gaston

6

Le combat entre Balla Gaye 2, le fils de Double Less, et Yakhya Diop Yékini, le calife des lutteurs, annoncé pour la saison prochaine, joue déjà ses préliminaires. En effet, après la sortie explosive de Yakhya Diop Yékini, le 4 août dernier, pour mettre en garde le tombeur de Mouhamed Ndao Tyson, c’est au tour de ce dernier de lui apporter la réplique. Hier, au sortir d’une audience au Palais de la République, Balla Gaye 2 n’a pas été du tout tendre, avec son futur adversaire. Selon lui, il va apprendre la lutte à Yakhya Diop Yékini. D’ailleurs, il jure d’aller vers le combat le plus facile de sa carrière.

 

Le président de la République a reçu l’école de lutte Balla Gaye. Quelle importance donnez-vous à cette audience ?

 

C’est une grande fierté, d’être là aujourd’hui au palais. C’est grâce au dévouement de mon entraîneur Balla Gaye 1, qui est un père pour moi, que notre école de lutte est arrivée à ce niveau. Elle fait actuellement partie des meilleures au Sénégal. En fait, le président de la République nous a reçus tout d’abord pour nous féliciter, du fait du très brillant parcours de notre école, créée il y a à peine six ans. C’est une première, certes, et nous comptons donner l’exemple aux jeunes. L’école de lutte Balla Gaye est la reine-mère des autres écoles. Mon homonyme Balla Gaye 1 est le premier à appliquer l’idée du président de la République, qui consistait à créer des écoles de lutte et écuries pour les jeunes. C’état lors d’une audience avec les anciens lutteurs. Pour vous dire que le président Abdoulaye Wade est un grand visionnaire. L’idée de créer des écoles de lutte lui revient, et cela ne date pas d’aujourd’hui. Nous rendons grâce à Dieu, notre école de lutte marche bien. Seulement, nous avons des projets, mais pas assez de moyens pour les réaliser. C’est la raison de notre venue au palais. Nous avons exposé nos projets au président de la République et il en a été très satisfait et compte bien nous aider. Vous savez, le président Abdoulaye Wade a l’habitude de dire qu’il était prêt à soutenir toute école de lutte ou écurie qui a des projets. Donc, nous sommes là pour participer au développement de notre pays. La porte est grande ouverte aux autres écuries qui ont les mêmes soucis que nous.

 

Mais cette audience ne sera-t-elle pas interprétée autrement par les autres écoles de lutte ?

 

Ecoutez, le président de la République a été clair ! Il a dit qu’il est prêt à soutenir toutes les écuries qui ont de bons projets pour les jeunes. Il le fait pour le développement du pays, mais pas pour autre chose. C’est normal qu’il décide de venir en aide aux jeunes soucieux de leur avenir. Je ne pense pas que les autres écuries aient à y redire, car le président de la République est un homme de dialogue. Notre école de lutte n’est pas la seule au Sénégal. C’est juste dire que nous avons entendu et répondu à l’appel du président, en lui proposant des projets dignes de ce nom.

 

Vous avez remis au président de la République le trophée que vous avez remporté  lors de votre combat contre Mouhamed Ndao Tyson. Quel sens faut-il donner à ce geste ?

 

 

C’est un grand honneur pour moi ! Vous savez, j’ai fait mes preuves dans l’arène. Je suis un jeune totalement impliqué dans ce qu’il fait. Cela fait six ans juste que l’école de lutte Balla Gaye a été créée, et pourtant, aujourd’hui, nous sommes parmi les meilleures structures de l’arène. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là ou je suis. Il n’y a aucun jeune lutteur qui ait autant fait ses preuves que moi. Actuellement, je lutte contre les plus grands ténors de l’arène, et j’en rends grâce  à Dieu. Je suis heureux de présenter mon trophée au président Abdoulaye Wade. Il m’a bien accueilli et a pris des photos avec moi. C’est une grande fierté et cela prouve que je suis sur une bonne lancée. D’ailleurs, j’ai de grands combats devant moi.

