XALIMANEWS– Suite à la volonté du chef de l’état d’améliorer la mobilité urbaine à Dakar, le gouvernement sénégalais a signé un accord de financements avec la Banque mondiale, portant sur Le projet ‘’Bus rapides sur voie réservée’’ (BRT).
A en croire le BRT desservira l’agglomération de Dakar du Nord au Sud depuis Guédiawaye, à travers 14 communes, ‘’avec un temps de parcours réduit’’ de 90 à 45 minutes.
La précision a été faite par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane.
Le corridor BRT entre Guédiawaye et Dakar porte sur la construction et l’exploitation d’une ligne de 18, 3 kilomètres, avec trois terminaux de passagers principaux et vingt stations supplémentaires, ‘’intégrant toutes les normes de fiabilité et de sécurité’’, a détaillé Amadou Ba. Le projet a déjà démarré avec sa phase étude. Et selon son collègue Mansour Elimane Kane, le BRT générera cinq mille emplois, avec une priorité pour les femmes.
Pour lui, ce système de transport de masse ‘’apporte une réponse structurelle au phénomène de congestion’’ dans l’agglomération de Dakar du Nord au Sud à côté du Train express régional (TER), qui dessert la partie Sud-Est de la capitale sénégalaise.
Selon les estimations, plus de 300.000 Sénégalaises et Sénégalais emprunteront le BRT, ‘’un transport moderne, confortable, fiable, abordable et réduisant de moitié le temps de trajet’’. Il vise à favoriser l’utilisation des transports collectifs et à diminuer la pollution environnementale, entre autres objectifs. L’appui de la Banque mondiale, ‘’une contribution décisive’’ d’environ 184 milliards 258 millions de francs CFA, couvre la ‘’quasi-intégralité’’ du financement des infrastructures du BRT.

L’opérateur international qui sera choisi pour l’exploitation va assurer le financement de l’acquisition du matériel pour un montant estimé à 33 milliards de francs Cfa. Selon Amadou Ba, l’appel d’offre est déjà lancé. ‘’Une part importante sera réservée aux privés sénégalais dans cette phase’’, assure le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane. L’investissement global du BRT sera porté à 247 milliards de FCFA.

Par ailleurs, il faudra noter que ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba a signé quatre accords de financements entre l’Etat du Sénégal et la Banque Mondiale, représentée par la directrice de ses opérations pour le Sénégal, Louise Cord.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here