Le Commissaire Bécaye Diarra n’a pas mis de gants, hier, pour cracher ses vérités avant son départ du Commissariat spécial de Touba. Muté, à quelques jours du Grand Magal, sur demande des autorités religieuses, pour son intransigeance sur certaines pratiques qu’il n’a jamais tolérées, le désormais ex commissaire de Touba a d’abord tenu à préciser qu’il a un bilan positif qui le rend heureux, malgré toutes les spéculations liées à son départ inattendu.

Je rend grâce à Dieu, je prie sur le prophète Mouhammed (Psl) et je remercie mes parents. Je remercie la hiérarchie de la police pour la confiance qu’elle m’a renouvelée en me nommant Commissaire central de Saint-Louis. En venant ici, la Direction nationale de la police
me disait qu’il ne se passait pas un seul jour sans qu’il y ait cambriolage ou agression dans la ville de Touba. La mission que le Directeur général a bien voulu nous confier était de neutraliser les malfaiteurs et de faire de la cité religieuse une ville de paix et de tranquillité. Et je peux affirmer ici que nous avons atteint cet objectif», a-t-il indiqué.

«Je m’en réjouis et je pars la conscience tranquille»
Poursuivant, il a ajouté : «Tous les habitants de Touba se sont rendu compte que nous avons fait un excellent travail et qui la situation a beaucoup changé. Il y a trois jours, j’ai rendu visite à Serigne Bass Abdou Khadre qui m’a dit de bouche à oreille qu’avant mon arrivée, si l’insécurité était à 100%, aujourd’hui on a atteint 80% de sécurité. Je m’en réjouis et je pars la conscience tranquille». «Je remercie tout le monde, particulièrement le Khalife général, Serigne Bass Abdou Khadre, le Commandant du corps urbain et tout le personnel.
Je n’ai jamais demandé à prolonger mon séjour, contrairement à ce qui a été dit. Je suis un fonctionnaire et je suis à ma 16e affection. Je suis toujours prêt à servir là où l’autorité pense que je suis utile», a-t-il confié.

«Le Commissaire Diarra, la hiérarchie n’a rien à lui reprocher. C’est un homme loyal»
Les propos du Commissaire sortant ont été étayés par le Directeur de la sécurité publique (Dps), venu présider la passation de service. Abdoulaye Diop a même décerné une mention de félicitation au Commissaire Bécaye Diarra. «La police a pour mission de sécuriser les populations et leurs biens. Pour atteindre cet objectif, il fait travailler avec elle et isoler les malfaiteurs. Nous félicitons le Commissaire Diarra, la hiérarchie n’à rien à lui reprocher. Nous sommes la locomotive, si l’un des wagons ne suit pas, nous sommes les premiers à le savoir. C’est un homme loyal», a éclairé le Commissaire Diop.

«N’utilisons pas la parcelle de pouvoir contre les humains. Car le pouvoir des humains est éphémère»
«Rendons grâce à Dieu. Une mission qui est finie, personne n’y peut rien. La destinée appartient aux hommes, mais le destin est du domaine divin. Soyons des croyants et continuons notre mission d’aider les hommes à bien vivre sur terre. N’utilisons pas la parcelle de pouvoir contre les humains. Car le pouvoir des humains est éphémère», a-t-il conseillé au personnel et aux chefs religieux présents à la cérémonie.
Le Directeur de la sécurité publique n’a pas manqué d’encourager le nouveau Commissaire de Touba. Pour lui, Modou Diagne est un homme du sérail rompu à la tâche et il pense qu’il fera plus que son prédécesseur. Pour sa part, le Commissaire entrant, natif de Mbacké, croit dur comme fer que son prédécesseur a entamé un excellent travail qu’il compte poursuivre pour le bien du service.

Touba «une ville particulière qu’on doit traiter avec particularité»
Toutefois, le Commissaire Diagne a tenu à préciser que c’est le Khalife lui-même qui l’a instruit
de tout faire pour lutter contre ce qui interdit à Touba. «J’en ferai mon cheval de bataille. Et je
demande à la population de nous aider à accomplir notre mission. Je suis conscient également que nous sommes dans une ville où les gens auront toujours besoin d’être aidés et soutenus. Dans le respect des lois et règlements, nous ferons de sorte que les besoins des populations soient toujours satisfaites», a-t-il assuré.
A la fin de la cérémonie, le représentant du Khalife a offert au Commissaire sortant un exemplaire du Coran et un tapis de prière, avant de rappeler au Commissaire Diagne le statut de la ville de Touba qui est, selon Cheikh Bara Abdou Ahad, «une ville particulière qu’on doit traiter avec particularité».