 

Peut-on dire que Balla Gaye 2 est désormais en vacances ?

 

Non je ne suis pas en vacances du tout. Vous voyez que dès que je sors d’un combat, j’enchaîne vite avec un autre. Certes, je me repose en ce mois béni du ramadan, mais cela n’empêche que je m’entraîne tous les jours. Je prépare un grand combat devant moi, donc je ne peux pas me permettre de rester au repos.

 

Donc  vous êtes en pleine préparation de votre prochain combat ?

 

Bien sûr, je suis à fond dans ma préparation. Tous les soirs, après la rupture du jeûne, je m’entraîne durement. Je n’ai pas de temps pour me consacrer à autre chose.

Vous disiez récemment que vous n’étiez pas prêt à rencontrer Yakhya Diop Yékini. Aujourd’hui que votre combat est ficelé par le promoteur Luc

 

Nicolaï, dans quel état d’esprit vous trouvez-vous maintenant ?

 

Je n’ai peur de rien ! Je suis le seul lutteur qui ne connaît pas de pression, quelle que soit l’ampleur du combat. Je n’ai peur d’aucun adversaire et j’ai l’esprit tranquille. Dieu a fait que je suis un fils de lutteur.  Je suis arrivé à un niveau aussi où aucun autre fils de lutteur n’est arrivé. Donc encore une fois, je n’ai peur de rien. « I don’t care », comme j’ai l’habitude de dire. Autre chose, Yakhya Diop Yékini, a dit que lutter avec Yawou Dial ou moi, c’est du pareil au même. On verra bien le jour du combat. Je dis en retour que mon combat contre Yakhya Diop Yékini sera le plus facile de toute ma carrière.

 

Qu’est-ce qui vous rend si confiant ?

 

J’avais affirmé que j’allais terrasser Tyson en cas de bagarre ou de lutte simple, n’est-ce pas ? Donc vous devez savoir pourquoi je suis si confiant face à Yékini. Je vous le répète encore, ce combat contre Yakhya Diop Yékini sera le combat le plus facile de ma carrière

 

Ah oui ?

 

J’ai l’impression que vous n’avez pas bien entendu ! Je vais battre Yékini en 10 secondes, pas plus. Vous pouvez bien le noter, le combat ne durera pas plus de 10 secondes.

 

Yakhya Diop Yékini a aussi affirmé, lors de son point de presse, qu’il vous laisse le titre de roi des arènes, jusqu’après votre combat .Acceptez-vous cette proposition ?

 

C’est très normal, il n’y peut rien. Yakhya Diop Yékini sait pertinemment  que je serai le roi des arènes. Il ne peut rien contre la volonté divine. Actuellement, il parle beaucoup, comme s’il avait peur de quelque chose. Je l’ai entendu dire, Balla Gaye 2 ceci, Balla Gaye 2 cela, mais il ne sait pas ce qui l’attend. Yakhya Diop Yékini n’est rien et ne sait rien. Il ne sait pas ce qui l’attend, car le jour j, je vais lui apprendre comment lutter ! »

0

L’écurie Boul Faalé n’entend pas «brader» son poulain en le faisant lutter avec un adversaire de moindre envergure. Selon l’entourage de Eumeu Sène, quel que soit le promoteur, ce sera Modou Lô ou rien ! Qui va organiser le combat tant attendu entre Modou Lô et Eumeu Sène ? La question a fini de faire le tour de l’arène, avant de virer vers les marchés, les restaurants et autres grand-places. Une question reste cependant pendante, car concernant une affiche qui est pistée par les deux promoteurs les plus célèbres de l’arène, en l’occurrence Luc Nicolaï et Gaston Mbengue.

