XALIMANEWS – Les choses bougent dans l’opposition. Après être parti en rang dispersés aux dernières législatives, des leaders de l’opposition s’organisent en perspective de la Présidentielle de 2019. C’est dans ce cadre que le Président Wade a rencontré, jeudi dernier, chez lui, à Finn Résidence, le patron de Pastef, Ousmane Sonko.

Selon le journal L’Observateur, la rencontre a eu lieu jeudi dernier et a duré plus de deux tours d’Horloge. Même si un mystère entoure, pour le moment, les sujets abordés, il est clair que l’ancien Président ne veut pas être surpris une deuxième fois par son «ancien élève», Macky Sall. Des sources du journal indiquent que des stratégies de lutte commune ont été peaufinées

Cette audience entre le Pape du Sopi et Ousmane Sonko intervient dans un contexte politique chargé avec l’emprisonnement du maire de Dakar, Khalifa Sall, l’exil forcé de Karim Wade, l’émiettement du Pds et de l’opposition. Devant tant d’incertitudes, l’ex-chef de l’Etat chercherait-il à faire de Ousmane Sonko, le candidat capable de renverser les plans de Macky Sall en 2019 ? Les paris sont ouverts.

PARTAGER

6 Commentaires

  1. Cette rencontre nous rappelle le fable de l’hyène et du renard : que voici à titre de rappel
    On raconte qu’un jour, ayant soif, le renard aperçut un puits sur la poulie duquel était fixée une corde munie d’un seau à chaque bout. Il s’assit dans un des seaux et fut entraîné au fond, où il se désaltéra.
    Advint une hyène qui, regardant au fond du puits, crut distinguer un croissant de lune dans l’eau, et vit un renard tapi à côté.
    -« Que fais-tu là-dedans ? » lui demanda-t-elle.
    -« J’ai mangé la moitié de cette miche de fromage, lui dit-il, et il reste l’autre moitié pour toi ; descends donc la manger.»
    -« Comment faire pour descendre ? » interrogea-t-elle.
    -« Assieds-toi sur le seau du haut » dit le renard.
    Elle s’assit dans le seau et son poids l’entraîna vers le fond, pendant que le renard montait dans l’autre seau.
    Lorsqu’ils se rencontrèrent au milieu du puits, l’hyène demanda au renard :
    -« Qu’est-ce que c’est cela ? »
    -« C’est là que nos chemins divergent », répondit le renard.
    Amitié ou inimitié naissante?

  2. Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, Macky Sall et Karim Wade doivent un inventaire de leurs actes passés et à venir sur le patrimoine national. Ces gens sont indignes d’un Sénégal qui se veut moderne et tournant le dos aux anciennes pratiques honteuses. Messieurs Sonko, Abdoul Mbaye, vous ne gagnerez rien en vous rapprochant de ces rapaces infréquentables. Abdoulaye Wade a été le plus grand fossoyeur de l’Etat sénégalais. Macky Sall est en train de démontrer que lui aussi a compris la leçon.

  3. Wade est le seul infréquentable ,il a enseigné tous ces politiciens qui rodent autour du pouvoir.
    Son seul est unique combat est de démettre Macky Sall et de positionner son fils.
    Il ne connaît pas le mot alliance,il le confond avec escalier.Idrissa Seck a joue avec lui et est depuis entrain de se chercher,lui qui est le quatrième président du Senegal dans les normes.
    Par respect à ceux qui ont lutté et vote pour lui,Sonko doit se démarquer de ce monsieur ou à la limite rendre public les heures de leur entretien

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here