En prenant la défense des députés qui font leur sieste en pleine séance plénière, le député Abdoulaye Wilane ne s’attendait pas à recevoir des coups du président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar qui lui a porté la réplique.
«Un député ne doit pas dormir en plénière. Il doit avoir l’attention requise pour suivre les débats», assène Aymérou Gningue à l’endroit de Wilane. Occasion qu’il saisira pour insister sur les comportements à adopter pour cette présente législature. Wilane qui prenait la défense des députés «dormeurs» a convoqué les longues heures de travail en commission, le trajet effectué pour un député qui vient du fin fond du Sénégal, etc.
En tous les cas, cette nouvelle législature ambitionne de faire mieux que sa devancière qui n’a fait qu’une proposition de loi durant ses 5 ans d’existence. «Nous sommes venus avec une autre approche qui bannit l’invective. Nous allons mener des débats sereins dans le cadre de l’hémicycle, à avoir des arguments chocs qui permettent d’expliquer aux Sénégalais comment l’exécutif travaille», a signalé le tout nouveau président du groupe parlementaire de Bby. Lequel a profité de l’occasion pour tendre la main à ses collègues de l’opposition pour un débat serein, constructif qui éloigne de l’invective pour mener un débat intellectuel qui puisse permettre de régler les questions. «Il faut qu’on arrête les invectives et les querelles inutiles. Il faut qu’on instaure un débat serein au niveau de l’hémicycle, un débat avec des idées. Le débat politique doit précéder celui parlementaire», a également détaillé Aymérou Gningue.
Le président du groupe parlementaire Bby s’exprimait, hier, au cours d’un séminaire politique des députés dudit groupe autour du thème «Etre à la hauteur des attentes du peuple». Il convient de rappeler que la 12e législature a été peinte par l’opposition et même certains membres de Benno Bokk Yaakaar à l’instar d’Elène Tine, comme la plus nulle de l’histoire politique du Sénégal. La majeure partie des lois ont été votées sans débat. Et s’il arrive qu’il y ait débat, les échanges ont été tellement houleux qu’à la fin, cela s’est terminé en queue de poisson.

Walf Quotidien

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here