Les partisans du maire de Ziguinchor refusent encore d’accepter les résultats provisoires sorties des urnes de ce dimanche 20 mars. Hier, tard dans la soirée, ils ont encore contesté ces résultats et promettent de s’opposer à ce qu’ils considèrent « comme une forfaiture électorale ».

« Nous avons gagné ! Nous nous sommes fondés sur les Procès-verbaux et les documents confidentiels à notre disposition pour dire que nous avons remporté le référendum dans la commune de Ziguinchor ». Ainsi s’exprimait, hier, à Ziguinchor, Pape Mamaye Diockou, responsable national des jeunes de l’Union des Centristes Sénégalais (UCS). La jeune pousse centriste faisait face à la presse pour dénoncer une tentative de « confiscation » de la victoire du « NON »», incarné par leur leader Abdoulaye Baldé.

« S’ils veulent confisquer notre victoire, nous ferons face », a averti Me Diockou. A l’en croire, les Procès-verbaux et les documents confidentiels à leur disposition donnent le camp du « NON » vainqueur avec 13 757 voix contre 13 636 pour le camp du OUI.

Qui croire ou ne pas croire ? En effet, moins d’une heure après cette déclaration de Pape Mamaye Diockou, les responsables presque au complet de la coalition Benno Bokk Yaakaar qui continuent de savourer leur victoire ont confirmé les tendances qui se dessinaient après la fermeture des bureaux de vote et le début de la proclamation des résultats. Lesquels donnent vainqueur le courant du « OUI ». La coalition BBY se fonde par ailleurs sur le document de la Commission départementale de Recensement des votes qui atteste que sur un suffrage valablement exprimé de 27 323 votants dont 528 hors bureaux, le OUI l’emporte avec 13 692 soit (50,11%) contre 13 631 (49,89%) soit un taux de participation de 32,59%. « Une victoire à l’arraché. L’on doit même s’interroger sur la légitimité de ce référendum », s’écrit Mamaye Diockou qui avertit que son camp usera de tous les voies de recours pour que jaillisse la vérité.

A propos du faible taux de participation, l’ancien Maire de Ziguinchor a indiqué que le fichier de la commune ne reflète pas la réalité. Selon Robert Sagna, qui faisait face à la presse hier, ce fichier a été doublé voire triplé entre 2000 et 2012. « Il doit être revu et corrigé », a-t-il suggéré.

EnQuête

2 Commentaires

  1. IL N’ATTENDAIT PAS SOULEYMANE JULES DIOP, QUI EST VENU AVEC SES 80 JEUNES S’ÉTABLIR DANS LE QUARTIER DE SANTHIABA, FIEF DE BALDÉ. LA DIFFERENCE EST DE 83 VOIX, LE NOMBRE DE PERSONNES QUI ONT QUITTE DAKAR AVEC SOULEYMANE JULES DIOP, POUR ALLER BATTRE CAMPAGNE ET VOTER. SOULEYMANE JULES DIOP EST DE SANTHIABA COMME BALDÉ, PENDANT DEUX ANS IL A FINANCE LES FEMMES, IL A DONNE DES BOURSES AUX ENFANTS, ETUDIANTS, SOUTENU LES EQUIPES NAVETANES.

  2. Baldé n’a rien compris. S’il ne se range pas avec Macky ,il perdra la casamance. Cette region sait que Macky est une chance inouie pour eux et pour rien au monde il ne rateront l’occasion pour sortir de cette situation difficile

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here