XALIMANEWS : La venue de KARIM Wade à Dakar en vue de la Présidentielle 2019, fait actuellement couler beaucoup d’encres et de salives. En effet, au moment où les partisans de Wade fils sonnent la mobilisation à travers les marches et autres manifestations de l’opposition, prêts à accueillir leur leader politique.
Les autorités étatiques quant à elles, usent de la menace et de l’insistance, pour peut-être, dissuader, mettre en garde le futur candidat à la candidature du Pds (parti démocratique sénégalais) de toute tentative de retour au Sénégal.
Ainsi, tout semble flou dans l’esprit des sénégalais, et tout porte à croire avec le report de la venue Wade fils à maintes reprises, que ce dernier aurait renoncé à sa venue, de peur d’être reconduit en prison.
C’est en ce sens que la Rédaction de xalima.com, qui est dans le souci d’éclairer la lanterne des citoyens désireux de connaître la suite de ce feuilleton politique, a joint au téléphone une source sûre, nous faisant une grande confidence sur cette question.
Non sans oublier de fustiger d’abord l’attitude les autorités étatiques qui ont toutes fait des sorties médiatiques, menaçant Karim Wade et lui promettant de retourner en prison dès sa venue au Sénégal. En passant par la sortie médiatique du Chef de l’Etat Macky Sall sur France 24, les menaces du ministre de l’Intérieur (Aly Ngouille Ndiaye) et celle du ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall qui en particulier, a promis la prison à Karim Wade, si jamais il ne payait l’amende fixée par la Crei.
Seulement, à en croire notre source, Karim Wade sera bientôt à Dakar. Il n’attend plus que la décision de la CDEAO qui se prononcera très bientôt sur cette question, et probablement dans cette semaine.
Notre source de souligner que Karim Wade est au Maroc et n’attend plus que la décision de la CDEAO pour revenir au Sénégal. Ainsi, cette même source nous révèle que Wade fils sera certainement devancé par le Pape du Sopi, qui balisera à coup sûr le terrain pour lui.
S’attaquant aux autorités étatiques, notre source précise que la mouvance présidentielle aurait aimé que la décision de la CDEAO tombe après l’élection présidentielle, mais ils (partisans De Karim Wade) y travaillent pour ça tombe bien avant. Ce qui pourrait permettre au Pds d’avoir la recevabilité de la candidature de Karim juste avant la date de dépôt des fiches de parrainages, prévue du 11 au 26 décembre 2018.
De son avis, les autorités étatiques ne doivent pas user de la menace pour persuader Karim Wade de rester hors du pays. On ne peut pas priver à quelqu’un le droit d’entrer dans son terroir. S’ils veulent l’emprisonner, ils n’ont qu’à le laisser revenir d’abord. « Si on veut le prendre pour l’emprisonner. Qu’on le laisse venir d’abord. On n’a aucun droit d’empêcher à quelqu’un d’entrer dans son terroir (pays) », a laissé entendre notre source en liaison téléphonique avec la Rédaction.

Toutefois une autre source très proche de Karim Wade, nous signale que ce dernier est encore à Doha.

 

6 Commentaires

  1. Le président macky sall a passé trop de temps à écarter ses opposants potentiels.
    Le président macky sall semble avoir oublié qu’il n’a pas été élu pour être réélu, mais pour travailler, pour respecter ses engagements.
    Les manières utilisées pour écarter des postulants étaient trop voyantes, trop manipulées: justice, administration, révision de la loi, du code électoral, parrainage, police,…
    Le président a ainsi réussi surtout à trop crédibiliser ses adversaires et à les faire aimer du public.
    Cela s’est fait avec trop de précipitations, de manquements aux normes et aux valeurs…
    Cela a dérouté beaucoup de citoyens et créé une véritable tension dans le pays mis au bord du chaos.
    La fonction politique au lieu d’œuvrer pour l’intérêt du pays est devenue une manière facile de s’enrichir à milliards, et vite, trop vite.
    QUI VA SAUVER CE PAYS.

  2. Karim Wade est le poltron le plus indigne du Sénégal ! Fatiguer comme ça son vieux père de 90 ans et lui demander de se battre à ta place ! Quelle honte ! Tchipiri ! Tu peux et dois rentrer rapidement au pays mais apporte comme seul bagage une grosse valise bien remplie de pognon. Car ce sera remboursement de 138 milliards dès ta descente d’avion ou Re-Rebeuss….

  3. KARIM VA REVENIR AU SENEGAL AVEC 1.000 MILLIARDS DES QUATARIS? PAYERA 138 MILLIARDS A LAPR et le reste destabilisera MACKY A LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE……………..

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here