XALIMANEWS : Après le clash survenu le 10 février dernier avoir entre lui et le gouverneur de la région de Louga, lors de la cérémonie officielle de la dernière édition de son Gamou, Serigne Mansour Sy Djamil sort ses griffes une nouvelle fois.
Dans les colonnes du quotidien Les Echos de ce jeudi, le patron du parti « Bes Du Niak » raconte que, même, ceux qui le critiquent pour son statut de «marabout politicien» ont des marabouts qui font de la politique.
« On pourra toujours se raconter ce que l’on veut, mais tous les marabouts font de la politique au Sénégal. Tous ceux qui critiquent les marabouts politiciens ont des marabouts qui font de la politique », déclare-t-il. Et de rajouter : «moi j’ai été élevé dans une famille où chacun assumait ses choix politiques ».
Selon lui, au temps du vénéré homme de Dieu, Serigne Babacar Sy, ceux qui militaient pour Senghor utilisaient un fil vert pour confectionner leur chapelet et ceux qui étaient avec Lamine Guèye faisaient pareil, avec un fil rouge. Donc « la politique fait partie de la sphère des familles religieuses», tonne-t-il. Avant de révéler «vouloir accéder au pouvoir et ne cache guère».

3 Commentaires

  1. Erreur Monsieur, les sénégalais te disent qu’un « marabout » politicien n’est pas un guide religieux, c’est tout! Islam+politique=islamisme (Djihadiste …). Nous souhaitons des hommes et femmes de culture religieuse, érudits en matière de religions et capables de faire de l’approche comparée des religions pour élever leurs disciples éphémères. Un bon disciple est un disciple qui, une fois après une réponse à ses questions, continue TOUT SEUL à grandir. Je ne sais pas vous, mais moi, mon guide religieux c’est……. Ma tablette (toute marque). J’y stocke les exégèses, le Coran, les poèmes de Rumi et Shams de Tabriz….. On y trouve beaucoup de réponse, mais ….. pas TOUT. A vous de vous faire VOTRE VERITE.

