était moins gradé que John Numbi, l’inspecteur général des FARDC, sous sanctions internationales, considéré comme fidèle parmi les fidèles de l’ancien président.
Autre nomination, celle du général major Jean-Claude Yav qui est officiellement promu à la tête de la maison militaire de Félix Tshisekedi, l’équivalent du chef d’état-major particulier. Il assurait déjà l’intérim de ce poste depuis quelques mois. Il aura à ses côtés un conseiller militaire, nommé lui aussi mardi soir, une personnalité moins connue, le général de brigade François Kabamba wa Kasanda.
Pour gérer ses affaires privées, Félix Tshisekedi choisit en revanche un intime, son oncle monseigneur Gérard Mulumba Kalemba, qui prend la tête de la maison civile du président. Il a joué un rôle important dans les négociations pour le rapatriement du corps du « Sphinx de Limete », son frère Étienne Tshisekedi, dont on a appris mardi qu’il était attendu à Kinshasa le 30 mai prochain.

Rfi

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here