Dans le cadre de sa tournée qu’il effectue le leader de Fal Askanwi, après le département de Mbacké,a été accueilli à Dahra.

«Nous entendons présenter notre liste : une liste nationale, 45 listes départementales, et 8 listes au niveau des 8 départements de la diaspora.

Nous sommes dans un processus de mise en place des structures d’harmonisation avec les différents responsables et militants qui sont dans les différentes localités, parce qu’il est essentiel d’harmoniser sinon, nous risquons d’aller vers la cacophonie, parce que nous voulons restituer la République aux citoyens et remettre la citoyenneté au cœur de la République».

C’est en ces termes que le Talla Sylla a expliqué l’objet de sa visite qu’il a menée à Dahra. L’édile de Thiès a dispensé une leçon inaugurale à l’assistance et au cours de laquelle, il est revenu sur la mission du député, l’importance de la majorité à l’Assemblée qui devra servir à représenter le peuple sénégalais et à veiller à ses intérêts essentiels.

Dans son speech, le Président de Fal Askanwi et non moins maire de Thiès a lancé un appel aux Sénégalais de lui accorder leurs suffrages pour qu’il puisse prendre en charge leurs préoccupations, une fois à l’Assemblée nationale.

«Dans un contexte où nous parlons de gaz et de pétrole avec les appétits que vous connaissez avec toutes les guerres que nous avons connues, nous devons, en toute responsabilité, prendre en compte l’ensemble de ces éléments, déposer nos listes pour aller à ces élections», a ajouté Talla Sylla.

Au sujet de son militantisme au camp présidentiel qui défraie la chronique, Talla Sylla répond : «il faut se méfier des rumeurs. La calomnie, c’est l’arme des faibles et c’est une arme dangereuse, parce que chacun peut en être victime”.

Il essaie de rassurer les plus septiques en ces termes : “on avait des problèmes de budget. A partir du moment où nous avions dépassé le 31 mars sans voter le budget, il y a eu défaillance au niveau du Conseil, le représentant qui règle le budget et le rend exécutif, j’ai préféré aller rencontrer le Chef de l’Etat. Le Président de la République a alloué une enveloppe de 500 millions à la ville de Thiès”.

Talla Sylla dira qu’il ne partage pas la démarche de “Benno Bokk Yakaar” encore moins celle de “Mankoo Taxawu Seneegal”. Il ajoute qu’il a une démarche claire qui ne consiste pas à tromper le peuple. Sa seule mission, c’est de représenter dignement le peuple à l’hémicycle, dit Talla Sylla.

leral.net

PARTAGER

1 Commentaire

  1. en ecoutant tres bien talla, il se prepare pour un discours de trahison quand BBY perdra le pouvoir. IL DIRE CECI: JE N AI JAMAIS ETE AVEC MACKY JAMAIS AVEC BBY, JAMAIS AVEC MANKOO.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here