XALIMANEWS : Le patron de Amnesty Sénégal déplore l’arrestation de SambaNiang et Oudy Diallo. Sur sa page Facebook, Seydi Gassama demande leur libération.
« Ce pays doit fondamentalement changer. A Dakar, pour des propos jugés « déplacés » à l’encontre du président de la fédération de golf et du CNP, le golfeur #SambaNiang est en prison. A Tambacounda, le jeune #OudyDiallo est en prison pour avoir dénoncé l’attribution de parcelles aux autorités administratives lors des lotissements. Les instances internationales des droits humains dont la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples sont claires à ce sujet : les peines privatives de libertés pour les délits liés à l’honorabilité des personnalités publiques sont disproportionnées et doivent être abrogées. Nous demandons la libération immédiate de Samba Niang et Oudy Diallo », a dit Seydi Gassama.

3 Commentaires

  1. Avec ces pratiques judiciaires, même obsolètes au moyen age, on ôse nous parler d’émergence. Que les réseaux sociaux reprennent les même termes imputés à ces deux victimes à l’encontre de ces même tarés qui se croient des extra-humains au point de ne souffrir aucune critique, fût-elle juste. On verra s’il y a de la justice dans ce pays, car elle devra donner la même peine aux centaines de milliers, voire de millions d’internautes, qui auront dit la même chose. Un président de mrde, un gouvernement de mrde, une justice de mrde engendrent un pays de mrde.

  2. Quand bien même il y aurait des propos déplacés à l’endroit d’un président de la république ou de toute autre personne, cela devrait être réglé devant la justice, si tant est qu’une plainte a été déposée par la victime ! Cette affaire est incompréhensible dans un état de droit, et le silence des Sénégalais en général m’étonne beaucoup.

  3. OUDY est otage du procureur avec la complicité des autorités administratives locales voulant étouffer ce séisme des quotas. Le Préfet a été affecté hier vers d autres cieux allez vérifier combien de terrains il a vendu avant de partir c est facile à voir

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here