Dans un article intitulé << la.castration des étalons >>, pour évoquer notre consentement à refuser le débat sur le 3e mandat au profit des réelles préoccupations des sénégalais, Bassirou Diomaye FAYE, coordonnateur des cadres de Pasteef, est retourné 30 ans en arrière dans sa vie d’enfant à Ndiagagnao, pour formuler un titre irrespectueux du génome animal encore moins humain. << La castration des étalons >> , voilà le titre que cette espèce nouvelle inqualifiable, coordonnateur de cadre de parti de surcroît, a planqué dans un texte d’une impertinence frustrante puisque plein d’injures.
Que nous ayons choisi librement d’axer notre communication sur le PAP II et le programme Liggueyal Euleuk, sur ce qui est utile aux populations qui viennent de nous élire il y a seulement 8 mois, si cela veut dire musellement, castration , alors il faudrait se demander pertinemment par quel organe comprend ce cadre ! C’est aussi ne pas comprendre que notre parti , l’Apr est née dans le refus et la contestation d’un ordre politique. De 2012 à 2019 , ne serait-ce que sur période, la liberté de ton et l’attachement à la contradiction se sont manifestés à outrance au point que l’on crû, qu’il n’ y avait pas d’autorité interne à l’Apr. Armée mexicaine, indiscipline, sauvage et sauvageons, que n’a t- on pas entendu comme qualificatifs pour exprimer cet << état de nature >> qui prévalait dans notre parti ?
Voilà ce dont il est question de regler, communiquer utile et organiser le cadre d’expression. Croire que nous ne parlerons pas de mandat, c’est se tromper mais au moment que nous aurons choisi.
Pour le reste, ce natif de Ndiaganiao , valet de Sonko, au comportement encore pubertaire et qui se distingue par l’insulte systématique comme participation au débat national, pose même la question des profils de ce parti.
Par l’insulte, le mensonge et l’indiscipline , il faudrait que Sonko et ses cadres-insulteurs comprennent qu’ils ne parviendront jamais à occuper et a structurer l’espace public puisque rien ne sera au delà de la vertu.
Vivez les vices et laisser nous vivre les valeurs !

9 Commentaires

    • Sathie la rekk bouye dounde si kowe senegal. Dekk na conseill economique laye emarger pendant que ce pays na meme pas de machine pour dialyse. Kome senegalais yi chien bou diokk niouni ko yowe to di khar yallah….

  1. Il faut être un malhonnête intellectuel ou un nihiliste pur et dur pour affirmer que Bassirou Diomaye Faye est impertinent dans ses propos. Il ira loin, très loin avec son PASTEF, avec à la.tête du Parti… Pr Sonko!
    C’est triste de voir des laudateurs, flagorneurs et thuriféraires essayer de défendre l’indéfendable.

    • Moi je ne comprends même pas ce qu’il vient de finir d’écrire comme ça là…
      Toi et Monsieur Diomaye, c’est quasiment comme par exemple Mark Zuckerberg et je ne sais qui…!?!
      Bien sûr, le sieur Diomaye étant Zuckerberg.
      Très cher, habituez vous à nous dire la vérité, habituez vous à défendre le défendable pour la face de Dieu.
      Kene dofatoule, tei ay borom xel ngui deglou nak… ?????
      Balaa ngueine di khamni diakhaane di saw dou lor loudoul qi qoy def, 2024 diote wakhi 3ème mandat gueine sene guemigne yi… ??

  2. Ces faux patriotes ne connaissent rien de la politique et ils veulent vivre avec des mensonges, de l’arrogance . Ce pays ne brûlera jamais à cause des ces mécréants salafistes

  3. M. Ndiaye, je vous lis régulièrement et vous félicite pour la haute qualité de votre analyse. Félicitations et bonne continuation dans vos efforts de défense de la majorité.
    En avant, pas de répit !

  4. Que chacun se souvienne hier. Hier Ousmane Sonko et PASTEF étaient la cible des apeurés, pardon des apéristes, qui les abreuvaient de toutes les injures qu’on n’ose prononcer. Il y en a même un qui a traité Sonko de « dom haram ». Messieurs de tous côtés, retenez bien qu’insulter, c’est facile mais supporter une injure c’est pas donné à tout un chacun. Les gens du PASTEF sont très jeunes donc immunisés contre les vilains mots en revanche leurs contre-attaques sont létales. Parlez-les poliment ils vous répondent poliment.

  5. Moi je ne comprends même pas ce qu’il vient de finir d’écrire comme ça là…
    Toi et Monsieur Diomaye, c’est quasiment comme par exemple Mark Zuckerberg et je ne sais qui…!?!
    Bien sûr, le sieur Diomaye étant Zuckerberg.
    Très cher, habituez vous à nous dire la vérité, habituez vous à défendre le défendable pour la face de Dieu.
    Kene dofatoule, tei ay borom xel ngui deglou nak… ?????
    Balaa ngueine di khamni diakhaane di saw dou lor loudoul qi qoy def, 2024 diote wakhi 3ème mandat gueine sene guemigne yi… ??

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here