Touba

    0

    SENINFOS.COM-Ce n’est pas tous les jours que le khalife général des mourides soumet un visiteur au test de sa foi de musulman, en l’invitant à prier en public. Vendredi dernier, après sa visite des travaux routiers dans les environs de Thilmakha, Karim Wade a été soumis à ce test par Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, khalife de Touba, auquel il s’est présenté pour une visite de courtoisie. Le fils d’Abdoulaye Wade s’est vu remettre une bouilloire pour qu’il fasse ses ablutions, et invité à sacrifier à une prière avant de pouvoir s’entretenir le guide religieux. Après la récente découverte de sa nationalité sénégalaise tardive par seninfos.com, le fait établi qu’il ne parle aucune langue du pays, ses déboires électoraux aux élections locales de 2009, les accusations portées contre lui dans la gestion des deniers publics au cours des travaux de l’Organisation du sommet de la conférence islamique à Dakar…ce nouveau fait accentue l’amplitude de la désaffection de l’opinion publique à l’égard du fils que Wade présente comme le meilleur d’entre tous. Si Serigne Sidy Mokhar Mbacké a tenu à être édifié sur la foi religieuse de cet hôte d’un jour, c’est qu’il avait des doutes sur le sujet. A Touba, ville religieuse à l’hospitalité légendaire, point n’est exigé d’être musulman pour être reçu. Des personnalités, notamment des ambassadeurs, d’autres confessions, mais aussi de simples anonymes qui ne sont pas musulmans y sont reçus. En parfaite connaissance de leur appartenance religieuse. Dans le cas de Karim, l’autorité religieuse a certainement voulu être édifiée. Il lui fallait savoir à quelle confession il appartient. Il ne s’agit pas d’une stigmatisation. Lorsque quelqu’un se proclame mouride, il est normal de vérifier s’il est d’abord musulman. Abou A. THIAM

      0

      Un fait inédit a retenu l’attention ce vendredi lors de la visite du ministre de la Coopération internationale, des Infrastructures, des transports aériens et de l’Energie, Karim Wade, à Touba. Dès son arrivée chez le khalife, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké lui a demandé de faire deux rakkas avant leur entretien.

      En visite à Touba ce vendredi 07 octobre, Karim Wade, a été obligé de se plier à une injonction du khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar. Le ministre de la Coopération internationale, des Infrastructures, des transports aériens et de l’Energie a été sommé par le marabout d’aller faire ses ablutions et de faire une prière de deux rakkas avant leur tête à tête.

      Karim Wade a ainsi prié sur une natte remise parle khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. Le marabout qui était en retraite spirituelle depuis le 12 septembre dernier et qui projetait de ne ressortir que le 10 Octobre 2011, a écourté sa séance pour recevoir le ministre d’Etat, menu à Touba pour réceptionner la première phase du tronçon Thilmakha-Keur Ngahna. Des travaux que Serigne Sidy Mokhtar Mbacké avait commandés lors d’une audience avec le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade.

      Recevant le fils du président de la République, le khalife des mourides lui a dit :« Je ne cesserais de prier pour vous ».

        2

        Le Khalife Général des Tidianes, Serigne Mansour Sy, par la voix de son fils, Moustapha Sy Jamil, a exprimé sa volonté de racheter la cimenterie Dangote, afin de faire taire les malentendus entre Tivaouane, l’Etat du Sénégal et quelques chefs religieux de Touba. «Nous sommes prêts à dédommager Dangote pour qu’il nous laisse en paix avec nos terres. J’ai contacté les responsables de la Société. J’en ai aussi parlé au chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade. Nous ne pouvons pas accepter que des étrangers viennent exploiter nos terres, qui nous ont été octroyées par l’Etat. C’est frustrant et même révoltant. Aujourd’hui, nous nous sentons humiliés chez nous. Voici la solution que nous proposons pour un dénouement heureux de cette crise», a laissé entendre le fils du khalife général des Tidianes.

