XALIMANEWS : Tremblez citoyens, surtout vous autres journalistes qui ne vous occupez jamais de ce qui vous regarde et êtes toujours en train de fouiller dans les poubelles. Faut s’éloigner de certaines personnes très influentes de ce charmant pays. Griot du président, il n’est pas donné à n’importe qui de l’être. Connaitre les secrets les plus intimes du Chef, ça vous donne une trop grande influence ainsi que le pouvoir de faire et défaire des carrières. Il suffit d’une seule plainte déposée par vous au niveau du procureur cde la République (ou procureur du Président ?), pour que toute une escouade de policiers se mobilise pour aller cueillir un malotru qui a osé écrire que notre griot présidentiel se promène avec une mallette de billets de banque en vue de corrompre des patrons de presse. Le but recherché étant de ramollir les plumes de ces dirpub face aux incartades du frère du patron. Un frère dont notre griot est le gardien de ses secrets. Rien que ça ! Et notre police si professionnelle s’est royalement plantée en allant frapper, tôt le matin du samedi, à la porte d’un honorable journaliste qui a vite fait d’alerter la corporation. Il n’est pas n’importe qui le puissant Farba, lui-même qui accusait un ancien ministre d’avoir reçu des pots-de-vin en même temps que lui aussi Il n’est pas idiot le mec. Juste qu’il peine à justifier ses accusations. Comme elle peut être affreuse la République ! Ce, à l’image de ces députés qui ont pris l’option de boycotter le député du peuple, Ousmane Sonko, qui s’est présenté hier à l’Assemblée nationale en vigie. Et c’était pour attirer l’attention du peuple sur les sucettes que l’on nous sert depuis quelques années, peignant en rose ce charmant pays. Alors que tout est mirage ! Il nous faudra bien nous serrer la ceinture. Sonko ne parle jamais dans le vent. Pourquoi donc pensez- vous au pétrole qui sent si fort depuis plus d’un mois ? A bientôt !

Avec le Témoin

PID

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here