XALIMANEWS : A peine quelques heures après sa prise de fonction, le nouveau ministre du Commerce a engagé son premier chantier. Aminata Assome Diatta a décidé de rencontrer la fédération nationale des boulangers demain. L’objectif, arrondir les angles et trouver un consensus sur le prix du sac de farine. Pour rappel, les boulangers ont menacé d’aller en grève de 72 heures à partir de demain si une solution n’est pas trouvée.

2 Commentaires

  1. Une augmentation du prix de la farine devrait ipso facto entraîner celle des produits finaux dérivés. Sinon c’est la qualité et la quantité qui seront forcément réduites. Obéissons aux lois du marché et de la rationalité économique pour ne pas étouffer nos producteurs créateurs de plus-value , d’emplois et de revenus

    • c’est n’est pas du rôle de l’état de fixer les prix. oui il faut travailler avec les loi du marché. Si non on étouffe la créativité mais surtout favoriser le production de blé au niveau local et diminuer ou arrêter purement et simplement l’importation. Quand les agriculteur voient que le prix du blé est intéressant ils vont se mettre à produire du blé et abandonner l’arachide qui les appauvrit car l’état se met à fixer les prix de kg d’arachide. Au Sénégal les élites mélangent tout. Ils sont tous des nullards,, ils ont appris que du droit et ne comprennent rien à l’économie de marché.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here