        0

        Les fortes pluies enregistrées vendredi à Touba et Mbacké ont causé des dégâts dans les quartiers de Gawane, Darou Salam, Ndoyenne, Mboussobé, Palène.

        Les 102 mm de pluies tombées dans la cité religieuse ont rendu plusieurs routes impraticables et les fidèles ont été obligés de faire plusieurs détours pour se rendre à la prière hebdomadaire.


        A Mbacké aussi, les 112 mm enregistrés ont causé des dégâts. Le conseil municipal, sous la conduite du premier adjoint au maire, Abda Fall, a sillonné les quartiers sinistrés pour faire le point.

        Les services techniques, tout comme les sapeurs pompiers, ont été mobilisés pour aider les populations.

          18

          Le ministre Sada Ndiaye au représentant du khalife général des mourides : «Dieu a fait de Serigne Touba ce qu’il n’a fait d’aucun guide religieux des autres confréries…»

          Le discours du ministre Sada Ndiaye, qui dirigeait la délégation gouvernementale lors de la cérémonie officielle de la 17e édition du magal commémorant la prière de Serigne Touba sur l’océan Atlantique, hier, a surpris plus d’un. Devant passer le message du Président Wade au représentant du khalife, il s’est risqué à un jeu politique dangereux allant dans le sens de hisser le fondateur du mouridisme à la plus haute marche au détriment d’autres guides religieux. Tout cela pour convaincre les fidèles de la confrérie mouride à soutenir son mentor. L’allocution du ministre Sada Ndiaye au cours de la cérémonie officielle de la 17e édition du magal commémorant la prière de Serigne Touba sur l’océan Atlantique célébrée hier, risque de susciter des frustrations au sein des autres familles religieuses. Le ministre du Travail et des Organisations professionnelles, qui dirigeait la délégation gouvernementale a servi des propos qui n’honorent pas forcément son statut de ministre de la République.

          Au lieu de passer le message du président de la République au représentant du khalife général des mourides, Serigne Fallou Mbacké Ibn Serigne Abdoul Khadre, le ministre Sada Ndiaye a préféré élever le fondateur du mouridisme à la plus haute marche au détriment d’autres guides religieux des confréries musulmanes du Sénégal. Son discours n’a donc point rimé avec l’orthodoxie républicaine. En fait, au moment de prendre la parole, des voix se sont levées pour lui faire comprendre que les priorités aujourd’hui demeurent Serigne Touba. «Nous, nous ne connaissons que Serigne Touba Khadimou Rassoul», ont déclaré des fidèles mourides massés devant la tribune officielle attendant le message du représentant de leur guide. Comme pour prévenir le chef de la délégation gouvernementale d’éviter les questions d’ordre politique dans son discours. Sans détour, le ministre a insisté sur la marque unique du fondateur du mouridisme, soulignant la présence massive de fidèles de la confrérie de Cheikh Ahmadou Bamba à l’étranger. Ce qui est synonyme, selon lui, d’une continuité de l’œuvre du fondateur du mouridisme. Et le ministre de poursuivre dans son argumentation : «Dieu a fait de Serigne Touba ce qu’il n’a fait d’aucun guide religieux des autres confréries musulmanes du Sénégal. Ce que j’ai vu lors de mes voyages à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et en Italie, m’a amené à constater qu’il n’y a personne d’autre que Serigne Touba khadimou Rassoul», s’est-il «ému». Avant de rassurer l’assistance que quiconque est avec Cheikh Ahmadou Bamba ne doit pas avoir peur.

