Pour lui, le temps de parole des députés entre ceux de la mouvance présidentielle, de l’opposition et des non-inscrits, est à revoir. Mais à peine monté au créneau contre la gestion ce “temps d’antenne parlementaire” que Modou Diagne Fada se fait remonter les bretelles.

Moustapha Niass qui n’a pas apprécié la sortie au vitriol de son collègue, est monté sur le ring pour catapulter dans les cordes, le patron de Ldr/Yessal. Par le biais du service de la Communication de l’Assemblée nationale, le patron de l’hémicycle sonne la fin de la récréation.

Recadrant Diagne Fada, Moustapha Niass rappelle par la même occasion, quelques fondamentaux du règlement de l’Assemblée nationale.

“Le débat est libre. Le temps de parole pour chaque orateur ne peut être cédé. En fonction du nombre d’orateurs, il peut être réduit au maximum à 5 minutes. Après consultation des Groupes parlementaires, la Conférence des Présidents peut organiser les débats”, a recadré Moustapha Niass.

Mais pour qu connaît l’enfant de Kébémer, la réponse ne va pas tarder.

Actusen.com

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here