XALIMANEWS : Après avoir obtenu la libération de Khalifa Sall, l’opposition exige plus. Elle réclame le rétablissement des droits civils et politiques de Karim Wade et de Khalifa Sall.
Le Front de résistance national ne veut pas se contenter de la libération de Khalifa Sall et de la poignée de mains entre Abdoulaye Wade et Macky Sall. Le député Mamadou Lamine Diallo affirme, en effet, que le peuple «démocrate et patriote» du Sénégal est content de la libération de Khalifa Sall et de ses codétenus, mais rappelle la revendication du Front de résistance national : rétablissement des deux K (Khalifa Sall et Karim Wade) dans leurs droits civiques et politiques et de la fin de l’utilisation de la justice pour écarter des candidats, le cas Abdoul Mbaye par exemple. «Dans un contexte d’exploitation du pétrole et du gaz naturel, la Justice passe par la gouvernance démocratique, la fin des tripatouillages de la constitution et de la loi électorale et le respect de la règle intangible des deux mandats», affirme le leader du mouvement Tekki dans sa question économique hebdomadaire.
D’autre part, sur le plan des ressources naturelles, le député de Tekki rappelle au peuple sénégalais que Kosmos a commencé par un puits sec en Mauritanie avant de se rabattre sur les blocs de Saint-Louis et Kayar que Macky a donnés à Petrotim sur la base d’un faux rapport de présentation de Aly Ngouille Ndiaye. Mais à l’en croire, un puits sec n’est pas une perte pour deux raisons. D’abord, il permet de tirer des enseignements et d’orienter l’exploration, ce qu’a fait Kosmos, ensuite, les dépenses sont comptabilisées dans les coûts pétroliers qui sont toujours remboursés. Au passage, dit-il, Total n’a rien perdu sauf pour les ignorants coachés par Macky Sall. Le député ajoute que dans ce bloc de Rufisque, on y a déjà identifié des ressources de plus d’un milliard de barils en réservoirs de stockage en 2015. En outre, il affirme que le ministre Aly Ngouille Ndiaye se trompe sur la rente du gaz naturel de Saint-Louis. «Pour Aly Ngouille Ndiaye, le gisement de gaz de Saint-Louis va générer des revenus de 114 milliards de dollars sur la période d’exploitation et une rente de 58 milliards de dollars à se partager entre la Mauritanie, BP, Kosmos, Franck Timis/Timis Corporation et l’Etat du Sénégal et Petrosen. Aly n’a pas été transparent sur ces chiffres», dit-il. Puis il ajoute : «Je conteste les chiffres de Aly et présente mon estimation de la rente en toute transparence. A 65 % des réserves prouvées et un prix du baril à 50 dollars, j’estime la rente à se partager à 100 milliards de dollars au moins au lieu des 58 de Aly. Franck Timis et ses amis peuvent parfaitement se loger dans cette rente pour 10 milliards de dollars. Nos 400 000».

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here