XALIMANEWS: La Listab (ligue sénégalaise contre le tabac)  et l’association des femmes de l’Ajs (Association des femmes  juristes du Sénégal) sont  en guerre contre le tabac et ses dérivés. Ils approuvent  les images d’avertissement sanitaire sur le tabac et les produits de tabac aromatisés communément appelés « chicha » au Sénégal. Selon, le président de la Listab, Amadou Moustapha Gaye le tabac devrait bientôt banni des boutiques. Il rappelle le décret du 26 juillet 2016 relative au conditionnement fabrication du tabac. Ensuite, il revient sur le lancement de l’image sanitaire datant du 25 aout 2018 pour une durée d’un an. Mais, le hic est que les associations des droits de l’homme considèrent que  les images sanitaires sont  une violation de la dignité humaine. Le chapitre du tabac clôt, il revient sur les produits dérivés du tabac comme le « chicha ». « Le chicha qui est une catastrophe il y a même des salons de « chicha ». Fumer un chicha équivaut à 40 cigarettes » révèle Mr Gaye, avant d’enchainer : « A ce rythme tous ces gosses vont devenir malades, il faut une  démarche politique, nous avons rencontré les chefs religieux » explique le président de la Listab. Après l’exposé du chef de la Listab, c’est au tour de la Présidente de l’Ajs, Fatoumata Guèye Ndiaye de prendre la parole. Elle annonce que depuis 2011 l’Ajs s’implique pour la lutte contre le tabac. Elle a aussi rappelé la place du tabac sur le cancer par rapport au mois d’octobre qui est dédié pour la lutte contre le cancer qui touche particulièrement les femmes. Elle a aussi dénoncé le fait que le tabac s’infiltre à l’école surtout le « chicha » qui est considéré comme inoffensif alors que  ce n’est pas le cas. En outre, l’Ajs compte s’impliquer au niveau local pour vulgariser la lutte contre le tabac et ses dérivés. De même, elle estime qu’il faudrait impliquer les autres membres de la société civile pour la lutte contre le tabac.

Enfin, le secrétaire de la Listab, Djibril Wélé a pris la parole pour synthétiser, il rappelle que l’article 33 de la loi permet aux associations d’attaquer l’industrie du tabac si elle la viole. Sur ce, il a pointé un doigt accusateur sur l’industrie cinématographique du pays qui serait de connivence avec celle du tabac. « Dans Les séries Pod et Marichou et  Idoles, les acteurs fument alors que c’est interdit par la loi, mais nous comptons sensibiliser pour le moment » alerte le secrétaire général de la Listab.

 

 

 

 

 

 

 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here