Leurs propos tenus lors de la dernière session du comité des Droits de l’homme de l’Onu ne sont pas restés sans conséquences. En effet,  Samba Ndiaye Seck, Directeur de cabinet du Secrétaire d’État chargé des Droits Humains et de la Bonne Gouvernance, et Moustapha Ka, Directeur des Droits de l’Homme, ont été relevés de leurs fonctions, renseigne iRadio.

Une sanction avec effet immédiat, informent-ils. Cela fait suite à leur convocation par le ministre de la Justice, Me Malick Sall qui leur a demandé des comptes sur le discours qu’ils ont tenu au comité des Droits de l’homme de l’Onu sur une éventuelle réhabilitation de Karim Wade par la justice sénégalaise.

azactu.net

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here