(Source : Le Populaire)

10 Commentaires

  1. Une ville particulière et bizarre,où certaines pratiques illégales et mafieuses prospèrent,telles que la vente illicite de médicaments,la ventes des armes,la circulation de voitures sans pièces réglementaires,etc…
    Avec la bénédiction de certains lobbys « maraboutiques » qui sont prêts à demander le départ des fonctionnaires un peu trop à cheval sur les principes.

    • T’es une menteuse ou un menteur c’est selon. Je suis sûr que t’as jamais mis les pieds à Touba. C’est facile d’avoir sa haine et de se cacher derrière un écran pour insulter ou dire des mensonges. Qu’est ce que t’as fait de ta journée. Est tu sûr que si tu mourrais aujourd’hui Allah sera satisfait de ce que t’as fait durant cette journée, et je ne parle pas du restant de ta vie fait de calomnies de mensonges et d’insultes contre des gens qui ne t’ont rien fait et qui vivent leur vie sans même te connaitre et puis se mêlent pas de la tienne que j’imagine trés nase.
      Togne baaxoul, wakh lo xamoul baaxoul, weddi kou yaakar yalla baaxoul, saaga kouy diamou yalla teh yonam nékkoul ci yaw baaxoul.
      Lii rekka takh senegal tardé.
      Touba mom ak waa Touba ak mouride yi ak koulén sopp ca kaw ca kanam rek n’en déplaisent aux aigris.
      Liggey diamou Yalla le reste on s’en occupe pas nous.

  2. la verité ne crève pas les yeux, elle les rougi seulement. faut pas fâcher mon ami, le gare RAMA a raison, du moins c’est ce que la presse relate tous les jours de cette ville. defendre Dieu, c’est dire t reconnaitre la verité.v

  3. Tous ceux qui ont eu à travailler avec lui savent que Bécaye n’est pas honnête et traîne des carences dans sa façon de travailler. Pour avoir servi avec lui, je sais qu’il est entrain de rire sous cape en entendant des propos élogieux sur sa personne. A la BLC personne n’a oublié l’affaire des six millions extorqués à des mauritaniens. Son jeu favori consiste à payer des articles de presse. Nous savons tous que les commissaires Sène et Diop avec qui il se compare ont très mal puisque ne supportant pas cette comparaison avec un tel énergumène; A Touba, ce sont ses pratiques malhonnêtes qui ont poussé le KGM en personne à demander à Cheikh Bass de le faire quitter la cité religieuse malgré ses démarches pour le laisser après le grand Magal. Telle est la vérité. Ma chère Rama, je suis convaincu que si le quart des turpitudes avait été révélé, vious n’auriez pas eu le même jugement. Puisqu’il commandite des articles, nouis vous promettons de faire des révélations que vous pourriez vérifier là où il est passé.

  4. Tous ceux qui connaissent Diarra savent que c’est un énergumène assoiffé d’argent. L’arnaque avortée de six millions à des mauritaniens est toujours vivace dans les esprits. Son départ de Touba découle de la volonté du KGM et des notabilités qui, pendant longtemps étaient au courant des turpitudes de Diarra qui malgré certains signaux d’alerte , continuaient à siphonner de plus belle les talibés par des pratiques réprouvées par la morale. Le hic, c’est que la hiérarchie avait été informée mais tardait à réagir en se disant que le gus va changer. Mais hélas rien n’y fit. Pour avoir servi sous ses ordres, je suis persuadé qu’il est en entrain de rire sous cape en entendant les propos élogieux tenus à son endroit car il sait que ce n’est que du vernis qu’il met en exergue en commanditant des articles de presse. Son départ réclamé à la vieille du grand Magal peut en dire long malgré sa volonté de rester après l’événement. Le directeur a tenu des propos de convenance tout en taisant beaucoup de choses qui pourraient être révélées si Diarra continue de parler. Je connais bien le gars sous les ordres de qui j’ai servi au central. Les Commissaires Sène et Diop ont vraiment mal quand cet énergumène se compare à eux.

