Ludovic Vigogne, auteur de « Tout restera en famille » (Ed. Fayard), était l’invité de Radio Brunet ce mardi 23 avril. Le journaliste politique au sein du journal L’Opinion, est revenu sur les liens étroits que continue d’entretenir Nicolas Sarkozy avec la politique.

« Macron et Sarkozy ont des contacts très réguliers », affirme le journaliste politique Ludovic Vigogne, invité de l’émission d’Eric Brunet.

« Emmanuel Macron l’écoute et de temps en temps ne l’écoute pas »

Malgré ses nouvelles activités professionnelles, l’ancien chef de l’Etat, pourtant en retrait de la vie politique depuis de nombreuses années, continuerait donc de graviter dans la sphère politique et notamment auprès d’Emmanuel macron.  

« Dès le début Emmanuel Macron a su faire les gestes qu’il fallait vis-à-vis de Nicolas Sarkozy. Contrairement à 2012, Sarkozy a choisi de jouer cette fois-ci la carte d’ancien chef de l’Etat. C’est-à-dire ne pas faire de politique politicienne, d’intervenir plus rarement, de mettre en valeur son bilan d’ancien président et de jouer aussi le conseiller de l’ombre d’Emmanuel Macron qui, de temps en temps, l’écoute et de temps en temps ne l’écoute pas ».    

« Sarkozy est toujours là, il est toujours dans les coulisses »

Cette proximité, le journaliste l’explique notamment par la ressemblance des deux hommes politiques. Ludovic Vigogne note de nombreux points communs. 

« Ils sont disruptifs tous les deux, ils sont assez audacieux, ils sont avocats, ils ont peu de corset idéologique, ils sont assez souples, ils sont capables de changer et sont tous les deux persuadés que s’ils ne font pas les choses eux-mêmes, rien ne se passe ».

Et au-delà d’Emmanuel Macron, c’est au sein de la classe politique en général que l’ancien chef de l’Etat œuvre: « Sarkozy est toujours là, il est toujours dans les coulisses, il essaye de tirer quelques ficelles, il essaye d’être influent, il apprécie d’être considéré. Tout le monde continue d’aller le voir, des grands élus, aux plus petits ».

Source: BFM

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here