XALIMANEWS : Les échanges sur le processus électoral annoncés pour le 21 novembre prochain par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, intéressent le leader des démocrates réformateurs (Ldr/Yesaal). Modou Diagne Fada, qui s’interdit le boycott de la rencontre, entend saisir l’opportunité pour poser, avec vigilance sur la table du ministre de l’Intérieur toutes les préoccupations de son parti et celles de l’opposition.

«En tant que parti politique devant participer aux prochaines compétitions électorales, nous avons pris sur nous la décision de participer aux échanges sur le processus électoral annoncés par le ministre de l’Intérieur. Nous allons prendre contact avec le ministre de l’Intérieur et écouter les propositions qu’il fera à la classe politique. En fonction de ces propositions, nous donnerons notre point de vue», a-t-il déclaré.

Avant de poursuivre : «Nous ne connaissons pas encore le style Aly Ngouille Ndiaye en tant que ministre de l’Intérieur, mais nous attendons de voir. Ce que nous attendons est que l’histoire des cartes biométriques soit vidée. Aujourd’hui, des gens sont inscrits à Darou Mouhty et leurs cartes sont sorties à Nioro. Certains ont de nouvelles cartes d’identité et ne peuvent pas voter. D’autres Sénégalais attendent encore leurs nouvelles cartes d’identité. Cette question, il faut impérativement la régler. Ensuite, il faut auditer le fichier électoral. Il y a des soupçons de la part de l’opposition.»

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here