tfm

1

Elle fait récemment un triomphe aux États-Unis, où elle a remporté plusieurs distinctions musicales, Viviane Ndour ! Aussi, pour saluer cette performance rarissime, la Télévision Futurs Médias (TFM) de son ex-beau-frère, Youssou Ndour, lui rend les honneurs dus à son rang.

Ce jeudi soir, à partir de 8 heures, la «Reine du Djoloff Band» sera en concert au «Thiossane Night», où elle se produira pour la TFM. L’élément devrait être diffusé dans l’émission «Dakar ne doit pas !» de Pape Cheikh Diallo, samedi prochain.

On rappelle qu’à la fin du mois dernier, la lead vocal du Djolof Band a été honorée aux «Awards Afrotainment Music aux Usa», où elle a été désignée meilleure artiste féminin de l’Afrique. Son opus «Wooy Yaay Yooy» (album sorti en 2010) a été honoré du titre de meilleur clip vidéo, à travers la chanson «Fima Tollu». Son ancien mentor, Youssou Ndour, qui a aussi participé à la soirée de remise de trophée, n’a pourtant rien gagné, cette fois-ci.

C’est donc pour lui rendre hommage, mais aussi permettre à ses nombreux fans de venir la congratuler, que la TFM a organisé cette matinée «Sargal Vivi !».

0

La fatwa lancée contre Taïb Socé, sur la 2 STV et la Rfm, est révélatrice du fanatisme ambiant. Les paroles prêtées à Taïb Socé, ont-elles été vraiment été les siennes ? Sont-elles le fruit d’une mauvaise interprétation ?

En tout cas le prêcheur incrimine Moustapha Diakhaté de la radio mouride « Lamp Fall » par qui, selon lui, tout est arrivé. Ce dernier lui cherche des poux, si on en croit ses déclarations. Des propos qui, selon toujours M. Socé, sont sortis de leur contexte, avec pour seul objectif, de l’accabler. Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de s’excuser même si, estime t-il, les propos prêtés à lui, ne sont pas les siens.

Mais au-delà de toute cette polémique quant à au fait de savoir si Taïb Socé est coupable de dénigrement ou non, se pose la question de savoir si l’on a droit de lancer des Fatwas contre un individu en terre sénégalaise. Une attitude illégale, puisqu’on ne demande ni plus, ni moins à des talibés, de s’en prendre à Taïb Socé. Que signifie « répondre au coup par coup », « aucun mouride ne doit rester passif… » ? Il semble qu’il faille de la mesure en toute chose, et lorsqu’on s’adresse à des individus animés pour certains par l’instinct grégaire, puisque n’ayant pas vérifié la teneur des propos ainsi que leur véracité, la responsabilité implique que l’on n’entraine pas un groupe d’individus dans un mouvement de masse de cette envergure là.

Taïb Socé, est certes « dur » selon certains dans ses prêches, mais l’on peut aussi se demander s’il est aussi fou pour avancer de tels propos, connaissant les Mourides et leur attachement inébranlable à leur confrérie et guide ? Il ne prendrait certainement pas ce risque. On ne va quand même pas l’accuser de conspiration contre le Mouridisme. En a-t-il la capacité ? Assurément non. A t-il le pouvoir d’effacer la vérité ? Certainement pas.

Il semble que cette confrérie est si solidement ancrée sur cette terre sénégalaise et rayonne jusqu’à l’étranger dans des zones insoupçonnées pour que de simples paroles l’ébranlent, si tant est que ses paroles ou l’interprétation qui en est faite, correspondent aux propos du prêcheur. D’où vient-elle alors cette idée de s’en prendre à un individu sans au préalable faire preuve de retenue, de discernement ?

