XALIMANEWS : Le leader du mouvement « AGIR » Thierno Bocoum, s’est prononcé sur la démission avec de Aliou avec la main sur le coran jurant qu’Il n’a jamais touché « un franc » venant de son ancien patron Franc Timis.
« Aliou Sall a démissionné de son poste de directeur du CDC. Il a également porté sa main sur le saint coran pour jurer son innocence. Ce sont deux actes individuels qui n’engagent que leur auteur et ceux qui y voient une preuve de bonne foi ou à l’inverse une tentative d’escroquerie émotionnelle. Dans une république de droit nous avons un outil qui permet d’établir la culpabilité ou l’innocence d’un citoyen, il s’agit de la justice. Nous devons donc rester concentré sur ce qui nous importe et qui est la reddition des comptes que le peuple sénégalais réclame avec force.
Qu’il démissionne ou qu’il jure, n’enlèvera en rien cette exigence que nous avons envers la justice sénégalaise, qui doit faire son travail en toute impartialité », a affimé le leader du mouvement « Agir ».
Thieno Bocoum continue et déclare : « mais ne rêvons pas. Dans cette affaire, le véritable problème constitue et demeure les actes posés par le grand frère. Un grand frère qui ne saurait être convoqué par le procureur de la république compte tenu de son statut de Président de la république du Sénégal. Ce grand frère, à travers ce statut, a signé les décrets d’approbation, il a renouvelé le contrat avec Timis, il a autorisé, à travers son premier ministre et ministre de l’énergie, la transaction entre Timis et BP. Et tout ceci, en ignorant le rapport de l’IGE et en se conformant, entre autres, à un faux rapport de présentation sans se rattraper après avoir su la vérité ».
« Nous devons travailler à nous organiser démocratiquement par la mobilisation pacifique et citoyenne et par le vote massif.
C’est seulement à cette conditionnalité démocratique que nous pourrons reprendre en main notre destin tout en conservant les intérêts majeurs de nos populations, qui incluent la gestion vertueuse de nos ressources et le réinvestissement intelligent et équitable des profits générés. Ce qui serait gage d’un développement durable », conclut il

PID

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here