XALIMANEWS : Dans la commune de Ndiébène-Gandiole à Saint-Louis une cinquantaine de maisons dans la langue de Barbarie, ont été détruites par la houle dans la nuit du mercredi au jeudi. La houle a précisément touché des maisons des quartiers Gokhou- Mbathie, Guet-Ndar et Santhiaba, occasionnant plus de 35 familles sans abris, rapporte le Vox populi.
Cependant, le maire de la ville Mansour Faye s’est rendu sur les lieux du sinistre, pour constater les dégâts causés par l’avancée de la maire au niveau de la Langue de Barbarie.
« Cette situation est douloureuse, car l’érosion côtière continue de faire des ravages, malgré les efforts que l’Etat est en train de consentir pour apporter des solutions durables à ce phénomène naturel qui plonge les populations de la Langue de Barbarie dans un désarroi total » a-t-il dit.

Selon lui, la construction de la digue de protection sur le littoral permettra de protéger les populations de l’avancée de la mer. « Les études qui devront terminer d’ici trois mois, permettront de régler en grande partie l’avancée de la mer vers les zones d’habitation », assure M. Faye.
En attendant, les familles touchées par cette foule seront relogés au niveau de la zone de recasement, situé vers Ngallene.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here