Mais au fond, si l’on y réfléchit bien, il n y a pas de contradiction entre l’œuvre de tous ces grands et saints hommes. Tous n’avaient qu’un seul objectif, servir Dieu et participer au rayonnement de l’Islam, et ils y sont tous ensemble arrivés. Ceux-là n’étaient pas dans une logique de concurrence, ils le faisaient tous au nom de l’islam. Que les Talibés veuillent tirer la couverture à eux pour mettre en avant leur confrérie, c’est une attitude qui peut certainement se comprendre et pour laquelle, la liberté peut être laissée à chacun d’entre eux.

Ce que l’on peut au fond retenir, c’est que Bamba a réalisé son œuvre sur terre et n’a demandé ni plus, ni moins, aux talibés de suivre son exemple. La bonne question à se poser, est de savoir ce que toutes ces personnes, mourides ou non font pour suivre au quotidien les prescriptions de ce saint homme qui n’appartient à aucune confrérie, ni à aucune religion. Il appartient à tous, ses principes sont universels. Ces hommes là qui se réclament de lui, essaient-ils de faire le bien, de moins mentir au quotidien, de donner l’aumône, de ne se livrer ni à la corruption, ni au recel, encore moins à la médisance voire la violence … Ce sont là les bonnes questions à se poser.

Sachant que le seul but dans la vie de Ahmadou Bamba était de se conformer scrupuleusement dans ses actes aux prescriptions divines, d’où son nom de Mouridoulahi, il ne serait pas venu dire aux manifestants d’hier, qui le faisaient aux cris de « Serigne Touba n’a pas d’égal !!! », que seul Dieu n’a pas d’égal, et que lui, parmi d’autres n’avait fait à l’égard de Dieu, que son devoir. Pour le plus grand rayonnement de l’Islam au Sénégal.

2

Après Tfm, Africa 7, les sénégalais  pourront bientôt suivre Bambylor Tv. Cette nouvelle chaîne de télévision émettra de ladite localité, une des nouvelles communautés rurales du département de Rufisque.
Thierno Amadou Bâ, guide religieux à Bambilor a profité des journées médicales organisées, ce week-end, par son Ong Fawzi Wanadiaty pour annoncer la nouvelle. « On m’a octroyé une fréquence de télévision et j’en remercie le ministre Moustapha Guirassy », a révélé le guide religieux de Bambylor.
Thierno Amadou Bâ d’assurer qu’il n’a pas été facile d’obtenir cette fréquence de télévision, puisqu’il a fallu bénéficier de la confiance des autorités de l’Etat pour l’avoir.
« Aujourd’hui, je remercie les autorités de la confiance qu’elles ont eue à mon égard », a-t-il ajouté. La future télévision sera « une télévision privée généraliste », où selon le marabout, « il y aura du tout ».
Toutefois, la philosophie qui sera mise en avant est l’éducation des jeunes et particulièrement « le lavage de cerveaux » qu’ils sont en train de subir actuellement.
Pour ce faire, le marabout souhaite, à travers ce média, rappeler aux jeunes gens « tous les bienfaits des grands parents ».
Aussi, cette future chaîne s’efforcera de refléter la diversité culturelle du Sénégal.
Bambylor Tv sera également une chaîne de paix, un vecteur des valeurs islamiques.
« Ce sera une télévision modèle, où l’homme sera au centre des préoccupations et tout le monde y trouvera son compte », a conclu le marabout. Pour le moment, aucune date n’a été avancée par le marabout pour démarrer les programmes de cette télévision.
La future nouvelle chaîne de télévision vient s’ajouter à la fréquence radio octroyée au marabout. Bambylor Fm émet déjà sur la fréquence 100.4.

    24

    Le domicile de l’animateur et prêcheur sur la chaîne privée, 2Stv et la radio privée Rfm, Taïb Socé, a été saccagé ce mercredi après-midi par des fidèles mourides. Ceux-ci ont accusé l’animateur de manquer de respect vis-à-vis du guide du mouridisme, Serigne Cheikh Ahmadou Bamba.

    Selon la Rfm qui a donné l’information, cet acte de violence résulte des propos que leur collaborateur a tenus sur le plateau de la 2Stv.

