Voilà 35 ans que tu tiens le crachoir avec des propos belliqueux, les uns plus incendiaires que les autres.

Voilà plus de 35 ans que tu tiens les populations de Casamance en otage, pour une supposée indépendance de la région. Une région que tu as abandonnée au profit d’un exil doré en France. Tu ne rends même pas compte que les casamançais ne te connaissent que de nom. Et en pire !

Tu ne rends pas compte que ta propension d’agitateur au nom de la Casamance, agace, dérange, horripile même,  car tu n’as jamais été légitime. Cette Casamance ne t’a jamais donné de mandat de représentativité pour parler en son nom. La Casamance te connait, mais il apparait clairement et au fil des ans que  tu ne l’as jamais connue. La mesure, la retenue et la bienséance sont les vertus cardinales cultivées par nos parents, par nos aïeuls contrairement  à ton discours empreint de haine.

Et d’ailleurs qui es-tu Mr Nkrumah ? Qu’as-tu réellement  fait pour ce peuple de Casamance pour lequel tu cries à hue à dia en être un de ses leaders ? A part bien sûr embrigader de jeunes analphabètes sans défense, avec un argumentaire incohérent et approximatif sur l’histoire de la Casamance.  Et pendant que tu transformes ces jeunes en criminels, par presse interposée, tu te la coules douce en France en famille, protégeant tes enfants. Ceux des autres te servent  d’agneaux du Sacrifice pour  justifier les émoluments que tu perçois régulièrement en tant que « réfugié politicien ».

Tes enfants ont étudié dans la quiétude d’une Europe qui s’est construite dans sa douleur historique (IRA, Corse pour ne citer que ces deux et j’en passe), et ont aujourd’hui réussi à poser les jalons d’une future vie stable. Alors  que ceux que tu as floué et enrôlé dans cette foutue guerre se démènent pour se nourrir, se vêtir, se soigner et à subvenir aux besoins vitaux les plus élémentaires de leurs familles. Des villages entiers jadis dotés d’infrastructures scolaires et sanitaires sont aujourd’hui abandonnés puis minés par d’autres casamançais, jetant les enfants de ses anciens habitants dans la précarité de l’exil. Je ne t’ai jamais entendu prononcer ne serait-ce un seul mot allant dans le sens de l’amélioration du quotidien de ces populations.

Les quelques rares combattants qui se sont réveillés et qui ont renoncé à écouter tes élucubrations, sont  comme groggy et croulent sous le poids des responsabilités qui les font marcher comme « le Bossu de Notre Dame » avec le sentiment d’avoir gâché leurs vies et celles de plusieurs familles dans le monde.

Ça suffit Nkrumah !!! Les gens qui aiment la Casamance ne rugissent pas de l’extérieur. Ils sont là, ils vivent ce que les casamançais endurent et partagent leurs joies. Ils étaient là pour fêter Tabaski ou Pâques ensembles, ils sont là lorsque le voisin marie sa fille, ils seront là lorsque la voisine sera en détresse.

La Casamance est restée trop longtemps silencieuse, encaissant tes coups fourrés, tes contrecoups maléfiques  et tes à-coups démentiels.  La Casamance a trop souffert de tes médisances, de tes mensonges, de tes calomnies, de tes insuffisances neuronales qui débitent des décibels nauséabonds. Ton barrissement jadis considéré comme un discours nationaliste est aujourd’hui mis à nu et s’assimile plus au gong sans amplificateur de Saraba la Sorcière. Aujourd’hui tu es à nos yeux un Simple énergumène nourri au lait  d’Organisations Internationales d’Aides aux Réfugiés. Alors ravales ta condescendance et tes allures hautaines. Tu crois tout savoir alors qu’en réalité ton QI est plus proche de moins l’infini.

Tes menaces contre les Présidents Macky SALL, et Adama BARROW ne sont que des aboiements d’un chien errant. Ces Messieurs ne se rebaisseront pas pour répondre au pathétique cas psychiatrique Nkrumah.

Juste un dernier point : les paradigmes de vie en Casamance ont changé et il serait opportun que tu le saches.  Je suis de ceux-là qui sont prêts à mourir pour que la Casamance revive.

D’autres Casamançais comme moi, sont désormais debout et  veilleront à ce que les règles  de vie en communauté soient respectées. Finie l’importation de l’arrogance outre atlantique ! Finie la fourberie !  Finis les mensonges ! Finis les plans foireux pour embrigader d’autres casamançais.

Et n’essaye surtout pas d’entrevoir ou d’envisager quoique ce soit par rapport au processus de pacification et de réconciliation du peuple Gambien et si besoin en était celui de la Casamance mitoyenne. « A bon entendeur Salut à toi aussi !!! »

Le peuple de la Sénégambie est déjà dans une projection de Paix. Il pense à panser ses plaies, il pense à se reconstruire, et à se développer. Il le fait ici chez lui, pas depuis le 70, avenue de la liberté -94700 Maisons-Alfort-France.

Vive la Casamance sans chimère.

Vive le Peuple Sénégalais.

Xavier DIATTA,

Citoyen.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. Bien dit mon frère Diatta merçi beaucoup ton discours n’a rien de politique c’est celui d’un homme de refus un homme tout court qui n’a pas peur de ses convictions et qui n’est pas lache tu as osé écrire ce que beaucoup en Casamance pensent bas car ils ont toujours peur d’etre égorgé par les tueurs d’un Krumah Sané ou d’un Salif SADIO
    Et puis ce Krumah quel age a t il ? 60 ans ou 70 ans ? Qu’est ce qu’il peut encore faire ce monsieur sinon hurler vocifèrer de Paris comme un vieux fou pour rappeler qu’il est encore vivant
    Depuis toujours il a des menaces à la bouche rien de plus personne ne lui réponds d’ailleurs il est hors-jeu depuis longtemps il n’est associé à rien raison pour laquelle il est si rancunier et avec l’age l’Europe n’est plus ce qu’elle était il veut rentrer mais il a peur non de l’Etat du Sénégal qui se moque totalement de ce monsieur devenu fou meme s’il retournait au Sénégal on ne lui fera rien mais je crois qu’il a plus peur des réglements de compte il le sait qu’il y a des gens qui l’attendent en Casamance pour lui règler son compte
    Pauvre Krumah allumer un feu est facile mais l’éteindre est une autre affaire medites sur ça vieux con !!!!

  2. Tres fier de vous mon cher Diatta. Je suis un fier mandingue du Pakao (Sedhiou), je n’ai jamais compris les raisons qui ont poussé quelque membres d’une ethnie de notre chère casamance à se soulever et demander au nom de toute notre région une la séparation avec la mère patrie. Je n’ai jamais cautionné cette guerre fratricide, la casamnce était de loin la meiileure région où il faisait bon vivre. Aujourd’hui notre région est, sans aucun doute, la dernière région du pays à cause de l’insécurité reignante et du manque d’infrastructures, et ceci grâce à cette stupide guerre. Nous pouvons reprendre notre place de leader dans ce pays qui nous est cher. Nous commencerons à pardonner ceux qui ont pris part à cette guerre et ensemble nous reconstruirons notre région, bien sur avec l’aide de l’état.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here