Les nouvelles découvertes de gisement de gaz naturel au large du Kayar et la frontière avec la Mauritanie doivent impacter positivement dans la vie des sénégalais.

Le géant américain Cosmos Energy est l’artisan de cette découverte “Kayor Offshore” au large du Kayar. C’est un gisement de gaz naturel découvert à environ 65 km du nord-ouest de Dakar avec une estimation de 140 milliards de mètres cubes.

Selon les experts, cela va générer de l’emploi, augmenter le taux de croissance à limage des pays développés avec un PIB important entre autres. Le défi des autorités sénégalaises sera donc de mener des négociations solides avec les partenaires pour l’exploitation. L’objectif est de conclure des partenariats gagnant-gagnant.

Les sénégalais doivent sentir positivement l’impact économique de cette découverte qui vient dans un contexte très difficile de la vie avec notamment un taux de chômage élevé des jeunes, la cherté des prix du panier ménager, etc. Mais le plus important serait de former les jeunes dans des métiers autour du pétrole et du gaz.

Cosmos Energy détient une participation de 6% dans les puits Gueulbeul 1, Timis Corporation Limited 30% et Petrosen 10%. Le Groupe américain détient également au Sénégal des permis sur le blocs Saint-Louis Offshore Profond et Cayar Offshore Profond.

intelligence-affaire.com

2 Commentaires

  1. La découverte de gaz et de pétrole ne pourrait créer des centaines de milliers d’emplois dans aucune des phases, de la prospection à l’exploitation ! Par contre, le Sénégal pourrait y gagner beaucoup d »‘argent dont profiterait les Sénégalais dans tous les secteurs sociaux, dans la santé et dans l’éducation en général sans oublier la construction de beaucoup d’infrastructures en tout genre ! Si j’étais Président du Sénégal, je ferais former des milliers de jeunes en moins de six mois dans la construction de routes pour régler ce déficit pendant au moins cinquante ans ! D’autres jeunes pourraient être formés en maçonnerie et autre métier du bâtiment dans de vrais centres de formation et dans les méthodes de construction dans les normes internationales pour en finir avec ces maçons bricoleurs ! Ainsi, en quelques années, nous pourrions construire d’un seul coup une ville moderne avec un cahier de charges bien compris pour mettre des immeubles et des villas là où il faudrait !

  2. Le journaliste senegalais est particulierement nul ou paresseux.D’abord c’est Kosmos Energy et non Cosmos.De plus les decouvertes ont ete faites dans deux blocs differents’celui de Saint Louis et de Cayar.Enfin’Kosmos et ses partenaires ne detiennent pas les parts indiquees dans le puits, ce qui fait croire que le puits leur appartient.Les pourcentages indiquees sont les parts dans les investisements realises,les reserves appartiennent au Senegal

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here