Le monde des arts martiaux est célébré ce mardi. Pour cause, le Judoka Mbagnick Ndiaye a remporté le titre du meilleur sportif de l’année de l’édition 2019 des trophées ANPS. La cérémonie a eu lieu ce mardi dans les locaux du groupe e-media. Médaillé d’or aux Jeux Afrique, Champion dAfrique dans les +100 Kg, Mbagnick Ndiaye a effacé la concurrence a obtenu plus de 237 points lors des votes. Avec ce trophée « Amadou Dia Bâ », Mbagnick Ndiaye est déterminé à aller chercher l’or mondial voire olympique, l’un des ces nombreux challenges en ligne de mire. Il était en compétition avec Le lutteur Adama Diatta (Champion dAfrique de lutte olympique), d’Oulimata Fall Ba et Combé Seck (Double médaillées dargent Jeux Africains en canoë kayak) ainsi que des sélections féminine de handball et de Basket-ball.

1 Commentaire

  1. Je pense que des lutteurs du gabarit de Yékini et d’une dizaines d’autres, auraient être les maîtres du monde dans cette discipline sportive ! Des gamins de beaucoup de pays qui n’avaient aucune notion en lutte, discipline plus proche du judo, contrairement à tout Sénégalais dès 8 ans, surtout chez les lébous et les Sérères, deviennent des champions dès l’âge de trente ans au plus. Nous devons avoir une politique sportive, comme en ont les Cubains et les Jamaïcains dans les quinze ans à venir, les revenus du pétrole et gaz aidant à partir de 2024 au plus tard ! Sans argent, ces deux peuples ont su former des centaines de grands champions qui sont tous des amateurs, à moins de sortir de leur pays, pour les Cubains.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here