XALIMANEWS : Le Président du Mouvement AGIR était en visite à Diourbel dans le cadre de la première édition du mouvement populaire pour l’émergence du Sénégal. L’ancien parlementaire Thierno Bocoum a estimé qu’il faut un nouveau système de ce pays pour régler les problèmes de l’emploi et de la pauvreté. Mieux, il a soutenu que l’actuel régime est en train de fouler aux pieds le processus électoral. C’est pourquoi, il appelle à un changement de paradigmes pour sortir le Sénégal de l’ornière.

«nous devrons tous comprendre qu’un Président de la République a un mandat durant lequel, il a la possibilité de faire ses preuves, de faire des résultats, de faire un bilan. S’il ne parvient pas à le faire, il ne doit pas profiter du processus électoral pour avoir une avance sur ses adversaires. Il ne doit pas profiter de la justice pour abattre ses adversaires. Le combat va continuer. Nous considérons que nous sommes dans un pays où il faut parfois s’inquiéter. Nous avons fait un constat clair. La plupart des jeunes ont des difficultés. Dans les familles, nous avons des difficultés Nous avons vu des retraites battre le macadam sur des sujets relatifs à leur pension de retraite. Dans leurs familles, il y a des problèmes parce que ce sont ces retraites qui continuent encore à donner la dépense quotidienne. Il n’y a pas de relève. Il y a un problème d’emploi dans ce pays, un problème de pauvreté. Il y a des villages où il n’y a pas d’eau, il n’y a pas d’électricité. Les paysans n’arrivent pas à vendre leur arachide», a lancé l’ancien député.

«Nous considérons qu’il y a un problème de trésorerie dans ce pays qui s’explique par la grève des enseignants, des étudiants, du personnel de la santé. Pourquoi a-t-on arrivé à cette situation», se demande Thierno Bocoum.

qui atteste que, «le Sénégal bénéficie de ressources naturelles qui ne profitent pas aux populations. Nous avons l’habitude de voir des contrats signés. Le gouvernement se base sur des intérêts crypto-personnels au détriment des populations. Nous considérons également que le secteur privé national qui recrute n’est pas soutenu». Et pour lui, «la croissance est portée par le secteur tertiaire à travers un investissement de l’état. Cet investissement de l’Etat est fait à travers un emprunt qui bénéficie aux multinationales au détriment du secteur privé national. Ce qui fait qu’il y a une fuite de capitaux. L’argent qui génère des capitaux ne profite pas aux populations».

2 Commentaires

  1. L’ adage dit : » » à beau mentir, celui qui vient de loin » …. Mais vous Thierno Bocoum, vous vouliez faire un  » beau coup » en allant mentir aux jeunes de Diourbel ,que vous êtes le savant guérisseur des maux du Sénégal. Votre diagnostique n’ est qu’ une suite de  » mots » mensongers que vous avez servis à ces jeunes ,parce-que vous venez de loin…..(pardon de Dakar ) . Idy, le roublard, ne vous pardonnera jamais de l’ avoir trahi ,après avoir bouffé ses millions.

    • Les capacités de dissimulation et de duplicité de « Ibrahima Sadikh » Ndour rendent ce Monsieur Secrétaire de Direction à l’Assemblée Nationale de son état encore plus méprisable. Insulteur de Macky sous les pseudos de Xeme, Cissé Kane Ndao et de sa famille, le voilà qui tente de singer son maître, sous le pseudo de « papaasy pour ensuite mimer un dialogue insultant avec un autre de ses pseudos. Enfin, ceux qui suivent, comprendront. Dieu, SWT, Est Grand. Paul n’est pas facile à débusquer. Il sait ce qu’il lui en a coûté la dernière fois sur seneweb. Cette fois-ci, je propose juste de vous poser la question suivante: qui est le proprio de xibar.net et surtout de seneporno? Regardez du côté de l’Assemblée Nationale et de Fass Mbao.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here