Les limogeages d’Ansoumane Danfa et de Magette Ndom les a-t-il fait reculer ? En tout cas, les membres du Cojer, qui avaient brandi des menaces, frustrés par les investitures, se sont expliqués, ce jeudi, auprès du Premier ministre, qui est aussi la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakar. Ils ont essayé de se disculper, d’après l’Observateur.

“Nous avons été infiltrés par des individus mal intentionnés qui ont distillé des informations fausses sur nous. Pour nous, il n’a jamais été question de sabotage ou de boycott”, ont-ils indiqué au chef du gouvernement.

En même temps, ils se seraient engagés pour la victoire de la coalition au soir du 30 juillet. «Même si certains disent qu’ils ne se reconnaissent pas dans les investitures, nous allons mouiller le maillot pour une victoire éclatante de Benno Bokk Yaakar», assurent-ils à Mohamed Dione.

Selon le journal, le Premier ministre, après les avoir écoutés, leur a donné quelques conseils. “Il faut suivre la ligne du parti et respecter les choix du Président Macky Sall. Je n’ai d’ailleurs jamais cru à tout ce qui a été dit sur vous”.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here