XALIMANEWS : L’alliance du maire de Sindian avec le président Macky Sall, a alimenté la toile en cette matinée. Et ceci semblerait être une grosse perte pour le leader du Pastef. Malheureusement tel n’est pas le cas. Car dans une note rendue public, Ousmane Sonko dément fermement cette information. Et estime que Yankouba Sagna n’a jamais été membre de son parti.

« Il a suffit qu’une presse de ce matin rapporte un supposé ralliement à la mouvance présidentielle de monsieur Yankouba Sagna, président du mouvement « BURABBÉ » et maire de la commune de Sindian, pour que certains y aillent de leur commentaires passionnés.
Cette nouvelle est présentée comme une « défection de taille » dans les rangs de notre parti, PASTEF-Les-Patriotes.

Sans pouvoir confirmer ou infirmer l’information, nous tenons à apporter les précisions ci-après :
1- monsieur Yankouba Sagna n’est et n’a jamais été membre de PASTEF ;
2- à un mois des élections législatives, il était venu, avec son mouvement politique, exprimer son souhait de prendre part à la coalition « NDAWI ASKAN », dont le Président Ousmane Sonko était la tête de liste.
3- Admis en 5é position (et non tête de liste départementale comme affirmé dans l’article) sur la liste nationale de cette coalition, à coté de plusieurs autres organisations politiques et citoyennes, il bâtit campagne de manière engagée et loyale et participa au scrutin.
4- Après ces élections, chaque entité reprit son indépendance d’action, aucun lien organique n’existant entre elles ;
5- Monsieur Yankouba Sagna n’est donc pas membre, encore moins maire de PASTEF qui n’était pas encore légalement reconnu et n’avait pas pris part aux élections locales de 2014.
6- si l’information est avérée, nous reconnaissons au frère Yankouba Sagna et son mouvement le libre droit de définir leur stratégie politique d’autant que, depuis les législatives, il n’y a plus eu de contact officiel entre nos entités.
En tout état de cause, cet épisode est un indicateur supplémentaire du désarroi éprouvé par le régime déchu de Macky Sall, l’homme aux promesses trahies, face à l’irrésistible percée de PASTEF.
Il est presque amusant de constater, au vu de toute l’attention accordée aux élites politiques du Sud ces derniers temps par le pouvoir, que la Casamance représente apparemment un enjeu de taille. PASTEF travaillera à remporter toute la Casamance naturelle, mais PASTEF est plus grand que la Casamance: il est national voire « international » », note le texte.

5 Commentaires

  1. MERCI DE L’ECLAIRCISSMENT NONOU REKK LA MOUNONE DEME. NITT DOU BOKK PASTEFF DI DEME APRES SI MACKY SALL. C EST COMME LA PROPRETE ET LA POURRITURE CA SE MELANGE PAS. BON VENT MONSIEUR YANCOUBA SAGNA

  2. Djeureu Djeuf Camarade Président Ousmane SONKO pour ces précisions.
    Nous en profitons pour vous souhaitez à vous et à tous les Patriotes du Sénégal et d’ailleurs RAMADAM MOUBAARAK. Amiin
    Que Dieu exauce toutes les prières et qu’il fasse de Ousmane SONKO le prochain Président de la République du Sénégal. Aamiin, Aamine, Aamine Ya Rabbal Aalamiin Bi Ourmati Seydouna Mouhamdou Rassoulou Lahi (SAWS)

  3. chers com patriotes après lecture de votre texte sur la démission du Maire de sindia je suis aujourd’hui très sceptique et peureux de l’esprit de votre texte dans son contenu.
    Le patriotisme monsieur doit être national et exclusivement dans un pays indivisible. je vous rappelle que notre pays le senegal est unique et indivisible. De ce fait gagner la Casamance par votre parti est une pensée très régionaliste et dangereuse pour l’intégrité et la sécurité nationale.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here