Le VAR (arbitres assistants vidéo) est devenu l’épreuve de passage entre le marteau et l’enclume pour toute personne politique qui se dédit ou se contredit suivant des échelles de temps différentes. En effet, certains adversaires politiques l’utilisent pour se mettre au pilori selon l’arbitrage de l’opinion publique.
Au Sénégal, où le politique honnête est une exception, il est difficile de voir quelqu’un qui surpasse cette épreuve. Ainsi, le Président Thierno Alassane Sall est devenu l’exception qui a confirmé la règle. Eh oui! il a réussi cette rude épreuve face à la journaliste d’une télé de la place qui s’est permise de vouloir le mettre en mal avec son son passé récent. À la grande surprise des téléspectateurs, non seulement il s’est réapproprié son bref passage dans L’ex attelage gouvernemental mais il a entièrement tout assumé en replaçant ses discours à leurs contextes d’origine. Il l’a fait de manière conséquente, objective et limpide au grand acquiescement même de ses adversaires et au dam de ses détracteurs.
En homme véridique et honnête de surcroît, il venait d’être fraichement nommé ministre et ignorait l’existence du rapport de l’IGE, mais, malgré tout et par prudence, tout ce qu’il affirmait se referait au code pétrolier et selon les dispositions des lois s’y recoupant.
Tous les contrats qui lui étaient présentés quant à la phase d’exploration étaient en règles.
Concernant toujours cette phase sensible, pour éclairer la lanterne de ceux qui disaient que le Sénégal n’avait rien obtenu de son pétrole, il a apporté des réponses détaillées toujours en conformité avec le code pétrolier et les lois d’encadrement.
Ce qui a été aux yeux de la journaliste et des spectateurs une réponse juste et cohérente car cette énième attitude de TAS n’étonne guère ceux qui l’ont connu à l’ASECNA et ont pu voir combien cet homme est intègre, incorruptible et exempt de manipulations.
Pour un Sénégal meilleur, protégeons et valorisons des hommes comme M. Thierno Alassane Sall qui aiment et défendent leur peuple et leurs intérêts.


1 Commentaire

  1. TAS a chanté partout les immenses avantages des contrats pétroliers, même devant un parterre d’étudiants et en public ! Mais une fois défenestré du gouvernement, tout devient subitement négatif à ses yeux. Quant à Abdoul Mbaye qui a tout contresigné, n’en parlons pas ! Ainsi va la morale de ceux qui aspirent à diriger le Sénégal… Mais les sénégalais ne se trompent jamais sur ces affairistes-opposants et ils le montrent à chaque élection. Vivement les locales,…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here