    Ces propos concernant le guide du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, n’ont pas été du goût de certains fidèles qui se sont rendus au domicile de Taïb Socé qu’ils ont saccagé.

    Sur les auteurs d’un tel acte, le prêcheur n’y va pas par quatre chemins pour pointer du doigt un certain Serigne Moustapha Diakhaté.

     » C’est Serigne Moustapha Diakhaté. Il m’a plusieurs fois menacé à l’antenne et sur le plateau. C’est lui qui a déformé mes propos mais je n’ai aucun problème avec la famille de Serigne Touba à laquelle je reste attachée », a accusé Taïb Socé au micro de la Rfm.

    Moins radicaux, d’autres fidèles se sont tout simplement rendus au siège de la Rfm pour scander des « khaïssides » sous l’immeuble abritant la radio.

    A noter qu’il est reproché à l’animateur d’avoir tenu en substance ces propos : « si les colons étaient bien informés, ils n’allaient pas amener Cheikh Ahmadou Bamba en laissant ici El Hadji Malick Sy. Ce dernier était très actif et propageait l’islam à un rythme soutenu à travers la construction de plusieurs mosquées dans le pays… ».

    D’ailleurs, cette affaire a poussé la communauté mouride à organiser une conférence de presse à la maison de Serigne Touba sise à Colobane.

    Fustigeant le contenu du débat de mardi dernier sur la 2stv entre Oustaz Taib Socé et son invité, Iba Der Thiam, les animateurs de la conférence promettent désormais de répondre coup pour coup contre toute attaque visant à manquer de respect aux mourides.

    Nettali.net
    Source: RFM

    12

    L’artiste-musicien sénégalais Youssou Ndour promet de s’engager dans ‘’une dynamique nouvelle’’ l’engageant à faire en sorte que plus personne ne gouverne le Sénégal à sa guise en toute impunité.

    ‘’Si mes chansons se sont toujours voulu la voix des enfants, des opprimés, des oubliés et de la justice, désormais j’entends évoluer dans une dynamique nouvelle : le +disso+ (entente, en wolof). J’évoque le +disso+ parce qu’il nous parle, défend nos valeurs, et nous met en harmonie avec les différents secteurs économiques, les acteurs politiques et les populations’’, a affirmé Ndour.

    ‘’Mon engagement est de faire en sorte que nul ne croit qu’il peut faire ce qu’il veut de notre pays ; que nul n’estime qu’il peut gouverner à sa guise en toute impunité une fois qu’il sera installé dans ses fonctions de magistrat suprême de notre nation’’, a-t-il encore dit dans un discours lu sur les antennes (radio et télévision) du groupe Futurs médias dont il est le président-directeur général.

    ‘’Je suis prêt à respecter mon engagement auprès de mes compatriotes et à me défendre contre toute attaque. Je suis résolu. Je m’engage à l’accompagner dans ses choix, sur la voie du développement et de la paix.’’

    ‘’C’est pourquoi, a-t-il expliqué, j’ai créé le mouvement Fekke Ma Ci Boole. […] Fekke Ma Ci Boole a son identité propre. Il est la face des Sénégalais. Fekke Ma Ci Boole est un espace d’expression libre et démocratique’’, a-t-il expliqué. Il avait créé ce mouvement au moment où il était en désaccord avec le pouvoir quand ce dernier refusait de lui accorder une fréquence de télévision, il y a plus d’un an.

    Aujourd’hui, Youssou Ndour définit ce mouvement comme ‘’un forum [qui] se veut le plateau du peuple sur lequel hommes et femmes politiques, candidates et candidats à la présidentielle de 2012 pourront présenter leurs programmes aux Sénégalais’’.

    En Francais

    En Wolof

    1

    C’est un secret de polichinelle qu’entre Youssou Ndour et sa frangine Aby Ndour, le courant ne passe plus. Depuis près de deux ans les relations entre les deux anciens complices se sont grandement détériorées.

