La possibilité pour l’Ofnac d’enquêter sur l’origine des 270 millions de francs Cfa qu’une des femmes de Cheikh Béthio a donnée à celui-ci en guise de «Adiya » n’est pas du gout de Serigne Modou Bousso Dieng. Le jeune chef religieux qui s’est prononcé sur la question a mis en garde l’organe dirigée par Seynabou Ndiaye Diakhaté sur les conséquences qui pourraient découler de ce geste.

«La mission première de l’Ofnac, c’est de poursuivre ceux qui gèrent des deniers publics ou ayant des liens avec l’Etat et non de traquer des gens qui donnent le «Adiya». Le «Adiya», ce n’est pas l’affaire de l’Ofnac. Il y a beaucoup de gaspillage, à coups de millions, lors des soirées au Grand Théâtre et dans la lutte. Mais l’Ofnac n’a jamais tenté de voir l’origine de cet argent», a pester Serigne Modou Bousso Dieng qui répondait à la présidente de l’organe de lutte contre la corruption.
M. Dieng, par ailleurs président de la Confédération internationale des familles religieuses et du Collectif des jeunes chefs religieux du Sénégal d’ajouter : «La justice c’est le droit. Et le droit passe par le sociale. Cela passe par des «Adiya».

Avant de prévenir : «La solution ce n’est pas de traquer les religieux. Ce qui peut décrédibiliser. L’Ofnac veut se mettre en mal avec le pouvoir religieux. Le «Adiya» appartient aux Mourides. Donc on ne laissera personne y jeter le discrédit, il faut éviter toute polémique pouvant créer une tension sociale».

Pressafrik

PARTAGER

1 Commentaire

  1. J’ai toujours accordé une attention aux interventions de Monsieur Modou Bousso Dieng. J’ai souvent trouvé ses propos hautement intelligents. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir comment, à son avis est utilisé l’argent public des Adiyas? C’est comme si un sénégalais créait une association de prévention contre le cancer du sein, faisait des collectes de fonds et proclamait que l’état n’a pas droit de regard sur ces fonds. Qui donne des Adiyas? D’où vient la somme remise pour le Adiya (trafic de drogue, détournement, vol….)? Et enfin, comment est utilisé ce Adiya? Cette dernière question devrait profondément intéresser Monsieur Bousso. Car une gestion transparente de cette manne lèverait toute équivoque. Une gestion claire éviterait des sorties de certains “hauts responsables mourides” accusés de jaloux sur la fortune de Béthio. Pour beaucoup de sénégalais, cette transparence et son utilisation sociale encouragerait à prévoir un budget pour les confréries (Mourides, tidjianes ….). Sinon, tout à fait d’accord que de l’argent dort aux domiciles des Wadistes, Mackystes etc….. et que l’OFNAC devrait avoir les moyens de ses enquêtes et poursuites. Nous vivons une époque contradictoire dans ce pays!

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here