– Un crime barbare, c’est comme cela qu’on pourrait qualifier celui du jeune garçon retrouvé égorgé, ce jeudi, au cimetière de Soumbédioune.

Maodo malick Pouye, c’est le nom du jeune garçon de 7 ans retrouvé égorgé au cimetière de Soumbédioune. Une mort qui a installé la consternation et la tristesse à la rue 9 X corniche de la Médina et qui est considérée comme un sacrifice humain par l’oncle du jeune garçon, Baye Gor Faye qui en veut preuve, la disparition d’un des membres de son neveu : « mon neveu a été égorgé et un ou des membres aurait disparu.  ». Et celui-ci de lier ce phénomène de sacrifice humain, aux élections : « c’est quelque chose que l’on constate à la veille de chaque élection. Ça a été le cas avec Fama Niane, il y a quelques années ».

C’est aussi la désolation ainsi qu’une profonde tristesse chez la maman de la victime, Oumy Ndoye qui a expliqué en des termes presque inaudibles l’annonce de la mort de son fils : « des gens sont venus me demander si j’étais la maman de l’enfant. Ils m’ont donné une description des habits et des chaussures qu’il portait ».

A noter qu’un des passants qui a affirmé avoir vu un individu tenir la main à ce jeune garçon, a pensé que ce sont un père et un fils qui venaient visiter les morts.

La police a convoqué un des gardiens à titre de témoin.

8 Commentaires

  1. C’est triste, ça fait mal même si on ne connait pas ce jeune garçon, ce qui est sûr c’est que Allah l’accueillera dans son paradis éternel, certes c’est Lui le Tout-Puissant et le Meilleur des juges et en sa justice nous espérons… Et enfin qu’Allah donne à ces parents toutes les récompenses possibles ici bas et dans l’au delà! Amin

  2. ce lui ki tue par l’epee sera tué par l’epee ne vs en fait pas ils vons tous payer pour leurs acts.cet enfant ki merité bien la vie;k dieu l’accueille dans son paradis

  3. li metti nasi khol hale bou daw tolu boutu aduna guen hagne ko ay wadiour ram li eup di sani ay tak si autourrute di ray ay hale hale gnou ray berri na dague cen thieure yi guir alalou aduna gnou fogni dinagnou am moudje bou arrafet ayyyyyyyyyyyyyyy bes di na ngew de man de hawma hale mais dama dioye yalla dino ko mer

Réagissez à cet article