    • Tous ceux qui connaissent Diarra savent que c’est un énergumène assoiffé d’argent. L’arnaque avortée de six millions à des mauritaniens est toujours vivace dans les esprits. Son départ de Touba découle de la volonté du KGM et des notabilités qui, pendant longtemps étaient au courant des turpitudes de Diarra qui malgré certains signaux d’alerte , continuaient à siphonner de plus belle les talibés par des pratiques réprouvées par la morale. Le hic, c’est que la hiérarchie avait été informée mais tardait à réagir en se disant que le gus va changer. Mais hélas rien n’y fit. Pour avoir servi sous ses ordres, je suis persuadé qu’il est en entrain de rire sous cape en entendant les propos élogieux tenus à son endroit car il sait que ce n’est que du vernis qu’il met en exergue en commanditant des articles de presse. Son départ réclamé à la vieille du grand Magal peut en dire long malgré sa volonté de rester après l’événement. Le directeur a tenu des propos de convenance tout en taisant beaucoup de choses qui pourraient être révélées si Diarra continue de parler. Je connais bien le gars sous les ordres de qui j’ai servi au central. Les Commissaires Sène et Diop ont vraiment mal quand cet énergumène se compare à eux.

      • Mais le Khalif General des Mourides lui a remis un Coran DE HAUTE VALEUR ET UNE NATTE de prière très particulière en guise de Félicitation sur les propos de SERIGNE BARA LAHAT ! Arretez de parler des choses que vous ne maitrisez pas !Nous sommes tous Mourides GNU TOP NDIGUEL BAYI TERÉÉ XAMLENE NI SERIGNE TOUBA interdit de parler des propos injures au derrières d’une personne WAX Lulu Worul Fenn leuh
        YAWMAL KHIYAM AMNA ADUNA BI DARA DJARUL YAK DERU KEN.
        Moi personnellement j’ai eu à mener des enquêtes sur mon domaine de travail secret mais je sais que c’est un homme bien , un travailleur , un religieux et un homme honorable et respectable !

  5. Mais le Khalif General des Mourides lui a remis un Coran DE HAUTE VALEUR ET UNE NATTE de prière très particulière en guise de Félicitation sur les propos de SERIGNE BARA LAHAT ! Arretez de parler des choses que vous ne maitrisez pas !Nous sommes tous Mourides GNU TOP NDIGUEL BAYI TERÉÉ XAMLENE NI SERIGNE TOUBA interdit de parler des propos injures au derrières d’une personne WAX Lulu Worul Fenn leuh
    YAWMAL KHIYAM AMNA ADUNA BI DARA DJARUL YAK DERU KEN.
    Moi personnellement j’ai eu à mener des enquêtes sur mon domaine de travail secret mais je sais que c’est un homme bien , un travailleur , un religieux et un homme honorable et respectable !

  6. Nous les habitants de Kolda nous l’avons souvent accompagné dans certains de ces déplacements avec les Kankourangs et le Jambadons parce que nous sommes contents de son travail en plus quand on avait des problèmes avec le maire à l’époque où il était le commissaire de Kolda plus de 400 personnes étaient mobilisées pour protester et après une marche nous n’avons pas présenté nos doléances au gouverneur ni au préfet mais c’est auprès du Commissaire Bécaye Diarra où nous nous sommes rendus pour lui présenter à lui nos doléances avec notre responsable politique Ndiogou Dème . Il nous a reçu et nous a promis avec assurance de transmettre nos doléances à qui de Droit . Voila un homme que nous les habitants de Kolda vouent une entière satisfaction et respect .
    Le Prefet de l’époque Monsieur AL Assane Sall a même précisé que c’est le Commissaire Becaye Diarra qui a pu réconcilier deux Imams qui se menaient une guerre larvée et qui avait beaucoup duré . Le Commissaire s’appuyant sur le Coran et la Sunna a su comment installer ce climat de paix dans même le bureau de Mr Sall qui est meme devenu Gouverneur de Kolda !
    Donc Arretez vos propos injures ! Nous sommes très content de son séjour et nous avons même regretté son départ !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here