    A l’origine de ce clash familial que nos confrères de Face Dakar ont révélé la semaine dernière, se trouve l’ancienne femme de Boubacar Ndour, Fatou Kiné Ndiaye. Cette dernière qui est une amie proche d’Aby avait «gravement offensé» la puissante fratrie des Ndour en accusant Bouba Ndour «d’escroquerie» et de «tromperie sur la marchandeuse». Une sortie que le Roi You n’avait pas du tout appréciée. Il aurait demandé à Aby de descendre son amie pour les beaux yeux de Bouba. Ce qu’Aby avait catégoriquement refusé. Ce crime de lèse majesté lui avait coûté son invitation au dernier bal de Bercy. Il s’en est suivi une mémorable sortie d’Aby dans la presse où elle affirmait qu’elle ne doit rien à Youssou et qu’elle s’était faite toute seule.

    C’était l’impair à ne pas commettre et le Roi Youssou décidé de plomber la promotion de son dernier album produit par Jololi et de lui interdire l’antenne de la TFM.

    Au lancement du dernier album d’Aby aucun membre de Prince Arts ou de Jololi n’était présent. En un moment, Aby avait même envisagé d’expulser l’équipe de la TFM qui était venue filmer sa conférence de presse, sous prétexte qu’elle était interdite de diffusion sur cette chaîne appartenant à Youssou Ndour. C’est ce qui justifie les absences de sa sœur sur les plateaux de cette dernière née des chaînes de télévision. Après les révélations dans la presse, Aby a vite fait de démentir et comme s’ils voulaient réparer une injustice, les gars de la TFM se sont empressés de diffuser le dernier clip d’Aby, Fouta, durant tout le week-end. C’est beau la famille !!!

    0

    L’émission Yewoulene de Aissatou Diop Fall n’a pas redémarré après la pause du ramadan. En réalité, ce sont les sponsors qui ont exigé à TFM de changer de présentatrice, faute de quoi, ils ne voudraient plus que leur image soit collée celle de la journaliste. En effet, deux sponsors particulièrement généreux avec l’émission demandent le départ de la dame de la matinale de TFM. Ne dit-on pas qui paie, commande ?

    rewmi.com

    2

    Après s’être hissé à la tête des médias sénégalais (TFM, RFM et l’Observateur), le groupe Futur Médias veut se lancer dans les télécommunications et se déclare candidat à la soumission pour l’attribution de la quatrième licence de téléphonie au Sénégal. C’est le président du groupe, Youssou Ndour, qui en a fait la révélation dans un entretien qu’il a accordé au quotidien l’Observateur.
    « Futurs Médias va se positionner pour la 4ème licence de téléphonie au Sénégal », a révélé Youssou Ndour. « Nous sommes des Sénégalais. Pourquoi accepter qu’on donne certaines choses aux autres ?», s’interroge la star mondiale. Avant d’ajouter qu’il est capable de réunir la somme requise. « Mon ambition est d’avoir une multinationale et je compte partager cela avec tout le groupe », conclut-il, tout en n’excluant pas de s’ouvrir à la sous-région.

    7

    L’institut de sondage BDA a démenti formellement l’administration de Futurs médias, qui a fait   TFM  la télé la plus regardée au Sénégal.

    Selon Yacine Ba Sall, la directrice dudit institut, ce sondage ne couvre pas  toute l’étendue du territoire nationaldu territoire, ça concerne qu’une infime partie.

    Avec ce sondage TFM ne peut s’adjuger le titre du numéro a -t-elle fait savoir selon un communiqué de presse.

    LES CHRONIQUES DE XALIMA

    CARICATURE

    radiosudfm
    radioxassida
    rewmi
    rfm
    zik
    jaamilahi
    zik

    TAKOUSSANOU DJOLOF

    0
    “Pourquoi tant de remous dans les partis politiques: P.S/P.D.S/ Reewmi? C’était dans Takoussanou Djolof avec Mayacine Diop et Adama Diouf.. cliquer ici