          Pour M. Ndiaye, seule la confrérie mouride a le privilège de voir un président de la République s’accroupir devant la première autorité religieuse. «Tout ce que Serigne Touba a fait s’installe dans la pérennité», dira le ministre qui se réclame un fervent toucouleur, de la confrérie tidiane. Comme pour convaincre les fidèles de la confrérie de Bamba à soutenir son mentor, Me Abdoulaye Wade, le ministre a assuré au représentant du khalife général des mourides que Me Wade a tout fait pour la réussite du magal commémorant la prière de Serigne Touba sur l’océan Atlantique. «J’ai travaillé avec le premier président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor vers les années 1977. J’ai aussi travaillé avec le Président Abdou Diouf. Mais ce que Me Abdoulaye Wade a fait pour Touba, personne d’autre ne l’a fait. Je ne suis qu’un simple émissaire du président de la République. Je suis venu à son nom», tente de convaincre Sada Ndiaye. Il a demandé au représentant du khalife de prier pour la paix et l’entente au Sénégal. Ayant peur d’aggraver les choses, M. Ndiaye a finalement décidé d’écourter son allocution. «Dieureudieuf Abdoulaye Wade, Dieureudieuf Serigne Touba (merci à Abdoulaye Wade ; merci à Serigne Touba)», a-t-il conclu.

          [email protected]

          0

          L’islamologue Taïb Socé est attendu dans les tout prochains jours à Touba. Le prêcheur de la RFM et de la 2STV y sera pour les besoins du raffermissement de ses liens avec la famille de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Selon nos sources, il sera accompagné de quelques responsables des organes de presse précités. L’auteur des «propos incriminés» par les adeptes de la Mouridya sera reçu d’abord par le Khalife général des Mourides, Cheikh Sidy Makhtar Mbacké et, ensuite, par les différents Khalifes des fils de Serigne Touba. Le porte-parole du Khalife Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre a beaucoup œuvré pour la tenue de cette visite. Il a même regroupé le jeudi 15 septembre Moustapha Diakhaté et Taïb Socé pour une séance de réconciliation dans sa résidence sise à Dakar, au quartier Sacré-Cœur.

          Pour rappel, lors d’une émission sur l’entrée de l’Islam au Sénégal, Taïb Socé aurait avancé des mots jugés blasphématoires à l’encontre du fondateur du Mouridisme.

          1


          Fatwa de Safinatoul Amane : la maison d’Iba Der Thiam sécurisée
          Ils sont six éléments du groupement mobile d’intervention (GMI) devant la maison du député ce matin de jeudi. D’habitude ce sont les chauffeurs, quelques gardiens de la famille des calots bleus, et des éléments de la cour politique du coordonnateur de la Cap 21 qui occupent les lieux. Ils ne manquent pas même parfois de prendre le thé. Aujourd’hui tout ce monde a laissé la place aux forces de l’ordre il en est de même des véhicules.
          Comme Taïb Socé, les responsables de Safinatoul Amane, la police de Touba, exigent des excuses publiques de la part du Professeur Iba Der Thiam et d’El hadji Ndiaye le boss de la 2Stv. Oustaz Taïb Socé qu’on accuse d’avoir tenu des propos irrévérencieux à l’encontre de Seringe Touba a présenté ses excuses hier soir sur le plateau de la 2Stv, il était avec le député et historien sur cette même émission qui narrait l’histoire de l’Islam au Sénégal avec des interviews croisées.

            24

            Le domicile de l’animateur et prêcheur sur la chaîne privée, 2Stv et la radio privée Rfm, Taïb Socé, a été saccagé ce mercredi après-midi par des fidèles mourides. Ceux-ci ont accusé l’animateur de manquer de respect vis-à-vis du guide du mouridisme, Serigne Cheikh Ahmadou Bamba.

            Selon la Rfm qui a donné l’information, cet acte de violence résulte des propos que leur collaborateur a tenus sur le plateau de la 2Stv.

            Ces propos concernant le guide du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, n’ont pas été du goût de certains fidèles qui se sont rendus au domicile de Taïb Socé qu’ils ont saccagé.

            Sur les auteurs d’un tel acte, le prêcheur n’y va pas par quatre chemins pour pointer du doigt un certain Serigne Moustapha Diakhaté.

             » C’est Serigne Moustapha Diakhaté. Il m’a plusieurs fois menacé à l’antenne et sur le plateau. C’est lui qui a déformé mes propos mais je n’ai aucun problème avec la famille de Serigne Touba à laquelle je reste attachée », a accusé Taïb Socé au micro de la Rfm.