La semaine dernière, la structure «Luc Nicolaï & Co» annonçait en grande pompe avoir monté le combat entre le lutteur des Parcelles Assainies et celui de la génération Boul Faalé, en présence de leurs représentants. Le promoteur de Mbour est même allé plus loin en proposant le mois de décembre prochain, comme date du choc.
Gaston Mbengue a aussitôt répliqué en démentant l’info, avant d’envoyer un communiqué hier dans toutes les Rédactions à travers lequel il précise : «Le lutteur Eumeu Sène est sous contrat avec (sa) structure, et qu’(il) ne compte nullement laisser à un quelconque promoteur la latitude d’organiser son combat contre Modou Lô.»

Boul Faalé veut Modou Lô avant les élections. En fait dans ce «contentieux» qui oppose les deux promoteurs, il y a une constante : Eumeu Sène à reçu deux avances. Et c’est justement ce qui embarrasse et met mal à l’aise les membres de Boul Faalé. Mais certains responsables de l’écurie que nous avons accrochés, sont formels : «Nous ne voyons pas un autre adversaire que Modou Lô pour Eumeu Sène», tranche net un de nos interlocuteurs qui a souhaité garder l’anonymat. Et un autre de poursuivre : «Le fait de choisir Modou Lô a un intérêt d’abord financier, mais aussi sportif pour les deux lutteurs qui ont vu leurs potentiels adversaires déjà engagés dans d’autres confrontations. Car comme vous le savez, ce combat est voulu et attendu par tous les amateurs. Depuis des mois on en parle, c’est le sujet de toutes les discussions. C’est seulement ces derniers jours que le combat Yékini-Balla Gaye 2 est revenu en surface. Donc c’est Modou Lô ou rien, quel que soit le promoteur !»
Mais les membres de Boul Faalé sont conscients que le chemin est encore long avant que leur poulain qui, faut-il le rappeler, a reçu deux avances de Luc et Gaston, ne redescende dans l’arène.

Alors quelle solution ? «Nous allons discuter avec l’un des promoteurs, mais pas avec les deux.» Lequel ? Réplique de notre interlocuteur tout sourire : «Si je vous dis son nom ce serait la meilleure manière de faire capoter les négociations. En tout cas on veut aller vite car nous souhaitons que Eumeu Sène lutte avant l’élection présidentielle. Car après on n’est sûrs de rien… »

[email protected]

1

Le champion de lutte Balla Gaye 2 a été reçu par le chanteur Youssou Ndour, Président-directeur général du groupe de presse «Futurs Médias», au lendemain de sa victoire sur Mohamed Ndao Tyson. L’audience s’est déroulée en présence de Thierno Ndiaye, membre de l’encadrement du fils de Double Less. Au cours de cette rencontre, le chanteur a confié à Balla : «My boy, reste à l’écoute, je vais organiser ton combat avec Yékini». A y voir de plus près, nous avons l’impression que le chanteur voulait organiser ce combat, lui-même. D’autres pensent qu’il devait s’allier avec Gaston Mbengue pour sceller ce combat. Finalement, Balla Gaye qui veut être millionnaire dans la lutte a préféré les 175 millions de Fcfa de Luc Nicolaï aux 100 millions de Gaston Mbengue.

http://lesenegalais.net

4

LA REPLIQUE DE GASTON: « Je suis l’Empereur des Arènes »

Gaston Mbengue a voulu dénoncer une cabale montée contre sa personne. Dans cette sortie, il parle de coalition entre promoteurs, lutteurs et chaines de télévision, «visant à le nuire».

