XALIMANEWS: A l’occasion de la célébration du Gamou 2019, le porte-parole de Tivaoune, Serigne Pape Malick Sy, est revenu sur la dimension spirituelle de Seydi El hadji Malick Sy. Maodo, l’intellectuel, est conté pour servir d’exemple et de repère. Pour Serigne Pape Malick Sy, le père de la Tarikha Tidjane au Sénégal fut un chercheur de la première heure dont le bel esprit transcendait les futilités de ce monde.  » Il disait toujours qu’il n’avait pas besoin de personnel à son service. Pour lui, c’était mieux que de se servir soi-même. Ainsi, il avait la liberté de s’enfermer et d’être seul pour ses travaux de recherche « , explique Serigne Pape Malick Sy qui raconte que Maodo ne dormait pas et passait son temps à se fixer des objectifs afin de répandre les enseignements du Prophète. Son grand amour envers l’Envoyé de Dieu l’amena à consacrer sa vie entière à l’école du Cheikh. Il était plus qu’un disciple. Il considérait qu’il avait une mission « Il était surtout très discret. Il avait préféré vous montrer Dieu que de se montrer lui-même », rapporte-t-il encore.
La dimension spirituelle de El hadji Malick Sy est, selon Serigne Pape Malick Sy, dans le serment qu’il avait fait pour répandre la Sunna du Prophète.
« Après des décennies, le Gamou au Sénégal est la preuve de sa grande victoire sur le temps et l’espace », a-t-il indiqué.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here