XALIMANEWS- Les héritiers du milliardaire Aliou Sow, connu de son vivant pour sa générosité légendaire, sont indexés dans une histoire d’abus sur biens immobiliers et pour avoir incité à tabasser une propriétaire d’appartement dans l’un de leurs immeubles, sis sur leur site au Golf de Guédiawaye.

Cette dame, notamment présidente du Collectif des propriétaires d’appartement Cité Alioune Sow Golf, accuse les héritiers de Aliou Sow dont Oumar Sow et ses collaborateurs.

« Je suis la porte-parole du collectif des habitants des immeubles de la cité Alioune Sow.
Nous avons acheté des appartements depuis 2009.
Nous avons reçu les règlements de corporéité en mars 2012. En 2015 nous avons subi un incendie dans le sous-sol d’un des immeubles qui a occasionné de graves dégâts matériels. En 2017 le plan d’achat a été modifié. Malgré la vente Vefa, un nouveau plan est sortie supprimant nos parkings et espace vert initialement prévu. Les maquettes et le site du promoteur ainsi que toutes les vidéos sur la vente disparaissent de tous les supports internet et de leurs bureaux.
En 2018 le notaire nous écrit pour nous informer que le règlement de propriété est finalement rejeté par l’administration et que nous ne pourrons pas avoir de droit réel. Un nouveau est déposé.
Le promoteur en profite pour récupérer les sous-sols qui appartenaient a tous pour en faire des magasins à vendre.
Au vu de l’incendie de 2015, la population s’est opposée à ces modifications car les gainages, la tuyauterie etc. passent par les sous-sols et le vendre pour y exposer du matériel, c’est nous exposer tous. Le promoteur explique à tous ces ouvriers que nous sommes des voleurs et les montent à bloc. Une bagarre se déclenche entre les habitants et les ouvriers. C’est moi qui fait les communications et les sorties presses, je suis ciblée et violentée par 2 de leurs agents.
Hier soir nous avons failli encore en venir aux mains hélas, ce matin la population a prévu de s’opposer encore… ».

Et d’ajouter à l’endroit de Oumar Sow et ses collaborateurs : « Pourquoi torturer ces pauvres populations ? Pourquoi prendre leur argent sans leur donner leurs titres ? Pourquoi modifier les règlements de copropriété de 2012 à 2020 pour arracher leur sous-sol ? On ne te connaissait pas ainsi. Nous aurions aimé te voir du regard respectueux, comme celui jadis lancé à votre père, t’aimer sans te connaître, t’admirer…

Mais aujourd’hui, je suis perdue de te voir, toi et Oumar Sow harceler la population. Aujourd’hui, j’ai honte de cette cité ».


[email protected]

Crédit Photo : Google

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here