LA REPLIQUE DE GASTON: « Je suis l'Empereur des Arènes »
«Il y a une coalition de lutteurs , promoteurs et chaînes de télévision, visant à faire mal à Gaston Mbengue. Mais, que les gens comprennent que j’ai tout fait dans cette arène. Mane may bourou lamb ji. J’ai une fois fait des folies en versant à des lutteurs un cachet individuel de 100 millions FCFA c’était lors de Yékini / Tyson, mais je ne vais plus le faire. Aujourd’hui; je me rends compte que je suis l’homme à abattre. Les gens font tout pour me faire mal, me chasser de l’arène. Mais, je vous assure d’une chose, si je quitte l’arène, la lutte meurt. Déjà pour le combat Balla Gaye 2 / Tyson, j’ai versé 75 millions FCFA à chaque lutteur et il y’a eu tout ce bruit. Combien de fois je leur avais versé 100 millions FCFA chacun. Il faut que les gens sachent raison garder. L’arène n’appartient certes à personne, mais, il y a des pratiques malsaines qui s’y font, visant juste à nuire à, Gaston et ce n’est pas bien».
NDLR: xalimasn.com: dans cette sortie, Gaston vise certainement Yékini (partenaire de la 2STV), Luc Nicoalaï (son concurrent et partenaire aussi de la 2STV) et la 2STV elle même (chaîne concurrente de la RTS et diffuseuse des combats organisés par lui).
SOURCE : Sunu Lamb A DIALLO  via xibar.net

0

Le promoteur Luc Nicolaï a décroché le combat Yékini/Balla Gaye 2, comme il le précise dans un communiqué de presse daté d’hier, vendredi 12 août. La confrontation est annoncée pour janvier 2012.
Le promoteur Mbourois a, en plus, monté l’affiche Modou Lô/Eumeu Sène.

C’est désormais officiel. Yakhya Diop Yékini va lutter contre Balla Gaye 2 en janvier 2012. C’est du moins, ce qu’annonce le promoteur Luc Nicolaï, dans un communiqué de presse en date du 12 août et cela, en présence des représentants des deux lutteurs. « La date du combat sera communiquée, lorsque l’affiche sera régularisée au niveau du CNG de lutte qui annonce l’ouverture de la saison 2011-2012, le 1er octobre 2011.Comme l’a souhaité le «Roi des arènes», Yékini, les négociations sont entamées entre le promoteur Luc Nicolaï et les deux camps, pour que le combat soit organisé avant le mois de janvier 2012 », renseigne la source.

Rappelons que le promoteur Gaston Mbengue travaillait dans le montage de ce combat Yékini/Balla Gaye 2 et qui allait clôturer, selon ses dires, la prochaine saison.

La promptitude avec laquelle Luc Nicolaï a ficelé cette affiche, semble toutefois prendre de court bon nombre d’observateurs qui ne s’attendaient pas à un montage aussi rapide.

Surtout après la sortie de Balla Gaye 2 qui a soutenu n’être pas encore prêt pour affronter Yékini. La récente sortie du « Roi des arènes » dans les médias avait tout l’air de ne pas favoriser un montage aussi rapide.
Après avoir remporté un éclatant succès sur Mohamed Ndao Tyson, le fils de Double Less avait grandement ouvert le chemin qui mène à Yakhya Diop Yékini, au point de lui dénier, à mots voilés, sa couronne de « Roi des arènes ». Le « Lion de Guédiawaye » est aujourd’hui servi.

Après avoir, sur un ton menaçant, dit ses « vérités » aussi bien à Balla Gaye 2 qu’à Tyson, c’est une nouvelle page qui devrait s’ouvrir pour Yékini. Car, ayant fait le vide autour de lui (des lutteurs qui l’ont précédés et de ceux de sa génération), il va affronter un lutteur qui symbolise la nouvelle vague dans l’arène.

En plus, Luc Nicolaï a décroché l’affiche Eumeu Séne /Modou Lô. Après l’avoir annoncé pour le 30 juillet dernier, jour du combat Tapha Tine-Elton, il compte l’organiser en décembre prochain au stade Demba Diop. Ce combat qui va opposer les écuries Boulfalé et Rock Energie, devra être l’un des temps forts de la prochaine saison, au regard de l’envergure et la cote des deux lutteurs.

LES CHRONIQUES DE XALIMA

CARICATURE

radiosudfm
radioxassida
rewmi
rfm
zik
jaamilahi
zik

TAKOUSSANOU DJOLOF

0
“Pourquoi tant de remous dans les partis politiques: P.S/P.D.S/ Reewmi? C’était dans Takoussanou Djolof avec Mayacine Diop et Adama Diouf.. cliquer ici