  2. LES VÉRITABLES RAISONS DE L’IMPLICATION POLITIQUE DE KHALIFA ABABACAR SY !!!
    Le Vénéré Khalife, dont la sagesse était reconnue par tous, avait donné des recommandations à toutes les catégories socioprofessionnelles ; et à propos des hommes politiques, il disait, entre autre : ‘’les hommes politiques croient en nos prières, mais sous-estiment notre pensée, alors que les deux doivent aller de paire ; elles sont synergiques’’. En vérité, qui d’autre que les ‘’Hommes de Dieu’’ peut détenir la recette véritable pour le salut – tant dans la vie présente que future ? Et le Coran, n’est-il pas un éclaircissement de toutes choses ? (16. Les Abeilles : 89 – An-Nahl). Incontestablement, les vrais ‘’Hommes de Dieu’’ détiennent une Science et une Sagesse – et donc une clairvoyance qui leur permet de s’impliquer en politique (choix, orientations, conciliation, etc.) ; ils constituent véritablement, avec leurs reliques (famille, entre autres), le ‘’Talisman’’ de la République – et tout cela a un fondement coranique incontestable :
    (246) Connais-tu l’histoire des notables, parmi les ‘’enfants d’Israël’’ (les Juifs), lorsqu’après Moïse, ils dirent à leur prophète [Samuel, le prédécesseur du prophète David] : « Désigne-nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier d’Allah ». … (247) Et leur prophète [Samuel] leur dit : « Voici qu’Allah vous a donné Saül (Thâlût) comme roi ». Ils dirent : « Comment régnerait-il sur nous ? Nous avons plus de droit que lui à la royauté, et il n’a même pas l’avantage de la richesse ! ». Il [Samuel] leur répondit : « en vérité, Allah l’a choisi de préférence à vous tous, et lui a accordé la supériorité sur vous, tant au plan du savoir que la condition physique – Allah alloue Son pouvoir à qui Il veut. Allah est le détenteur la grâce incommensurable et Il est Omniscient ». (248) Et leur prophète [Samuel] ajouta : « Le ‘’Signe de son règne’’ sera que ‘’le Coffre contenant les reliques de ce que laissèrent la famille de Moïse et la famille d’Aaron’’ va vous revenir ; cela vous apportera la quiétude (Sakina), de la part de votre Seigneur, par l’intermédiaire des Anges [Voilà le ‘’Talisman’’ (gris-gris) qui leur permettait de remporter toutes les batailles, en dépit de leur petit nombre !!!] ». Voilà vraiment un Signe divin pour vous, si vous êtes croyants ! (…) « … Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse ? ». Allah est avec les endurants ! (2. La Vache : 246-249 – Al-Baqarah)
    En vérité, si on avait tiré tous les enseignements de cette importante référence coranique, tous nos maux seraient derrière nous et notre pays aurait connu l’émergence depuis très longtemps, en dépit de notre faible poids démographique et de notre pauvreté relative. Oui, la ‘’Baraka des Justes’’ est une réalité admise par toutes les religions monothéistes (Islam, Christianisme, Judaïsme). Et c’est une très grave erreur de croire que les religieux ne doivent pas s’impliquer en politique, comme le fit, en son temps, le Vénéré Khalife, Serigne Ababacar SY Malick ; il était en phase avec Cheikh Seydi El Hadj Malick SY qui avait dit : « Si j’étais redevenu jeune, c’est la vie présente (la politique, entre autres) que j’apprendrais, car celui qui l’ignorera perdra sa religion et ne saura plus où la retrouver » ; et tout cela est parfaitement conforme avec ces propos de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif : « celui qui n’est pas en phase avec son temps est très certainement égaré ». Ainsi, les jeunes doivent nécessairement s’impliquer en politique pour participer au combat idéologique que Cheikh El Hadj Oumar Foutiyou TALL avait promis, avec l’avènement du Mahdi – celui dont la venue était annoncée par le Prophète (PSL) et qui, selon Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif, serait son disciple et le rétro confirmera.
    Et c’est là qu’il faut chercher les véritables raisons de l’implication politique – et entre autre, son soutien au Président Senghor qui était chrétien, au détriment d’un musulman ; et certes, ceci avait suscité beaucoup d’incompréhensions, mais avec un recul suffisant, on peut comprendre que Senghor était le meilleur profil pour entamer une transition douce, après une longue période coloniale ; et dans tous les cas, ce fait inhabituel s’est avéré être la preuve irréfutable que l’Islam est une religion de paix et de tolérance et que notre pays est le modèle le plus parfait du dialogue interreligieux ; de plus, c’est là une solide garantie pour les minorités non-musulmanes que leurs droits fondamentaux seront respectés avec le règne attendu du Mahdi – ce d’autant que les principes de l’Islam ne sont guère différents de ceux des autres religions monothéistes (Christianisme et Judaïsme).
    Et au vu de tout cela, il est indéniable que rien ne pourra être véritablement réglé dans le pays – quelque soit celui qui dirigera le pays -, tant que cette importante donne ne sera pas pris en compte. Point de salut, en dehors du Mahdi – Et concrètement, il n’est d’autre Mahdi que son confirmateur, car chargé d’apporter les preuves décisives à toute l’humanité, pour convaincre tant les musulmans que les ‘’gens du Livre’’ (les chrétiens et les juifs) – Une vérité certaine !!! Et c’est lui qui détient donc véritablement le pouvoir, comme l’avait prédit le Prophète (PSL) : “Les jours et les nuits ne passeront pas tant qu’un homme du nom de ‘’Yahyah’’ n’aura pas pris le pouvoir [Allusion au confirmateur et héritier du Mahdi, confirmateur du Christ, à l’instar du Prophète Jean Baptiste (Yahyah)]”. (Muslim) … “La Bête (apocalyptique)’’ [le Mahdi] apparaîtra munie du ‘’Sceau de Salomon (Souleymane)’’ et du ‘’Bâton de Moïse (Moussa)’’ ; elle fera resplendir le visage des croyants en les touchant du ‘’Bâton de Moïse’’ et marquera du ‘’Sceau de Salomon’’ le nez des mécréants [dans une coexistence pacifique] … (Ibn Mâja) … ‘’L’Heure (fin du monde) n’aura pas lieu sans qu’un homme [le Mahdi] ne mènera les gens au bâton [dictature idéologique] (Bukhari)
    Et au vu de tout cela, il est grand temps que nos hommes politiques se réforment et renoncent à l’option laïque (‘’Dieu entre parenthèses) qu’ils ont héritée du colonisateur pour s’inscrire résolument dans la perspective religieuse (mission du Mahdi) – la seule alternative crédible pour mener notre cher pays à l’émergence !!!
    https://docs.google.com/document/d/16G_6z6eHqx-bLUpaSFFH_MudMiWnLeJOcOW0m1NpgUA/edit?usp=sharing