            Moins radicaux, d’autres fidèles se sont tout simplement rendus au siège de la Rfm pour scander des « khaïssides » sous l’immeuble abritant la radio.

            A noter qu’il est reproché à l’animateur d’avoir tenu en substance ces propos : « si les colons étaient bien informés, ils n’allaient pas amener Cheikh Ahmadou Bamba en laissant ici El Hadji Malick Sy. Ce dernier était très actif et propageait l’islam à un rythme soutenu à travers la construction de plusieurs mosquées dans le pays… ».

            D’ailleurs, cette affaire a poussé la communauté mouride à organiser une conférence de presse à la maison de Serigne Touba sise à Colobane.

            Fustigeant le contenu du débat de mardi dernier sur la 2stv entre Oustaz Taib Socé et son invité, Iba Der Thiam, les animateurs de la conférence promettent désormais de répondre coup pour coup contre toute attaque visant à manquer de respect aux mourides.

            Nettali.net
            Source: RFM

            0

            La brigade spéciale de la Gen­darmerie de Touba vient d’opérer un grand coup, avec l’arrestation de Mamadou Lamine Si­gnaté. Ce dernier, âgé d’une vingtaine d’années, présumé auteur du cambriolage du domicile de Abdou Latif Coulibaly, a été arrêté le jour de la korité. D’après une source bien informée, Mama­dou Lamine Signaté avait dans la nuit du 30 au 31 août dernier, opéré un cambriolage à Sacré-Cœur 3 au domicile de la nommée Kadia Guirassy.
            Selon toujours cette source, «après avoir escaladé le mur, il s’est introduit dans la chambre à coucher de la victime, en passant par le balcon. Une fois à l’intérieur, il a dérobé une pochette où il y avait une carte bancaire, deux bagues en or et une somme de 125 000 F Cfa. Il a aussi emporté avec lui, les deux téléphones portables et la clef du véhicule qui se trouvait à côté». Après son forfait, le malfaiteur s’est servi du véhicule 4X4, immatriculé Dk 7348 AG, appartenant à Mme Guirassy, pour se fondre dans la nature. C’est en cours de route plus exactement à 5h du matin, qu’il s’est rendu au quartier Usine Bène Tally, pour retrouver un de ses amis du nom de Pape Daouda Sarr, pour l’embarquer en direction de la capitale du mouridisme.

            Arrivés à destination, les deux acolytes envisagent de vendre le véhicule volé. Finalement renseigne notre source, les voleurs trouvent un acheteur mais «quand ce dernier leur demande les documents du véhicule, ils n’ont pu que lui remettre des photocopies. Ce qui est, à ses yeux, trop suspect. Se doutant de la provenance du véhicule, l’acheteur finit par s’en ouvrir à la Gendarmerie».

            Arrêtés, Mohamed Lamine Signa­té, le cerveau et Pape Daouda Sarr, ont été déférés au Parquet. A noter que Mohamed Lamine Si­gna­té, qui s’était présenté aux pandores sous le nom de Moha­med La­mine Ndiaye étudiant en Mé­de­cine à Paris, est passé aux aveux pour dire qu’il est l’auteur du cambriolage du domicile de Abdou Latif Coulibaly.

            Devant le magistrat instructeur, il devra répondre de plusieurs plaintes parce qu’après la dame Kadia Guirassy à qui la Gendar­merie a restitué son véhicule et tous les autres objets volés, Moha­med Lamine Signaté s’est vu accusé de vol par d’autres personnes qui habitent à Sacré-Cœur 3.

            [email protected]

            CARICATURE

            radiosudfm
            radioxassida
            rewmi
            rfm
            zik
            jaamilahi
            zik

            TAKOUSSANOU DJOLOF

            0
            “Pourquoi tant de remous dans les partis politiques: P.S/P.D.S/ Reewmi? C’était dans Takoussanou Djolof avec Mayacine Diop et Adama Diouf.. cliquer ici