SUNU LAMB – C’est à se demander si lutter contre bombardier ne porte pas la poisse. Les 13 lutteurs qui sont passés à la trappe du Mbourois n’ont plus retrouvé le chemin de la victoire, excepté Baboye, Zale Lô et Modou Lô.

Il y a des lutteurs qu’il ne faut éviter d’affronter. Bombardier en est peut-être un. Les treize lutteurs qui ont eu à croiser Bombardier n’oublieront pas de sitôt leur passage devant le B52 de Mbour. Soit, ils ont pris leur retraite après leur revers soit ils n’ont plus retrouvé le chemin du succès. Baboye, Zale Lô et Modou Lô constituent cependant une exception à la règle.

6 lutteurs quittent définitivement l’arène après leur revers

Le 13 novembre 1997, Bombardier prenait le meilleur sur Manga 3. Ce dernier avait décidé de  prendre sa retraite après ce revers. Même scénario pour la famille Nguer. El Hadji  Guer et Mor Nguer ont été battus par le Mbourois, respectivement le 25 décembre 1997 et le 18 novembre 2001. Alioune Sèye ne dérogera pas à la règle, Après sa défaite le 13 avril 1998, l’ancien chef de file de l’écurie Walo décida de raccrocher son nguimb. Idem pour Ibou Ndappa (19 décembre 2003) et Mame Ndieumbane (14 mai 2005).

Défait par Bombardier, Pape Cissé vers l’Italie

Entre la famille de Baboye et Bombardier, c’est une longue histoire de carrière. Son combat contre  Pape Cissé, frère de Baboye, a eu lieu le 16 mai 1998. Malheureusement pour lui, Pape Cissé sera battu. Ce revers le force à émigrer en Italie.

Tapha Guèye et Tyson ne gagnent plus jusqu’à leur retraite

Le 2ème Tigre de Fass n’a plus gagné depuis qu’il avait perdu son combat contre Bombardier le 29 juillet 2001. Entre-temps, Moustapha Guèye avait livré deux combats sans succès devant Lac 2 et Balla Gaye 2. C’est ainsi qu’il décide de se retirer définitivement de l’arène et de passer le flambeau à Gris Bordeaux. Après sa défaite devant Bombardier en 2007, Tyson n’a plus remporté de combat de combat jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de la retraite cette année.

Balla Gaye 2 ne gagne plus depuis le 8 juin 2014

Face à Bombardier, tous les pronostics donnaient vainqueur au Lion de Guédiawaye. Mais au finish, le 8 juin 2014, le Mbourois prenait le meilleur sur lui et devenait pour la 2ème fois le Roi des arènes. Depuis, le fils de Double Less peine à gagner ses combats. Sa dernière sortie devant Eumeu Sène a été une humiliation.

Yékini, tapha tine et Gris bordeaux : même ses tombeurs ne sont pas épargnés 

Si Bombardier peut être considéré comme un briseur de carrière parce que ses victimes sont dans  des difficicultés, on peut aussi dire que ses tombeurs ne sont pas épargnés. C’est le cas de Yékini, Tapha Tine et Gris Bordeaux qui, même l’ayant battu, ont eu des problèmes. Le chef de file de l’école de lutte Ndakaru avait pris le meilleur sur Bombardier le 2 janvier 2011. Avant de perdre devant Balla Gaye et enchainer avec trois saisons blanches. A son retour, Yékini a encore perdu face à Lac 2. Vainqueur de Bombardier le 24 juin 2012, Tapha Tine a de la peine à suivre sa courbe ascendante. Sa défaite devant Ama fait que beaucoup ne le considèrent plus tellement comme un  IP. De son côté, Gris Bordeaux avait battu Bombardier le 22 juillet 2007. Mais depuis, le 3ème Tigre de Fass alterne le bon et le moins bon jusqu’à sa dernière catastrophe face à Modou Lô (31 juillet 2016).

Baboye, Zale Lô et Modou Lô : les exceptions

Si certains lutteurs n’ont pas eu la chance de se relever après leur revers devant le B52 de Mbour, Baboye, Zale Lô et Modou Lô ont pu faire l’exception. Défait par Bombardier à Bercy le 8 juin 2013, Baboye a retrouvé le sourire devant Baye Mandione, la saison dernière. Zale Lô est revenu de loin après son revers contre le B52 de Mbour. L’ancien pensionnaire de Fass était venu à bout d’Ousmane Diop. Battu par Bombardier le 25 juillet le 2015, Modou Lô s’est redressé devant Gris Bordeaux, lors de la défunte saison. Qui disait encore que c’est l’exception qui confirme la règle ?

Palmarès Bombardier
18 victoires

Thiaw Thiengo (4 avril 1995), Manga 3 (13 novembre 1997), El Hadji Guer (25 décembre 1997), Alioune Sèye (13 avril 1998), Pape Cissé (16 mai 1998), Boy Kaïré (1er août 1999), Mor Nguer (18 novembre 2001), Tapha Guèye (29 juillet 2001), Zale Lô (6 juin 2002), Tyson (25 décembre 2002), Ibou Ndaffa (19 décembre 2003), Mame Ndieumbane (14 mai 2005), Mbaye Samb (25 décembre 2005), Tyson (7 janvier 2007), Thièck (5 avril 2009), Baboye (8 juin 2013), Balla Gaye 2 (8 juin 2014), Modou Lô (25 juillet 2015)

7 défaites
Tyson 2 (19 juillet 1998) Yékini (29 octobre 2000), Yékini (28 mars 2004), Baboye (16 avril 2006), Gris Bordeaux (22 juillet 2007), Yékini (2 janvier 2011), Tapha Tine (24 juin 2012).

PARTAGER

Repondre