  3. Voici l’erreur gravissime que commettent beaucoup des nos compatriotes qui parle de l’Islam. Ce faisant ils sèment le doute et entretiennent l’amalgame . Il faut relire le Coran et se le faire expliquer: IL N’Y EN A PAS TROIS RELIGIONS MONOTHÉISTES, il n’y a que l’Islam , juifs et chrétiens sont des COMMUNAUTÉS , la preuve : tous les prophètes ont prêché la même religion :l’Islam, avec, certes, des législations (chari’a) différentes .
    Qu’est-ce qui a poussé Les marabouts sénégalais à accepté la dichotomie entre le temporel et le spirituel , là où même les non-musulmans (comme Lamartine) parlant du Prophète, SAW, disaient:

    « Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Mahomet. A toutes les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?… »
    Un autre penseur allemand disait aussi : si on donne à Dieu ce qui appartient à Dieu , il ne restera ABSOLUMENT rien à César »
    Il faut reconnaître tous le problèmes de l’Islam lui viennent du soufisme qui jurent d’avec la méthodologie du Prophète, SAW.
    Après le dernier sermon d’Arafat consacrant l’Islam comme seule religion qui a deux caractéristiques majeurs :
    – Complète : on n’y ajoute rien , c’est ainsi que le Bida est proscrit comme il est égarement
    – parfaite : applicable en tout temps et tout lieu
    Des siècles après , des rêves et des inspirations voient le jour, alors que nous avions le « SUJET  » et le « Corrigé » par la voie de notre Bien-aimé , SAW. Plus de divagations intellectuelles, plus de mysticisme et autres, nous sommes la GÉNÉRATION DU CONCRET, il nous est demandé de prendre connaissance, de mettre en pratique et de partager. La preuve par la voix du Prophète, SAW:
    « Il n’y a aucun acte qui rapproche du Paradis sans que je ne vous l’ai ordonné, et qu’il n’y a aucun acte qui rapproche du feu sans que je ne vous l’ai interdit »
    [Rapporté par Al Hakim N 2072 et authentifié par Al Albani dans Sahih at-targhib N 1700]

    IMAM MALICK,
    « Celui qui innove une chose en Islam, en la considérant bonne, aura prétendu que Muhammad, SAW, a trahi le message car Allah, SWT, dit (sens du verset) :
    (Aujourd’hui j’ai parachevé pour vous votre religion) S. 5 V.3
    Ce qui ne faisait pas partie de la religion à ce moment n’en fera pas partie aujourd’hui »
    Al I’tissam 1/64 .
    Conclusion:
    Aucune révélation après le Prophète , SAW, personne n’est en droit non plus de prétendre recevoir une science directement de la part d’Allah
    1. Aimer le Prophète, SAW
    2. Croire à tout ce qu’il nous a apporté
    3. Mettre en appliquation son enseignement et ses traditions
    4. S’éloigner de tout ce qu’il a interdit, et considérer ses décrets comme faisant parti de la révélation Mise en garde contre ceux qui ne croient qu’au Qour’an et qui délaissent les hadices
    5. Ne jamais donner plus d’importance à l’opinion d’un homme sur l’enseignement prophétique
    6. Ne pas innover dans la religion
    7. Ne pas exagérer sur la personne du Prophète
    8. Ne pas lui attribuer ce qu’il n’a pas proclamé
    9. Le respect des paroles prophétiques

    Ne soit pas musulmans par procuration, par une image que tu renvoies, par un nom que tu potes ou pour une tenue que tu exhibes !
    Soit musulman par tes actes et par soumission, par la volonté et non pour imiter, soit sincère car ce détail n’échappe pas à Allah, SWT
    ET le jour dernier tu rendras des comptes si tu as voulu paraître plutôt qu’être.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here