La nouvelle est donnée par les quotidiens Libération et Vox Populi. Et de révéler : « Malgré les promesses du Président Macky Sall, les Chinois sont de retour sur le site du Stade Assane Diouf pour y ériger leur fameux projet immobilier ». De quoi faire sortir de son long silence le « Collectif René Sanchez » pour la sauvegarde et la réhabilitation de cette infrastructure sportive située à quelques encablures de la célèbre prison de Rebeuss. Affaire à suivre…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here