Ancien ministre de l’intérieur Ousmane Ngom de son temps avait refusé plusieurs manifestations de l’opposition. Aujourd’hui, le chef des libéraux de Saint Louis donne ses raisons.
« Lorsqu’on doit faire une manifestation publique, la loi nous impose tout simplement de faire une déclaration. Ce que nous avons fait dans les délais et dans les formes. Donc même si nous ne recevons rien du tout jusqu’au jour de la manifestation nous pouvons faire la manifestation légalement. Il y a eu des manifestations qui ont été interdites. Mais, elles représentent 5% des manifestations déclarées. Entre 2011 et 2012, il y a eu 1400 manifestations déclarées sur l’ensemble du territoire national. Sur ces 1400, seules 200 ont été interdites. Donc plus de 1200 se sont tenues encadrées par les forces de l’ordre. Et sont terminées dans le calme. C’est une performance pour un pays démocratique comme le nôtre. Toutes les manifestations ne sont pas à 100% permises. Nous sommes très fiers du pourcentage des manifestations qui ont pu se tenir sous notre régime »,a souligné l’ancien ministre Ousmane Ngom dans Le Quotidien repris par setal.net

setal.net

1 Commentaire

Réagissez à cet article