Xalimanews- La rencontre entre l’association des lutteurs que dirige Khadim Gadiaga et le ministre des Sports, Matar Bâ, s’est tenue ce lundi. Malgré les assurances du ministre, les lutteurs promettent de poursuivre leur plan d’actions. « Dans notre mémorandum, il y a les problèmes des assurances, la mise en place d’une fédération en lieu et place du Cng (Comité national de gestion) », a rappelé Gadiaga. Prenant la parole, le ministre soutient : « qu’on va vers des concertations qui vont prendre en charge les préoccupations des acteurs de la lutte ». On va s’accorder sur des points parce que sans règlements, il n’y a pas d’activités du tout, poursuit-il. « Dans le mémorandum, ils ont parlé de fédération. Je leur ai dit qu’une fédération est un processus. Ce sont des textes qui vont s’imposer mais ce sont des textes qui vont changer radicalement la manière de faire. Ils ont parlé de coupure, ils ont parlé aussi de sanctions. Sachez que j’ai été interpellé par l’un d’eux sur la suspension de Lac de Guiers. Je leur ai dit n’attendez pas que je réponde parce que même si j’étais le président du Cng, il n’y aurait pas de réaction immédiate », dit-t-il.
Gris bordeaux dénonce une « dictature » des dirigeants du Cng
Toutefois, Gris Bordeaux a dénoncé une « dictature » des dirigeants du Cng à travers les prélèvements sur les reliquats des lutteurs. Il a ainsi exigé qu’on respecte leurs « droits ». « On en a marre », tance le Tigre de Fass.

1 Commentaire

  1. Tenez bons , messieurs les lutteurs !
    Vous êtes là fierté du Sénégal !
    La lutte est notre sport national , qui draine des milliers et des milliers de supporters et d’amateurs .
    Oui il faut réglementer la lutte mais pas au détriment des lutteurs , qui en ont fait leur gagne-pain !
    Oui ces lutteurs méritent le respect , grâce à eux , ils nous font vibrer à chaque compétition… alors rendons à César ce qui appartient à César ! Ce sont eux qui reçoivent des coups et pas le CNG… alors un peu de décence et de respect à leurs endroits . Pour une fédération de lutte unifiée enfin !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here