Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Samedi 26 janvier, 2013

Seydi Gassama: « Il y a une arrogance inacceptable qui est en train de se développer autour de du président de la République »

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Le président d’Amnesty Sénégal, Seydi Gassama n’est pas du tout content de la situation actuel du pays, nous dit Tribune. Dans une interview accordée au journal, le défenseur des droits de l’homme note que depuis le gouvernement est là, il n’y a aucune amélioration du quotidien du Sénégalais.
seydigassama

Pour Seydi Gassama, il y a une « arrogance inacceptable » qui est en train de se développer dans l’entourage du président. «Une sorte d’intolérance qui se développe en direction de ceux qui critiquent ce régime-là. La grande faute que Wade a commise et qui a amené les sénégalais à le sanctionner, c’était l’arrogance de son pouvoir. Cette arrogance qui est symbolisée par des personnes comme Farba Senghor et d’autres de son acabit. Nous pensons que Macky Sall devrait mettre fin à cela. Parce qu’encore une fois les sénégalais peuvent accepter de souffrir mais ils refuseront d’être nargués. Il faut que les personnes de son entourage se comporte comme lui-même l’a fait avec beaucoup de sobriété, qu’ils acceptent les critiques, qu’ils écoutent les sénégalais et qu’ils s’attèlent à trouver des solutions à leur problèmes », déclare Seydi Gassama.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous



A propos du site ou journal

2 Commentaires
Participer au forum
  1. Ahmadou DIOP dit :

    Et la mayonnaise prendra-t-elle ?

    Y a-t-il vraiment une justice libre, indépendante du pouvoir politique dans ce pays ? La question nous taraude. Et pour cause. Forge-t-on des chefs d’accusation massifs, bien bétonnés et bidouillés pour achever politiquement, financièrement un présumé coupable pour blanchiment d’argent, escroquerie, association de malfaiteurs ? Alors que le principal commanditaire ne s’inquiétant outre mesure, est libre de toutes poursuites, parce que totalement couvert par son prétendu statut d’immunité en tant qu’ancien chef d’Etat, lequel devient une impunité, fait royalement et tranquillement ses courses, alors que pendant ce temps, pas loin des yeux du locataire en chef d’un palais, il existe des auteurs aux apparences respectables, lesquelles contrastent parfaitement avec des indices tangibles de blanchiment d’argent, d’escroquerie, association de malfaiteurs, qui avouent eux-mêmes publiquement leurs propres forfaitures, au prétexte fallacieux qu’il n’y avait pas eu la cour de répression de l’enrichissement illicite.
    Nous voulons parler de l’affaire Hissène Habré, dont le procès est programmé au mois de février et qui continue de défrayer la chronique. N’y a t-il pas deux poids et deux mesures ? Macky Sall pourra-t-il faire l’économie du procès de l’ancien président du Tchad, en gardant dans ses bras son premier ministre Abdoul Mbaye, mouillé jusqu’aux os dans cette affaire scandaleusement décriée ? Qu’est-ce que la Com va nous faire sortir encore pour se dédouaner et pour se tirer d’affaire, comme si rien n’était ?

    Alors que pendant ce temps, les prétendus chefs d’accusation éminemment politiques contre Aliou Aïdara Sylla, ouvrent la boite de pandore d’une impunité totale de la justice des vainqueurs imbus dans une république à géométrie variable, dans laquelle du haut de son piédestal, le monarque républicain, sa famille, sa garde rapprochée, ses courtisans-ministrables, sévissent, vaille que vaille, organisent savamment un matraquage politico-médiatique, sans discontinuer, au nom d’une démocratie apparentée à la tyrannie au double standard, tendant par la ruse, à défendre des intérêts clientélistes politico-financiers.
    Il y a là les preuves matérielles d’une faillite incontestable d’un Etat de droit et des institutions judiciaires décriées, de l’indépendance à nos jours. Des dysfonctionnements sciemment voulus, inadmissibles et incongrus, font florès, sans que rien l’arrête et auxquels il faut nécessairement corriger la brutalité, sans attendre une minute de plus, au péril de pérenniser l’impunité injurieuse. Cet embastillement arbitraire s’inscrit parfaitement dans une logique de la justice des vainqueurs triomphalistes, condescendants, hautains, ivres de revanches jusqu’à la lie. Et la mayonnaise prendra-t-elle ? Qui vivra, verra et la vérité triomphera, tôt ou tard !

    Le combat continue !
    Ahmadou Diop

  2. paco dit :

    KOUY XALAM DI THI DIAYOU. JE PENSE QUE LE FORT DOIT MONTRER SA FORCE POUR INDIQUER AUX FAIBLES LA VOIE A SUIVRE.
    CE MONSIEUR, AU LIEU DE JETER EN PATURE DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT QUI SONT DE GRANDS TRAVAILLEURS, IL DEVRAIT PLUTOT PARLER DES REALISATIONS DE MACKY EN TERME DE BONNE GOUVERNANCE.

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Seydi Gassama: « Il y a une arrogance inacceptable qui est en train de se développer autour de du président de la République »