XALIMANEWS: L’élimination de l’équipe du Sénégal de cette coupe du monde 2018, a fait couler beaucoup d’encres et de salives. Si certains sont si deçus de cette élimination, d’autres accusent l’arbitre de ne pas avoir sifflé le pénalty sur Sadio Mané. Seulement notre chroniqueur très talentueux est allé plus loin en faisant une analyse parfaite avec des chiffres concrets.

Voici in extenso, l’analyse de Sindo:

LA VÉRITÉ DES CHIFFRES: Passées l’émotion et la déception tentons d’analyser sereinement ce qui n’a pas marché durant ces 3 matchs pour revenir plus fort et plus conquérant durant les prochaines joutes. Le féru de statistiques que je suis s’est penché sur quelques données FIFA pour essayer de donner une explication personnelle des faits. Céder la possession du cuir peut être une bonne stratégie en football si la défense ne devient pas une passoire. Avec un total 947 touches de balles et passes pour 79% de réussite durant ses matchs de poule le Sénégal a été l’équipe la moins joueuse du groupe H et, qui a perdu plus de ballons en phase de jeu. Loin derrière la Colombie 1247 touches et passes (82% de réussite), le Japon 1571 touches et passes (86% de réussite) et la Pologne 1444 touches et passes (83% de réussite). Ce qui veut dire que les poulains d’Aliou Cissé ont plus subi que contrôler les matchs de bout en bout. En défendant on commets plus de fautes. Résultat les Lions en 3 matchs ont commis plus de fautes (44 au total) que les autres équipes du groupe H. Pologne (31 fautes commises) Japon (28) Colombie (40) . Au décompte final cela fait plus de cartons jaunes (6) que le Japon (4) La Colombie ( 3 jaunes 1 rouge) et la Pologne (3). Même s’ils ont été plus adroits en attaque dans leurs tentatives en cadrant 40% de leurs tirs au buts les permettant de mener au score durant les 2 premiers matchs, les Lions ont péché dans le contrôle des débats, dans la maîtrise du tempo en vue d’imposer un rythme de jeu. Si la défense avait été imperméable, les Lions aurait pu voir les choses de différentes manières. Comme quoi une équipe joueuse et tueuse se mets toujours á l’abri des contres et des coups du sort. La possession, la maîtrise partielle du ballon est d’une importance capitale dans le foot moderne. Au vu de ces chiffres il y a á faire techniquement et tactiquement pour combler ce déficit. Au moins un petit champs de réflexion pour nos techniciens et je ne doute point qu’ils s’y mettront.

Sportivement.

SINDO

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here